Tag Info

Hot answers tagged

7

On peut assez facilement comparer l'usage. En regardant les premières pages des listes d'occurrences, je ne vois quasiment pas d'usages parasites. Donc au début de l'étude des probabilités, on écrivait « probabilité que », et je note au passage que le verbe de la subordonnée était en général à l'indicatif futur. Ensuite « probabilité pour que » s'est ...


5

Critiquement est assez courant, et mentionné dans le TLF ainsi que le Littré, mais seulement dans le sens d'esprit critique. Le répertoire des adverbes de Christian Molinier et Françoise Levrier ne cite que critiquement et critiquablement comme adverbe ayant cette racine. Dans le sens mathématique, critiquement est attesté, mais rare. Par exemple Google ...


5

A book review est en général rendu, selon les cas (les endroits de parution ou les traditions) par : « compte rendu de lecture ». C'est le mot en général employé par les revues universitaires. « critique » (B. 3. a.). C'est en général le mot employé par la presse grand public. La Gazette des Mathématiciens (Publication de la société Mathématique de ...


4

Il semble que dans la plupart des cas, sharp ne correspond pas à une définition mathématique précise. Je pense donc qu'on est libre de l'interpréter librement sans introduire d'ambiguïté. Sharp n'a pas de traduction unique en français. Parmi les différents mots français qui peuvent correspondre : net, precis, fin, affûté, fort, vif, brusque, saillant, ...


4

En français on utilisera le mot optimal. Mais dans de nombreux cas la notion correspondante est déjà inclue dans le concept mathématique. Une borne supérieure, par exemple, est optimale par définition, est il n'est pas nécessaire d'ajouter un qualificatif.


4

On traduit généralement par terme clos, formule close, etc. dans tous les cas (que ce soit ground ou closed). Voir par exemple les définitions pour le Calcul des prédicats ou le Lambda calcul. Les définitions peuvent parfois paraître ambiguës, mais lorsqu'on recense les variables d'un terme ou d'une formule, on ne s’intéresse jamais aux variables liées. ...


4

In mathematics, we use non différentiable for non-differentiable functions just like we use non continue for non-continuous functions. Indifférentiable has no definite mathematical meaning, it's only used for “impossible de trouver une différence” (very close to indistingable which means similarly “impossible à distinguer”), and it might apply to functions ...


4

Comme le dit @Stéphane_Gimenez rendre égal n'aurait pas ici le sens que tu veux. Pour les calculs que tu proposes, le terme que j'emploie — et celui que j'ai l'habitude d'entendre — est identifier. S'il fallait un commentaire pour ce calcul, je dirais précisément « On décompose l'équation vectorielle en identifiant les deux vecteurs composantes par ...


4

En français on « pose une équation » ou on « écrit (ou obtient) une égalité ». Il n'y a pas de verbe similaire a equate qui aurait pour signification « placer de part et d'autre d'un signe égal ». Comparer serait le verbe le plus proche, mais on l'utiliserait plus volontiers dans le cas d'une inégalité. Égaliser, égaler ou rendre égal ont des connotations ...


4

Dire s'accorde avec le sujet (un sous-ensemble) qui est masculin singulier. Il faut donc dire: Un sous-ensemble Y de A est dit algébrique s'il existe (...) Le mot sous-ensemble s'écrit avec un trait d'union. Autrement la construction de la phrase est correcte et me paraît tout à fait adaptée aux mathématiques. Wikipédia donne, par exemple, la ...


3

« On a que » n'est pas une expression correcte. À l'oral, on confondra « on a que » et « on n'a que », alors que la forme « on a » est bien plus simple. C'est la justification la plus simple qui me vienne à l'esprit, avec la vision de mon professeur de Maths Spé reprenant chaque élève commençant une phrase par « on a que ».


3

Commençons par regarder les définitions des deux prépositions en jeu La préposition à « introduit un complément marquant un rapport de direction, de destination, de lieu d'appartenance, de moyen, de manière ou de temps. »source On retrouve environ la même définition dans le Larousse, la principale différence est que celui-ci ajoute « l'utilisation de à pour ...


2

Fail a effectivement plusieurs sens et la citation manque de contexte pour déterminer ce qui conviendrait le mieux. Échouer et rater (exemples 1 et 2) implique la présence préalable d'une condition déterminée dont le résultat est un échec. Manquer (exemple 3) implique l'absence de condition. Selon les cas on pourrait suggérer des traductions : « L'échec ...


2

En français on dit respectivement « la condition n'est pas remplie » et « ce raisonnement est incorrect ». On entend aussi « raisonnement faux », ou « raisonnement erroné ».


1

Personnellement, la construction m’a toujours semblée étrange. Je préfère employer : Un sous sous-ensemble algébrique est un sous-ensemble Y de A qui […] On appelle sous-ensemble algébrique un sous-ensemble Y de A qui […] Un sous-ensemble Y de A est qualifié d’algébrique si […] On dit d’un sous-ensemble Y de A qu’il est algébrique si […]


1

Littéralement, on a : Addition : un et un font deux Soustraction : trois moins un donnent deux (je ne suis pas certain) Multiplication : Six fois six font trente-six Division : Douze divisé par trois donne quatre. Je crois que l’on utilise le singulier pour les opérations non commutatives, car l’idée sous-jacente serait que la division ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible