Tag Info

Hot answers tagged

15

There is a difference. The "-ai" ending is a close-mid front unrounded vowel ([e]) which is similar to the North American way of saying "play" (but please bear in mind that comparing sounds from one language to another isn't very wise). In French, you'll find the same sound represented by an "é" (e acute). For example, both "grimpai" and "grimpé" are listed ...


13

En général, le subjonctif apparaît dans une proposition relative, et c'est la conjonction de subordination ou le verbe de la proposition principale qui détermine le mode (subjonctif ou indicatif) du verbe de la relative. Mais il existe quand même des cas où la grammaire autorise les deux modes. Avec certains verbes, l'indicatif indique une catégorie dont on ...


9

Que penses-tu de Dieu soit loué ! ((May) god be praised!) versus Dieu est loué ! (God is praised!) où la première forme est très courante, signifiant que le locuteur souhaite que son dieu soit loué, alors que la deuxième forme, rarement entendue mais quand même naturelle, déclare que le dieu est déjà effectivement loué. Dans un cas, une requête, ...


8

I believe it comes down to the fact that the French present participle is a very poor equivalent to the English gerund. In particular in English, constructions using a Non-finite verb as an object or a subject will frequently use a gerund ("walking is slower than running"). In French such constructions will never use a present participle (at least I can't ...


7

Wikipédia répond très bien à ton problème : Le subjonctif est un mode grammatical exprimant un fait comme pensé ou imaginé (opinions, faits irréels, incertains ou simplement envisagés), par contraste avec l'indicatif qui est censé rapporter les faits réels. Il semble que je ne puisse pas le faire. (opinion, incertitude) Je ne peux pas le ...


7

L'infinitif est la forme qui convient le mieux pour l'énonciation de règles ou d'instructions. En particulier il n'est utilisé qu'à l'écrit¹. Exemples typiques : Instructions dans la notice d'utilisation d'un appareil Instructions dans une recette de cuisine Une liste de choses à faire ou ne pas faire dans un mémo Interdictions dans un règlement ou sur ...


6

In this case, the conditional would be used if the condition was a false hypothetical. It isn't used in a hypothetical whose truth is yet to be determined. Si j'étais libre, je viendrais. Mais j'ai un autre rendez-vous, donc je ne viendrai pas. If I was available, I'd come. But I have another meeting, so I won't come. (In this case, « j'étais libre ...


6

Ceci est une réponse à la question originale, de portée plus générale: J'aimerais bien savoir après quelles phrases on doit utiliser subjonctif? Le subjonctif présente seulement quatre formes « temporelles », deux d'entre elles — l'imparfait et le plus-que-parfait — sont aujourd'hui d'un usage très rare. Par contre, le présent et le passé s'opposent ...


6

In the first sentence, the important observation is that the sheep crossed the road. What was seen is the crossing. The fact that I've seen sheep is (mostly) irrelevant. In the second sentence, the relevant is that the police spotted him. What was seen is him. The last part of the sentence merely specifies the conditions, but they are considered less ...


6

I don't think there's more to it than the somewhat arbitrary fact that the verb finir is constructed with the preposition de followed by an infinitive (a verb after the preposition de is always in the infinitive mood). Finir de mourir, achever de mourir, terminer de mourir (rare, terminer is normally only followed by a noun). À mourant (note the accent on ...


6

Je trouve bien plus à propos d’employer « venu » plutôt qu’« arrivé » dans ce contexte. Nous verrons les résultats l’été venu. J’aime moins L’été venu, nous verrons les résultats. Ou, tout simplement, Nous verrons les résultats à l’été. Je préfère (sans grande justification) « à l’été » à « en été » dans ce cas précis. « En été » me laisse ...


5

Le problème c'est que dans ton exemple le premier devrait utiliser le subjonctif présent à la voix active (car à priori c'est un état de fait, donc non fluctuant). La phrase du second induit un « si tu me le proposais » sous-entendu. Donc au présent (sachant qu'il y a une version au passé et au futur possible également) ça donnerait : - Je ne suis pas ...


5

Premièrement, ne pas exclure la faute d'orthographe. Le subjonctif aurait été « que j'aie gagné » qui a la même prononciation. Deuxièmement, ce contexte est un contexte où l'indicatif et le subjonctif sont tous deux possibles. Même l'Académie française est peu normative quand elle traite de ce sujet (pour la situation présente, elle dit le subjonctif est ...


4

"Semblent aiment" is missing some words. "They seem to like" might be translated by: "Il semble qu'ils aiment" "Ils semblent aimer" "On dirait qu'ils aiment" Subjunctive is appropriate here as there is uncertainty. Il manque quelques mots à « Semblent aiment ». « They seem to like » pourrait se traduire par « Il semble qu'ils ...


4

Avoir à et devoir s'emploient tous les deux pour exprimer l'obligation. Cependant j'y mettrais une nuance. Avoir à : Obligation qu'on s'impose à soi-même et la notion de devoir est plus ou moins contraignante selon le verbe qui suit. « Je ne peux pas aller au cinéma ce soir, j'ai du ménage à faire. » (Le ménage ce n'est pas vital, je m'impose moi-même la ...


4

Unless I'm wrong, the only common use of “were to” in modern English is “if [someone] were to [do something / have done something]…” (or similar with subject–verb inversions). I'll assume this is the use you are interested in. The most generic translation is maybe: À supposer que [cette personne] [fasse cela / ait fait cela]… But in specific contexts ...


4

C'est a priori le subjonctif qui semble le plus naturel à l'oreille (le moins qu'on puisse dire). Pour la justesse de la règle grammaticale, je laisse nos spécialistes donner un réponse circonstanciée. En tout cas, je ne pense pas avoir jamais entendu le moins qu'on peut dire... Voir éventuellement aussi ce nGram. Cela ne remplace pas l'explication ...


4

Les deux sont possibles, le subjonctif me semble le plus courant. (Pour reprendre les mots de Grevisse, le subjonctif se met souvent dans les propositions relatives dans les phrases interrogatives.) L'Académie française a une note sur la question. On remarquera qu'elle est tout aussi peu normative (le plus souvent, plus habituel). Elle donne un exemple de ...


4

Voici le paragraphe correspondant du Bon usage : De manière que, de façon que, de sorte que impliquent une conséquence, réalisée ou non. Si elle est réalisée, on met l’indicatif ; si elle ne l’est pas (ce qui revient à une idée de but), on met le subjonctif : Il a partagé les gâteaux de manière que tout le monde est satisfait. Il a partagé ...


3

Dans le dialogue que tu cites, le verbe intéresser dans la réponse peut être au conditionnel présent ou au futur suivant le contexte. Si l'évènement auquel se rapporte le dialogue est un évènement futur certain, le verbe est au futur de l'indicatif : — Je vais devoir accompagner ma femme qui veut acheter un collier. — Je ne suis pas sûr que tu sois ...


3

Pour prendre un autre exemple plus banal et sans nécéssité de contexte, on peut comparer: Ca m'étonnerait! Contre: Ca m'étonnera! La condition étant sous-entendue (par exemple: si mon patron était malade aujourd'hui), la forme conditionnelle est la plus logique. Utiliser un futur simple impliquerait qu'on est certain que la condition va se ...


3

En Français¹, dans presque tous les cas, [e] et [ε] sont des variantes libre d'un même phonème, les seules exception étant à la finale. Donc de toute façon, la compréhension n'est en général pas un problème : quelle que soit la prononciation de ai, le contexte de la phrase permettra de comprendre l'intention². En ce qui me concerne, je prononce les deux ...


3

Ici on exprime un « constat ». Mais il est subjectif. Ceci est la raison pour laquelle le subjonctif doit être utilisé. Voici un, deux, et trois sites permettant de mieux comprendre où et comment utiliser le subjonctif. Dans la majorité des cas, les questions qui introduisent une subjectivité de la part de l'orateur sont soumises au subjonctif. Cela ...


2

L'usage me semble varier mais le subjonctif dominer néanmoins nettement. Pour moi, on se trouve dans le cas décrit par Grevisse, le bon usage, Le subjonctif se met [dans la proposition relative] dans les cas suivants. [...] 2° Ordinairement, quand l'antécédent contient un superlatif relatif ou un adjectif de sens analogue (seul, premier, ...


2

De façon plus ou moins normalisée, les terminaisons en –ai sont, comme celles en –er ou –ez, censées être prononcées « é » [e]. Celles en –ais sont censées être prononcées « è » [ɛ]. En pratique (je réponds en tant que Français, région Midi-Pyrénées et Paris notamment) je ne rencontre pas couramment de différence de prononciation. Dans « Je grimperai à ...


2

Actually, it is very similar to English. We have three conditional sentences. if + simple present for things that may happen. If I see Tim, I will explain him your mistake. The same example in French: Si je vois Tim, je lui expliquerai ton erreur. if + preterit modal for things that might happen. If I won a billion euros, I would go ...


2

In your first example, the use of imparfait comes because of the si. Let's continue the example: Si on faisait un pique-nique, on mangerait bien. Si introduces a condition, and thus should always be followed by imparfait. And then, the next verb is conditionnel.


2

Il existe bel et bien une 3e forme du conditionnel. Le conditionnel passé deuxième forme (identique au subjonctif plus-que-parfait) est une variante littéraire et soutenue de la première forme. Vous pouvez le voir sur le site web suivant: http://leconjugueur.lefigaro.fr/conjugaison/verbe/avoir.html Veuillez toutefois prendre note que la majorité des gens ...


2

Je trouve les propositions d'Édouard avisées. Mais je pense que la traduction directe n'est pas impossible non plus. Arrive l'été, nous verrons les résultats. Il y a cependant une part de souhait qui n'est peut-être plus présente dans le subjonctif anglais, l'expression étant maintenant figée.


1

Mais la phrase L'été arrivé, on verra les résultats n'a pas (à mon avis) le même sens du tout de la phrase juste après, parce que arrivé indique dans ce contexte que l'été est déjà arrivé. Dans l'expression anglaise, le mot come et utilisé comme un type de futur. Est-ce qu'une expression équivalente existe en français? C'est à cet endroit que tu ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible