Tag Info

New answers tagged

1

Quand il s'agit de donner des consignes impératif ou infinitif sont tous les deux possibles, le choix dépend du rapport que l'on veut établir avec le lecteur. L'infinitif exprime un ordre général et impersonnel. L'impératif exprime un ordre plus personnel et plus proche du lecteur, de ce fait il est plus prescriptif et crée un lien d'obligation entre ...


1

S'il s'agit de donner des consignes pour une procédure à exécuter immédiatement, l'impératif est le mode le plus naturel. S'il s'agit d'un texte qui apparait sur un bouton et qui décrit l'action de ce bouton, il n'y a pas d'autre choix que l'infinitif. Pour décrire un effet on utilise toujours l'infinitif. Pour énoncer des interdictions ou des règles, ...


1

À mon avis, la réponse dépend du contexte. Par exemple : Si on donne des instructions décrivant pas à pas ce qu'il faut faire, c'est vraisemblablement l'impératif. Si il y a une série de choix introduites par « Maintenant vous pouvez », il faut l'infinitif. Pour un locuteur natif, utiliser un verbe qui n'a pas des formes homophones (faire par exemple) est ...


1

Dans votre exemple J'ai peur qu'il pense que son interlocuteur [avoir] pour dessein de l'énerver, il convient de décortiquer les propositions et de trouver qui est subordonné à qui. La partie "qu'il pense que son interlocuteur [avoir] pour dessein de l'énerver" est subordonnée à "j'ai peur", et demande donc un subjonctif, comme vous le disiez. Ce ...


1

The subjunctive is used to express the uncertainty of a fact or the wish or just possibility that it were so (or otherwise). So, "Il y a une preuve absolue que Marco Polo n'a pas effectué son voyage" does not call for the subjunctive as an absolute proof makes a certainty. And, even if negated, a certainty remains a certainty. A proof may exist or not, but ...


0

Grammaticalement, il faut utiliser le subjonctif dans cette construction de phrase avec 'que'. Je pense que l'utilisation de l'indicatif est un abus de langage. Personnellement, je trouve que 'Supposons que i est grand' sonne faux.


3

Etant mathématicien, ni l'un ni l'autre ne me choquent et j'emploie les deux un peu au hasard chaque jour. Cependant, tu as tout à fait raison quant à l'emploi du subjonctif dans les mathématiques : il est quasiment tout le temps utilisé dans les démonstrations par l'absurde, sans doute parce qu'une démonstration par l'absurde repose uniquement sur son ...



Top 50 recent answers are included