Tag Info

Hot answers tagged

8

« Compter à voix haute », ou « lire à voix haute », n'ont pas de rapport avec le volume de la parole ; cela signifie simplement que la personne qui compte, ou lit, le fait en parlant plutôt qu'en réfléchissant. « à voix haute » (ou éventuellement « à haute voix ») semblent donc être de bonnes traductions dans le contexte que tu décris. Quant à l'usage de « ...


8

Les grandes personnes correspondent exactement aux définitions de la question. L'expression s'emploie souvent au pluriel lorsque l'on parle des adultes en général. L'usage au singulier est parfois ambigu si l'on parle d'un adulte en particulier : c'est une grande personne peut être employé par dérision pour c'est un grand personnage. Pour un enfant ...


7

Pour exprimer le fait qu'aucune entreprise ne veut accepter sa responsabilité, on peut dire que les entreprises: se renvoient la balle se défaussent se rejettent la faute Note que les deux dernières expressions ne traduisent pas vraiment l'idée du client se faisant balader d'une entreprise à l'autre.


7

On peut utiliser réciter (ou pour s'approcher plus du sens de votre mot "réciter d'une voix monocorde"), ou psalmodier (qui a cependant une connotation religieuse, mais peut justement être utiliser pour indiquer une récitation mécanique, presque "fanatique") ou encore marmonner dans certains cas. Par exemple, on peut dire : Il/Elle récite son cours ...


6

Je ne connais pas d'expression figée traduisant cette impression, mais le verbe balader peut avoir ce sens. Donc quelque chose du genre ils m'ont baladé de service en service.


6

Il ne me vient pas d'équivalent qui marche dans tous les cas. Par contre on peut chercher du côté de travailler pour les cas où il s'agit de travailler Il faut que je bosse mon anglais avant de partir en Angleterre Il faut que je taffe mon anglais avant de partir en Angleterre Ou plus spécifiquement comme synonyme d'étudier Il faut que je ...


6

Traduction Je ne vois pas de dicton équivalent en français. L'expression qui me vient le plus aisément en tête serait de « prêter des propos » à quelqu'un (ici, prêter a le sens d'attribuer). Exemple de réaction en débat : Vous me prêtez des propos que je n'ai jamais tenu. Ou bien : Vous m'attribuez à tort ces paroles. Lorsque les mots que l'on ...


5

Quelqu’un dans cette situation peut dire que quelque chose le démange. Je rachèterai bien un piano. Depuis quelques mois, ça me démange à nouveau. Cependant, l’expression ne s’emploie pas que pour des interruptions longues. Depuis quinze jours que je n’ai pas couru, ça me démange un peu.


5

En un seul mot : curieusement, étrangement, bizarrement, pourtant...


5

L'interjection correspondante en français est ah (TLF sens I.A.2 ou I.A.3). Dans cet usage, on prononce forcément le A long, et on souffle souvent de façon audible : une superposition de [aː] et d'un soufflement. De plus, le ton est forcément descendant (de l'aigu vers le grave). On écrit quelquefois aah ou ahh, voire aaah ou ahhh, pour marquer la longueur, ...


5

La notion de rigolade intérieure renvoie à : Rire en son for intérieur est la définition littéraire, le for intérieur étant "le tribunal de la conscience" (le Robert). Rire sous cape : rire sans le manifester, souvent entendu dans les contes et histoires enfantines. S'il s'agit de rire au nez d'un interlocuteur d'un incident qui ne le concerne pas : ...


5

Compromission me semble convenir à la description donnée. Extrait du TFLi : − Spéc., péj. Action de transiger avec sa conscience ou ses principes en acceptant certains accommodements avec d'autres personnes pour son intérêt personnel (son ambition, ses passions ou sa tranquillité). Avec une tournure moins « diplomatique », on peut utiliser : ...


4

Une autre formulation serait « J'ai (bien) peur de vous décevoir, mais… »


4

Après quelques recherches, voici les candidats que je retiens : Opération : En mathématiques, une opération est un processus visant à obtenir un résultat à partir d'un ou plusieurs objets appelés opérandes. 1 Noter qu'en Géométrie, ces opérations sont appelées transformations. Application : En mathématiques, une application est une relation entre ...


4

Lorsqu'on étudie des théories mathématiques sans connaître les concepts sur lesquels elles se fondent, et qu'on ne veut pas non plus approfondir, la seule expression que je connais en Français est "possédant de bonnes propriétés". Dans ton exemple, il est strictement impossible d'expliquer la notion de mesurabilité des variables aléatoires à quelqu'un qui ...


3

On ne parle jamais de remaniement en math. Je pense qu'à la place d'opération (si vraiment c'est inadapté, ce qui ne me paraît pas évident en général), on utiliserait en fait un mot qui dépend de la modification en question. Transformation, comme suggéré dans l'autre réponse, fonctionne aussi assez souvent. Concernant les exemples que tu donnes, pour ...


3

En français, on emploie une construction similaire : on parle de « grande personne », qui s’utilise tant au singulier qu’au pluriel. Dans le TLF ; dans le Wiktionnaire.


3

Comme tu le supposes, « il faut qu’on le déçoive » introduit une notion de volonté de décevoir, ce qui n'est manifestement pas agréable à entendre et qui est donc à éviter. Tu pourrais utiliser la formulation : « Je suis au regret de vous décevoir mais je n'ai plus cet article. »


3

Pour déplacer un rendez-vous à une date ultérieure (pour qu'elle ait lieu plus tard), on dit reporter (pas renvoyer) ou repousser. Pour déplacer un rendez-vous à une date antérieure (pour qu'elle ait lieu plus tôt), on dit avancer. La réunion a été reportée à la semaine prochaine. Vu l'urgence, nous voulons avancer la réunion à demain. On ne ...


3

Si le fait est « étonnant », l'idéal me semble être étonnamment.


3

Je reprend à mon compte la réponse de Laure, que je trouve bonne : "Pourquoi jettes-tu ce que tu possèdes" se dirait en français : "Pourquoi mets-tu tes affaires n'importe où ?" "Pourquoi éparpilles-tu tes affaires ?" Le deuxième étant plus soutenu. "affaires" est souvent utilisé pour désigner un groupe d'objets que possède quelqu'un à un endroit (comme ...


3

Selon moi, non. Contrairement à Laure, l’emploi de « partenaire parole » provoquerait chez moi une demande d’explication. Effectivement, je pourrais peut-être déduire le sens de l’expression du contexte, mais je buterais dessus quoi qu’il arrive. Je te conseille donc de préférer le terme « interlocuteur ». Qui plus est, et comme le signale toujours Laure, ...


3

Un éclat de rire soudain et incontrollé, peu importe sa cause, est une crise de fou rire. C'est un terme employé surtout si ce rire est particulièrement malvenu (notamment à la télé, sur un plateau de tournage ou une scène de théâtre, à l'église...). Les termes de cl-r impliquent précisément qu'on ne rit pas visiblement.


2

Peut-être quelque chose du genre: Vous déformez mes propos Ou bien si c'est vraiment complètement inventé, on peut répondre: Vous affabulez mon cher! Affabuler consiste à dire une affabulation. Selon le dictionnaire, une affabulation est une manière purement imaginaire de raconter des faits. Affabuler revient donc à conter une fable, et est donc ...


2

L'expression « Ah, bah enfin ! », aussi transcrit « Ah, ben enfin ! » me parait bien correspondre à la description. Elle n'est employée qu'en français parlé et traduit à la fois un soulagement et un léger mécontentement. « Ouf », « Ah » et « Enfin » suggérés ailleurs peuvent aussi rendre l'idée de contentement et de soulagement mais ont besoin d'une ...


2

Je pense que l'on peut dire aussi dans ce cas que la personne est distraite ou encore tête en l'air. Mon fils est distrait, il ne sait jamais où il a laissé son ours en peluche. Ma fille est tête en l'air, elle ne se souvient jamais où elle a posé ses clés. Tête en l'air a un peu plus la connotation de quelqu'un de rêveur, à l'esprit léger, qui ne ...


2

On parle de "recoller" les fonctions, et on pourrait donc dire "lemme de recollement". Plus précisément, les usages peuvent différer. Quand on m'a enseigné ce lemme, c'était sans lui donner de nom. De plus, si on ne précise pas ce qui est recollé, "Lemme de recollement" peut être utilisé pour autre chose. Reste que pour parler de cette opération sur les ...


2

Je ne trouve pas de mot ou d'expression consacrée, ni dans ma mémoire, ni sur Wikipédia (une bonne ressource pour des traductions de termes techniques quand ils sont suffisamment répandus), ni dans le Dictionnaire des mathématiques de Bouvier, George et Le Lionnais. Le moins ambigu est encore d'utiliser une notation mathématique : « le corps K ». Parler du ...


2

Le premier mot qui me vient à l'esprit pour traduire l'agacement et l'ennui engendré par la récitation mécanique de quelque chose appris par cœur, comme justement une table de multiplication ou une conjugaison, est litanie. Le sens premier de litanie est religieux, c'est une prière liturgique de forme populaire. Mais il est aussi employé au sens figuré ...


1

J'entends encore mon prof parler (informellement) du recollement des cartes pour expliquer la définition des variétés différentiables par atlas. L'article "Variété (géométrie)" de Wikipédia parle du "recollement de variétés" et renvoie à un article sur le sujet, qui a été défini mais pas encore rédigé. Je parlerais du lemme du "recollement de deux ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible