Tag Info

Hot answers tagged

20

Alors qu'il n'apparait pas dans le dictionnaire de l'Académie, un article Wikipédia y est consacré. La partie étymologie est intéressante (voir l'article pour la version complète) : Le terme addiction est d'étymologie latine, ad-dicere « dire à ». Dans la civilisation romaine, les esclaves n'avaient pas de nom propre et étaient dits à leur Pater ...


16

Dans toutes les langues flexionnelles la tendance naturelle est d'assigner aux verbes nouvellement créés le système de conjugaison dominant, c'est à dire le système de conjugaison régulier. Si par exemple j'ai besoin de créer un verbe pour signifier que l'on tire un verbe d'un substantif, je vais créer tout naturellement le verbe "verbiser" plutôt que ...


14

La réponse est très différente suivant les pays. La France a tendance à être chauviniste et statique. Lorsqu'un concept nouveau apparaît, il commence par y avoir de la résistance à l'adoption d'un mot nouveau, qu'il soit ou non d'origine anglaise. Forcément le terme anglais commence à être utilisé. Ensuite, une francisation officielle ou un terme dérivé ...


14

En plus de l'usage établi et de l'utilistion du genre des racines du mot, il faut noter un moyen de déterminer le genre qui est par le suffixe du mot lui-même. Prenons l'exemple des mots familiers utilisés (au moins dans mon entourage) pour désigner une télécommande (qui a lui-même pris le genre de commande). Certains peuvent dire zapette, féminin par son ...


13

Je pense que c'est essentiellement parce que le premier groupe est le cas majoritaire ; c'est le cas régulier, et les nouveaux mots ont fortement tendance à être réguliers. On peut dire que le deuxième groupe est lui aussi régulier, mais en quelque sorte moins, parce qu'il est moins fréquent. Il y a peut-être aussi une raison phonologique et étymologique ...


13

Je pense que le genre des nouveaux mots s'impose par la pratique. Ces nouveaux mots n'entrent dans le dictionnaire qu'une fois qu'ils sont déjà utilisés par une bonne partie de la population, et à ce moment là, le genre est déjà établi (de façon empirique souvent). Cependant, je crois que les nouveaux mots ont tendance à hériter du genre du concept dont ils ...


10

Pour moi les adjectifs verbaux sont une forme normale des verbes qui ne méritent une entrée dans le dictionnaire que quand ils ont acquis une signification propre ou quand ils présentent une variation orthographique par rapport au participe présent (ceux qui sont en ent plutôt qu'en ant principalement). Il ne me semble pas être dans un de ces cas et donc ...


9

« mél. » n'a jamais été proposé comme mot, mais comme une abréviation à employer pour signaler une adresse en parallèle avec « tél. » introduisant un numéro de téléphone; ce document propose des termes à employer plutôt qu' « email ». On remarquera que « courriel » est absent des propositions qui ne comportent que des locutions, tout en permettant de ...


9

Le préfixe dé- est générateur et on peut donc considérer son ajout à un verbe comme correct. Le plus souvent, il est sensé s'opposer au préfixe em- comme dans embrayer/débrayer, emballer/déballer, ce qui veut dire que débuer aurait pu être un meilleur choix ; mais il peut aussi s'y accrocher comme dans embourber/désembourber. L'usage a manifestement ...


8

Jamais entendu ni lu sur la presse africaine francophone. De ce que tu dis sur sa construction (coup d'État de 1999 au Niger), j'aurais tendance à dire que comme bien souvent quand il y a un événement qui marque par son originalité, ou qui marque seulement, on construit un mot à partir de l'événement en question. Sois à partir du nom de la personne, soit à ...


8

There are several words or expressions that were successful - just not all of them in France. Navette Spatiale for Space Shuttle is one expression I remember being made fun of in a newspaper article when the official suggestion came out, and yet it stuck. Courriel is widely used in Quebec, and it is one of the examples of how neither the French nor the ...


7

J'ai peur de ne pas pouvoir répondre entièrement et avec exactitude à la question (qui? quand?)... Mais comme je suis à peu près sûr que la seule réponse présentement offerte est incorrect, je prends le temps de poster ces observations (en espérant que quelqu'un de plus calé sur le sujet nous offre une meilleure réponse): Ce type d'usage (tout comme les ...


7

Si le terme n'est pas nécessairement dans le dictionnaire, il est utilisé de manière officielle. Ainsi on peut trouver le : Règlement (UE) n ° 672/2010 de la Commission du 27 juillet 2010 concernant les exigences pour la réception des dispositifs de dégivrage et de désembuage du pare-brise de certains véhicules à moteur et mettant en œuvre le ...


7

Pour ce qui est du nom, mon Robert 2007 le donne comme invariable, avec l'orthographe « copier-coller ». Pour ce qui est du verbe, je ne crois pas qu'aucune construction du genre aie jamais existé auparavant en français. Perso, mon instinct me pousse à traiter copier-coller comme l'infinitif, mais à le conjuguer comme si la racine était ...


7

On oppose souvent les deux premiers groupes, vivants, au troisième groupe, qui n'est plus productif, dans lequel, comme il a été dit, rentrent divers verbes qui ne correspondent pas aux deux premières conjugaisons. Pour ce qui est des néologismes, ils sont donc formés, en général, sur le modèle des verbes du premier groupe (majoritairement) ou du second. ...


6

"C'est une idée poétique", plus sensible que l'utopie dessinatrice de projets irréalistes. La réponse est bien plus élégante que "Ah! c'est intéressant" (sous entendu, vous continuer à prendre vos pilules?), "dans l'idéal c'est bien mais..." indique une fermeture verrouillée de certitudes plébéiennes. Certes "l'idée n'est en aucun lieu" réel, car elle ne ...


6

L'administration française demande d'envoyer un courriel au webmaster, c'est l'usage en francophonie ; l'encadrement parle de courriel lorsqu'il envoie des messages en internes. Il m'est arrivé d'utiliser mél lorsque cette traduction a été proposée (aux temps préhistoriques de l'informatique). Pour une correspondance officielle courriel signe une ...


6

"Formal use" in France (not necessarily French-speaking countries) has a very specific tie to the Académie Française and its recommendations (as well as a few other institutionalised references for grammar, syntax etc. such as Grevisse). As such, if you want to be in full conformity with the official French standard of French (and people who write in ...


6

Logiciel, replacing Software in 1974 is clearly the most successful Hameçonnage, replacing Phishing according to the "Office québécois pour la langue française" has some success (hey, even Microsoft uses it !) Publipostage for Mailing To answer the question, a few do catch on, most of them are used to have a good laugh, such as the infamous bolidage ...


5

J'aime cette question car je trouve la discipline fascinante. En 1999 David Belle a eu le droit a un entretien avec Claire Callogirou (ethnologue) en tant que fondateur du "parcours" et membre des yamakasi. A l'époque on disait donc "parcours", ou en tout cas l'orthographe standard ne choquait pas le fondateur de la discipline plus de ça. L'article est ici ...


5

Idéaliste? Je m'appuye sur la définition du «Multi-Dictionnaire de la langue française» de Marie-Éva de Villers où c'est défini comme: IDÉALISTE adj. et n.m et f. 1. Qui oriente sa vie vers un idéal élevé qui souvent ne peut être atteint. 2. Utopiste. Des projets idéalistes qui ne tiennent pas compte de la réalité. SYN. rêveur. En ce sens, le mot a une ...


5

English reader version : I support oldergod's answer mainly, but I just wanted to add a remark about the usage of the word in oral language. It must be said that here in France we hear a lot the much controversial mail (not mél I must precise it because of the slightly different sounding. mél -> [mel], but mail -> [meijl]). That, however, doesn't satisfy ...


5

Critiquement est assez courant, et mentionné dans le TLF ainsi que le Littré, mais seulement dans le sens d'esprit critique. Le répertoire des adverbes de Christian Molinier et Françoise Levrier ne cite que critiquement et critiquablement comme adverbe ayant cette racine. Dans le sens mathématique, critiquement est attesté, mais rare. Par exemple Google ...


4

Il me semble qu'il s'agit d'une évolution de la langue consécutive à une évolution de la technique, et qu'il ne faut pas chercher à être rigoureux du point de vue d'éventuelles règles, mais qu'il faut se caler sur la pratique. Copier/coller s'utilise en tant que verbe et en tant que nom il me semble ; c'est ainsi qu'il est enregistré au wiktionnaire. Mais ...


4

À mon avis, internaute n'a pas eu trop de mal à s'imposer pour les raisons suivantes : ce n'est pas un mot anglais à la base, et il n'y a pas réellement de mot anglais répandu pour exprimer la même idée. Il est d'ailleurs amusant de voir que l'équivalent internaut ne perce pas réellement — peut-être parce qu'il est perçu comme venant du français? Comme ce ...


3

As for which is more common, it depends on the specific pair of words. For example, I don't think native French words for "chewing-gum" and "shampooing" even exist. On the other hand, "ordinateur portable" is much more common than "laptop", which is also used. My guess is that there are more Anglicisms in more casual registers, but I don't know to what ...


3

Je pense que copier-coller en un mot est surtout un nom. Je ne l'ai jamais entendu, sauf peut-être dans une conversation rapide en tant que verbe. Je ne l'utiliserais pas en tant que verbe dans un document écrit. Ceci dit, la plupart des usages de copier-coller en tant que verbe peuvent se résumer à l'utilisation de copier, le collage étant implicite ...


3

Merci d'avoir accepté de me réveiller. Utiliser autre chose qu'un infinitif après « merci de » semble bien trop audacieux et ne paraîtrait pas naturel. Il faut donc accepter d'utiliser un verbe non conjugué (éventuellement avec un aspect révolu comme ici), le sens de accepter transmet à lui seul l'idée de futur. Note: Ceci était ma réponse, mais depuis que ...


2

La popularisation de la forme avec traits d'unions vient de Toulouse et de Zebda. C'était une liste électorale des municipales de mars 2001 qui s'appelait les Motivé-e-s. J'ai remarqué que l'utilisation des traits d'union plutôt que les traditionnelles parenthèses indiquait une sympathie politique aux mouvances de gauche de type écologiste ou ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible