Tag Info

New answers tagged

1

Les mêmes règles de prononciation s'appliquent. Personnellement, je divise mentalement le mot en "sous-mots" (non forcément en morphèmes). Par exemple, si je dois prononcer le mot inconstitutionnellement, je le diviserai mentalement en in, constitutionnel et ement. Mais cette division ne doit pas pouvoir s'entendre l'oral.


1

Il y a pas mal de variations dans l'utilisation de [e] et [ε], en fonction du contexte et des accents. D'aucuns ont pu même dire que [e] et [ɛ] sont des variantes libres du phonème /e/, sauf à la finale. Quant à très et près, les voyelles sont en position finales. Mais la prononciation que j'utilise (en accord avec les dictionnaires que j'ai consultés), ...


4

Pour ce qui est de "près" et de "très", on utilise la prononciation usuelle du "è". Pour ce qui est d'autres termes, c'est l'usage, donc une règle bête et méchante. En revanche, certains régionalismes ont tendance à changer certaines prononciations (les "é" deviennent "è" ou inversement", un "o" fermé devient un "o" ouvert...) et il n'y a pour cela aucune ...


4

Je pourrais avoir tort, mais je crois que c'est seulement à cause de la lettre précédente et la lettre suivante. Avec chaque combinaison ex_, ou le _ est une voyelle (a, e, i, o, u), j'ai trouvé une prononciation de gz. Par exemple: examiner = ɛɡzamine exercer = ɛɡzɛʀse exiger = ɛɡziʒe exonérer = ɛɡzɔneʀe exulter = ɛɡzylte Mais, s'il n'y a pas de ...



Top 50 recent answers are included