Tag Info

Hot answers tagged

14

Il semblerait qu'être de piquet soit une expression suisse. Pour un emploi professionnel (France) on utilisera être d'astreinte, ce qui signifie que l'on doit pouvoir se rendre sur son lieu de travail dans les délais convenus. (Lien pratique vers les suggestions de linguee pour ce qui concerne l'anglais.)


8

Comme indiqué par cl-r dans sa réponse, être de piquet serait effectivement un régionalisme suisse, comme semblent le confirmer les rares références modernes sur le net. Être de garde est une variante possible, même si selon les métiers (médecine en particulier) cela implique d'être sur son lieu de travail. Pour ce qui est de la traduction en anglais, on ...


5

À mon avis c'était une expression tout ce qu'il a de plus française, mais autour de 68 elle s'est de plus en plus spécialisée vers le « piquet de grève ». L'expression être de piquet signifie dans ce contexte occuper son lieu de travail pour empêcher les autres travailleurs de travailler normalement. L'exact contraire d'une astreinte.


4

Au meilleur de ma connaissance, utiliser on pour nous dans un texte formel serait considéré comme un faux pas assez sérieux. Je ne crois pas que ce genre d'usage ait court, en tout cas certainement pas au Canada. Si on veut différencier un nous exclusif d'un nous inclusif, on le dit explicitement (toi et moi vs. lui et moi, quoique nous-autres puisse ...


4

Sur demande, voici une explication de l'emploi du terme « écouter » au Québec. Réponse originellement sous forme de commentaire adressé à la réponse de cl-r : « Durant les premières années de la télévision au Québec, les émission les plus populaires étaient des radio-feuilletons qui étaient contés au spectateur (Les Plouffe, par exemple). L'usage du terme ...


2

Il me semble que la raison est simplement intellectuelle. C'est comme quand on dit : Tu vois ce que je veux dire ? Ou bien Tu m'entends ? Quelqu'un de plutôt visuel dira regarder la télévision, tandis qu'une personne plutôt auditive dira plus écouter la télévision. Et comme il y a bien moins d'auditifs que de visuels ...


1

La radio a d'abord été écoutée. En France, elle a servi de vecteur à la résistance durant la seconde (en espérant qu'il n'y en aura pas de troisième) guerre mondiale ("Ici Londres ...."), les gens avaient l'oreille collée au poste caché aux yeux et aux oreilles des voisins pour ne pas être dénoncés. On imaginait le monde que l'on entendait. Puis la ...


1

In English, I've never heard somebody say they are listening to the TV if they are watching it too. I tend to have the TV on, but only listen to it whilst I'm doing web work, but I would still say "I'm watching tele." I'd say the verbs were chosen from radio being invented first, so people have always associated listening to radio and when viewing was ...


1

Précisément ce mot était utilisé par les bonnes sœurs du pensionnat pour filles "le Berlemont" à Bruxelles pour ne pas nommer les toilettes: cela aurait fait vulgaire! Plusieurs générations de jeunes filles ont utilisé ce mot. Depuis la disparition de ce pensionnat je ne sais pas ce qu'il est advenu de ce mot et s'il est toujours en vigueur dans une ...


1

Je n'ai jamais utilisé cette expression car elle est très laide. Quand je rentre dans un endroit où il y a plusieurs personnes hommes et femmes, je dis "bonjour Mesdames, bonjour Messieurs". C'est ainsi que l'on m'a appris à le faire dans le milieu dans lequel j'ai été éduquée et qui était un milieu "puriste de la langue française". Donc, si vous voulez vous ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible