Tag Info

Hot answers tagged

16

Le sujet de la phrase est « qui veut », c'est la même chose par exemple dans : Qui vole un œuf, vole un bœuf Où le sujet est « qui vole un œuf ». Par contre, le rejet du sujet en fin de phrase est plus étonnant, mais s'explique ici parce qu'il serait ambigu si placé au début de la phrase (vu qu'on ne sait pas encore ce qu'il veut). Mais c'est une ...


12

Le journaliste a vraisemblablement fait une confusion entre ces deux structures possibles : Combien de Français sont concernés par cette réforme ? et Les Français sont-ils concernés par cette réforme ? Une autre possibilité correcte aurait été : Combien y a-t-il de Français concernés par cette réforme ?


10

Ce elle est un pronom de reprise. Il est obligatoire dans l'interrogation globale (La configure de maman est-elle la meilleure ?) mais on a ici une interrogation partielle qui porte sur le sujet; dans ce cas la reprise est un usage minoritaire mais constant et ancien (Grevisse donne une page d'exemples et je ne résiste pas à l'envie de citer celui-ci : ...


10

Le huitième dictionnaire de l'Académie liste les cas où moi peut être sujet MOI s'emploie comme sujet, à la place de Je : dans une proposition elliptique : Qui veut aller avec lui? Moi. Il est aussi fatigué que moi. Feriez-vous comme moi? dans une proposition dont le verbe est à l'infinitif : Moi, trahir le meilleur de mes amis! Faire une ...


9

It's not mandatory, it's a way to put emphasis on the subject, most probably because there was previous mention of a rejected law proposal. It's always a pronoun which is used for the repetition and it is the emphasized form (moi, toi, lui, eux instead of je, tu, il, ils). Personally, I'd have put the elle between comas: La proposition de loi Cispa a, ...


7

Le livre de grammaire évite la tautologie, surtout à l'écrit ; à moins que ce ne soit pour souligner un caractère, une attitude ou rapporter un dialogue le moi je ... est à proscrire. Moi je ... à l'oral est une question de contexte, de nuance maîtrisée dans une discussion, d'apostrophe complice où l'on joue un personnage, ... quand il n'est pas le signe ...


7

No it's not necessary to repeat the subject pronoun (or the subject in general), however if there is an object pronoun, you'll have to repeat the full verb. Your example would be: J'ai préparé un repas et l'ai mangé. As mentionned by Stéphane, you could also skip both the object pronoun and the auxiliary, but that would result in a slightly different ...


6

Le pronom de reprise avec un sujet introduit par combien de est une tendance assez forte, ancienne quoique minoritaire, en particulier dans les phrases négatives d'après Grevisse, le bon usage, douzième édition qui, pour les phrases positives, donne des exemples tirés entre autres de Mauriac, Vercors, Vaugelas et Molière. Edit : On a déjà traité du pronom ...


6

It's called subject inversion. It is usually understood as a syntactic rule which applies after the deep structure of the sentence is set, to produce its surface structure. You may want to look at this topic about inversion part IV. A. Relative pronouns. In the deep structure, as you know, the order is SVO, and it stays as is in most sentences. The ...


6

Neither are wrong, you can either repeat it or omit it. However, the version without the repeated pronoun will sound a lot more formal or literary. It's more something you'll read in a book. In casual oral context, it would sound strange, as the pronoun tends to always be repeated. > book version (I switched to passé simple because your use of imparfait ...


5

"Moi je" n'est pas forcément à éviter à l'oral. Il peut être indispensable et tout à fait correct. Pensez au dialogue suivant : Albert dit : "J'adore le chocolat". Gérard lui répond : "J'adore la vanille". Dit comme ça, la réponse de Gérard est à limite du malpoli, elle ignore presque totalement l'expression, l'existence des goûts d'Albert. En ...


5

D'un point de vue « théorique » le sujet du verbe envoyer n'est pas spécifié. Voici deux phrases dans lesquelles le sujet implicite est clairement différent: Je lui propose de lire ce livre puisqu'il en a l'occasion. Je lui propose de lui lire ce livre. Dans la seconde phrase, la présence du pronom lui permet de désambiguïser, mais ce n'est pas ...


5

Inside a relative clause introduced by que, if the subject is not a pronoun, it's possible (but not required) to place it after the verb: Comment savoir ce que Marie a pensé de son intervention ? Comment savoir ce qu'a pensé Marie de son intervention ? It's also possible when the clause includes an indirect object. Especially in the case of ...


5

La réponse d'un francophone est bonne, elle a le mérite d'évoquer la mécanique des pronoms de reprise, mais au sujet de l'usage et des idiomes, j'ajouterais simplement que les deux formules proposées me semblent inusitées, au profit du plus courant : Quelle est la meilleure confiture ? voire Quelle est la meilleure des confitures ?


4

Il me semble qu'en réalité "moi" peut être sujet, par exemple dans cette phrase: Moi qui ne pleurais pas sentais un poids énorme. (Ce n'est pas une citation, j'ai écrit cette phrase)


4

Techniquement parlant, la phrase « Je te propose d'envoyer un mail » signifie que c'est vous qui faites la proposition mais rien ne dit qui fait l'action d'envoyer le mail. C'est donc grammaticalement ambigu. Pour lever cette ambigüité, il faudrait écrire « Je te propose que j'envoie un mail », mais c'est un peu lourdingue. Cela étant dit, en pratique, je ...


4

Nothing forbids to omit a couple of "je": "Je me réveille à six heures et quart, me brosse les dents puis prends une douche"


4

Après les prépositions: et, à, pour, de, chez, sur, etc. il est obligatoire d'utiliser le pronom tonique : moi, toi, lui... C'est pourquoi vous ne pouvez pas dire Elle et je même si les deux sont sujets de aimons. En fait, si vous ajoutez on, comme mentionné antérieurement, vous modifiez un peu le sens de la phrase : vous faites emphase sur le sujet. Dans ...


3

Dans certains cas, je pense que le moi je permet de renforcer une pensée ou un avis. Comme expliqué dans dans le commentaire précédent, cela permet aussi de faire une sorte d'accusé réception de ce qu'une autre personne vient de dire, par exemple lors d'un dialogue. Nous avons actuellement un président de la républiques en France qui pendant sa campagne ...


3

On peut dire que tous les pronoms toniques peuvent être employés comme sujets, mais que toi et moi, quand ils sont employés pour marquer l'opposition et que le verbe est exprimé, au contraire des autres pronoms toniques, ne peuvent pas être employés seuls. Ceci est une question d'usage qui pourrait s'expliquer par des raisons historiques. L'expression du ...


3

En effet les pronoms personnels toniques peuvent être sujets. Pour insister sur le sujet : Moi, je passe d'abord. Je le sais bien, moi. Pour marquer une opposition entre deux sujets : Je suis française, mon frère, lui, est belge. Je voulais venir, mais eux ne voulaient pas. Je voulais venir, mais lui ne voulait pas. Ils voulaient venir, ...


3

Let's make this useful distinction : 1) using on as a substitute for first plural person (nous) Dépêche-toi, on va être en retard ! This is constantly used in oral casual contexts, but is clearly off-limits in a master degree! If you have to use nous as a polite way to say I in your thesis, like in your example (Dans ce chapitre, nous allons voir...), ...


2

Dans "je me propose" : c'est le verbe "se proposer", équivalent de "se désigner pour faire une action". Pas d’ambiguïté sur qui fait quoi. Dans "je te propose" l’ambiguïté demeure quant à savoir qui fait quoi. L'interlocuteur peut parfaitement comprendre que le "je te propose" équivaut à "je te demande ton avis sur cette action". Tout dépend du contexte des ...


2

In spite of what grammar books says, this expression is very common to give your opinion: Moi, je ne suis pas d'accord. Qu'en penses-tu? Moi, je pense que... so, very very common when we speak


2

En général il faut éviter d'utiliser des termes comme "on" car ils sont trop impersonnels alors que toi tu présentes ton travail. Dans ton cas, il serait préférable d'utiliser le "nous" à sa place. "Nous" comme formule de politesse. En présentation verbale, tu pourras utiliser la formule en "je" mais pas en écrit.


1

Je is not what makes your writing boring. It's the way you describe the facts without emotion. You can wake up péniblement ou bien guilleret, with a réveille-matin or par le chant des merles. Your story is less about what you do than about how you feel while doing them. Moreover, you can insist on the boring way everything repeats day after day: Je me lève ...


1

En cas de sujets coordonnés, "moi" se substitue à "je", comme "lui" se substitue à "il". "Il et je" --> "lui et moi" On rencontre plus souvent cette tournure: Elle et moi, on aime les fruits.


1

À mon sens c'est une distinction entre le français parlé et le français écrit. À l'écrit, la formulation correcte est : Comment votre mère va-t-elle ? À l'oral, on dira plutôt : Comment va votre mère ?


1

C'est assez simple d'après moi: on reprend le sujet en présence d'un verbe accompagné d'un modal ou verbe auxiliaire. Par exemple on préférera: Comment va votre mère? alors que ceci n'est pas français: Comment votre mère va-t-elle? Par contre on dira: Comment cet inconnu a-t-il réussi à remporter cette course? car l'inversion du sujet ...


1

Intuitivement c'est l'autre personne qui envoie le mail, pas toi.



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible