Tag Info

Hot answers tagged

21

Ce t s'appelle t euphonique, son usage est plutôt bien décrit icitte par l'OQLF. On appelle t euphonique ou t analogique le t ajouté entre le verbe et un pronom sujet de troisième personne (il, elle et on) lorsqu'il y a inversion de ce verbe et de ce sujet. Cette inversion se produit dans une structure interrogative ou dans une phrase incise. L'ajout du ...


11

Dans mes souvenirs scolaires, dans le cadre de l'enseignement du français en France, le trait d'union et l'apostrophe sont considérés comme des séparateurs de mots. Par exemple, « qu'est-ce » et « d'aujourd'hui » comportent tous les deux trois mots. Ceci est corroborré par plusieurs sites sur le résumé comme exercice scolaire en France : 1 2 3 trouvés sur ...


9

Grevisse : Lorsque le verbe [à l'impératif] est accompagné de deux pronoms personnels objets, l'un direct, l'autre indirect, ils se mettent après le verbe avec des traits d'union. Et un de ses exemples est justement : Donne-le-lui. En prime, il ne donne pas d'exemple d'exceptions autres que des élisions comme : Souviens-t'en.


7

En français les préfixes peuvent se souder à un nom (aéroglisseur, surréalisme, contrepoids…), ou bien se lier à eux à l'aide d'un tiret (sous-titre, non-violence, contre-pied…), l'usage varie, mais dans aucun cas les préfixes ne constituent un mot à eux seuls. Le préfixe sous- semble toujours relié à un nom par un tiret (cf. la liste du wiktionnaire). ...


7

Wikipédia nous dit que.... ça dépend ! (une page complète dédiée à l'utilisation du trait d'union avec les préfixes) Mais en résumé, c’est le préfixe qui détermine s’il faut un trait d’union ou pas (avec les exceptions à la règle habituelles...). Les préfixes suivants réclament toujours un trait d’union : après- mi- non- (sauf dans nonchalance, ...


6

Je ne vois pas de meilleure caractérisation de ce qu'est un mot que sa présence dans un dictionnaire. Un dictionnaire ne donne pas nécessairement la liste de toutes les inflexions, conjugaisons, ou élisions d'un même mot, mais celles-ci ne sont en général pas difficiles à identifier. Concernant les exemples donnés, on y trouve séparément : le et chien le ...


5

Viens is the 2nd person singular imperative present of the verb venir: to come. I would not put a hyphen in “Viens là”, I can't see any reason to do so. Viens et là are two well separated words, as in “Come here”.


5

Je cite un excellent lien donné sur le chat par Evpok tout à l'heure, à propos de l'impératif et des pronoms. Les pronoms compléments conjoints (éventuellement au nombre de deux, comme dans « donne-le-lui ») sont toujours attachés à leur verbe par un tiret, à l'impératif. Cependant, il faut souvent faire attention. Dans le premier lien sus-cité, les ...


3

Les logiciels de traitement de texte sont surtout créés par des anglophones pour des anglophones… et en anglais, l'apostrophe signifie généralement une contraction – deux mots qui n'en forment plus qu'un, grammaticalement. En français, ce n'est pas le cas, et il me semble qu'il s'agit d'une erreur logicielle. En ce qui concerne les tirets, c'est le même ...


2

La règle à l'impératif est qu'à la forme affirmative les pronoms personnels compléments se placent après le verbe et il faut mettre un tiret entre le verbe et le pronom complément qui suit. Et s'il y a deux pronoms personnels compléments on met aussi un tiret entre les deux pronoms personnels1. Ainsi dans ton exemple : Fais-m'en part. Dans cette ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible