Tag Info

Hot answers tagged

9

Pour répondre brièvement, aller [+ complément de lieu] est plus générique, et décrit un déplacement vers un lieu donné. Le verbe (intransitif) admet toujours un complément, on ne peut pas (hors effet littéraire assez rare) dire simplement « Je vais. » sans préciser où. S'en aller (intransitif, lui aussi), en revanche, est (très souvent) utilisé sans ...


5

Les verbes qui font partie de ce groupe sont généralement: soit des verbes où la construction permet/exige un complément direct. Par exemple, dans rendre compte, c'est compte qui est en fait le complément avec lequel le participe passé devrait s'accorder! s'approprier est un autre exemple. soit des verbes dont la forme non pronominale a un objet indirect ...


5

Il s'appelle françois is the most used form, and is perfectly correct. This kind of verb is called a “verbe pronominal” because it is always used with a pronoun referring to the subject. Il est appelé François is also correct, but it's not a common way to speak. The passive voice makes it more suitable for classical literature or poetry than for everyday ...


5

You need to look at the meanings of the verbs. Elles se maquillent : reflexive because we assume each girl is making herself up. Elles se parlent : reciprocal because we assume there are two or more of them and they're talking to each other/one another. Obviously context is important, but to change from reciprocal to reflexive (or vice versa) we'd usually ...


4

Envoler does not mean to fly into something, it means to go into a state of flying. This is a common meaning of the prefix en- (§A.2, B, C): s'endormir (to enter a state of sleeping, i.e. to fall asleep), s'endeuiller (to enter a state of mourning), s'enrichir (to enter a state of being rich(er), i.e. to become rich(er)), … Without the reflexive pronoun, the ...


3

Les deux verbes ne s'emploient pas toujours de la même façon. Emploi pronominal: On peut dire : « J'aime bien me promener » et « j'aime bien me balader », les deux sont corrects, se balader est considéré comme plus familier. Emploi transitif : « Je promène mes chiens ». « Je promène mes enfants ou je les balade ». Personnellement je ne balade que des ...


3

D'une part, si les verbes pronominaux expriment parfois un sens passif, ce n'est pas le cas de tous. Grevisse les classe en réfléchis (se laver), réciproques (se regarder), subjectifs (se douter, les verbes essentiellement pronominaux comme s'abstenir en font partie) et passifs (s'appeler). Seuls les derniers ont un sens passif. D'autre part il me semble ...


3

Dans ce cas, il n'y a pas d'antécédent clair à y et on peut sans aucun changement de sens remplacer n'y voyait par ne voyait. On est donc dans le cas du dernier point de cette réponse : Néanmoins, on sent que y fait référence à la situation.


3

Je pense qu'il s'agit du « y » qui, par sa fonction, désigne plutôt ici un lieu ou un moment précis. Les deux sont corrects mais on dira plus facilement, par exemple, qu'il fait tout noir et que donc par conséquent on n'y voit plus rien. Alors que dans le cas d'un aveugle par exemple, on privilégiera « il ne voit rien » plutôt que l'autre version.


2

Je ne mettrais simplement pas ces verbes dans la classe des verbes essentiellement pronominaux : rendre compte de qqch à qqun, plaire à qqun, complaire à qqun existent.


2

Pour compléter la réponse de Romain, l'usage de ces locutions peut être différent : Je suis allé [toujours suivi d'un complément]. C'est un constat, un fait avéré : le je fait un compte rendu de ses déplacements, des lieux où il s'est rendu. Je m'en suis allé. Insiste quant à lui sur le moi en sur-ajout du je, cette redondance n'est pas signe de ...


2

"Voler" means "to fly" and "s'envoler" means the "action that represents the start of the flight". L'avion s'envole = l'avion décolle = The plane takes off = the plane flies away. And after than the plane has take off, L'avion est en vol = The plane is in flight. So the "en" in "envol" is not the preposition in this case. And "envol" has not the same ...


1

Il faut remonter à l'étymologie, dubitare, qui signifie non seulement douter au sens intellectuel, mais être mal assuré, voire, pour une chose, être en équilibre précaire. Jusqu'au début de l'époque classique, douter signifiait aussi craindre, sens qui n'apparaît plus que dans redouter (le "re", complètement superflu, est peut-être d'influence normande). ...


1

douter : "Craindre, hésiter" qui donne redouter ; être dans l'incertitude de (la réalité d'un fait, la vérité d'une assertion) ... se douter : considérer comme tout à fait probable (ce dont on n'a pas connaissance) - (extraits du petit Robert) Il y a les mouvements de croire que : je doute, je ne crois pas que cela soit vrai je n'en suis absolument pas ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible