Hot answers tagged

8

« Venir de France » et « être de France » ne sont pas idiomatiques. On dit simplement: — Vous êtes Français ?


3

Il est le sujet de reste et emporte l'accord : Il nous reste des efforts à faire. D'ailleurs Ngram ne propose que cette solution. Pour mettre le verbe au pluriel, il faut un sujet pluriel Des efforts restent à faire par nous-mêmes. ... c'est une tournure peu usitée qui insiste plus sur qui doit faire l'effort que sur l'effort lui-même.


3

Grevisse* : Un certain nombre de verbes construisent l’infinitif complément avec à ou de indifféremment : c'est l'oreille qui décide. Il cite : commencer, continuer, contraindre, s'efforcer, s'ennuyer, faire attention, forcer, obliger, solliciter, etc. Suivent de très nombreux exemples et la remarque suivante : Au passif, contraint, forcé, ...


2

Ils auraient eu mangé est un temps surcomposé. Un temps surcomposé est un temps dans lequel certains verbes conjugués avec avoir (rarement avec être) ajoute un auxiliaire de plus à un temps déjà composé. Ils auraient mangé : conditionnel passé (auxiliaire avoir au conditionnel + participe passé du verbe). Ils auraient eu mangé : conditionnel passé ...


1

On dit généralement "vous venez de France ?" lorsque quelqu'un vient d'arriver et que vous vouliez lui demander d'où il vient. Si c'est pour demander son origine, il vaut mieux dire comme dans la réponse de jlliagre "vous êtes français ?" ou "Vous êtes de la France ?"


1

You are right, one can't say "obliger qqn de faire qqch". With "obliger" usually the passive voice is followed by "de", but it is not the case with the very similar verb "forcer": J'ai été obligé de collaborer. J'ai été forcé à collaborer. I don't know if "j'ai été obligé à collaborer" is correct or not, but it sounds correct. As shows the ...


1

Pour compléter la réponse de Laure, le Robert donne les usages : Obliger à (+ substantif ou infinitif, sinon on emploie de) La Loi oblige l'homme à quantité d'actes (forme pronominale) S'obliger à faire Assujettir par une obligation d'ordre moral, (dans les relations humaines, le à, sinon de) : Obliger quelqu'un à faire quelque chose ...


1

Cela dépend des cas: Je fais ça (ou fais cela qui est plus soutenu) est la forme très courante, pour remplacer : n'importe quelle action concrète: Je casse des briques. affirmation : Tu racontes des histoires ? oui, je fais ça. Cela s'emploie moins naturellement (mais c'est acceptable et compréhensible) pour: des pensées ou actions non concrètes : Tu ...


1

Les deux formes sont équivalentes. Il n'y en a pas une de vraiment plus utilisée que l'autre. La forme avec la relative que ... est un peu plus lourde (mais plus facile à construire car générique), elle ne profite pas de la forme allégée avec l'infinitif: Les verbes d'affirmation, de sensation peuvent en général utilise cette tournure avec un infinitif, ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible