Tag Info

Hot answers tagged

10

Ces verbes peuvent être conjugués avec les deux auxiliaires. Pour le verbe paraître, l'auxiliaire peut changer le sens de la phrase. Lorsque l'auxiliaire être est employé, le verbe signifie se montrer, se présenter ou être publié. Lorsqu'il est utilisé avec l'auxiliaire avoir, il a le sens de sembler, donner l'impression. La nouvelle est parue dans le ...


10

There are various substantives. allée : narrow passage, usually pedestrian, between two walls or rows of trees ; it used to mean also "the fact of aller", but survives only in "les allées et venues" (= comings and goings) aller : usually a ticket (bus, train, plane) ; aller simple (a single), aller et retour (a return) ; it used to be "the fact of aller", ...


8

Penser de exprime une opinion : — Que penses-tu de ce livre ? — J'en pense qu'il est fantastique, je l'aime beaucoup. (où "j'en pense" signifie "je pense de ce livre") ou encore — Que penses-tu d'aller déjeuner ? — Je meurs de faim, allons-y ! Penser à exprime le fait d'avoir des pensées pour quelque chose ou quelqu'un — Je suis content ...


8

On utilise « faire confiance à quelqu’un » « *Faire confiance de quelqu’un » est incorrect et à proscrire. J’éviterais cependant d’utiliser « faire confiance à quelque chose » (on fait en général confiance à une personne). Si tu veux parler d’une chose ou d’un événement, je privilégierais « avoir confiance en quelque chose » (que l’on peut d’ailleurs ...


7

L'infinitif est la forme qui convient le mieux pour l'énonciation de règles ou d'instructions. En particulier il n'est utilisé qu'à l'écrit¹. Exemples typiques : Instructions dans la notice d'utilisation d'un appareil Instructions dans une recette de cuisine Une liste de choses à faire ou ne pas faire dans un mémo Interdictions dans un règlement ou sur ...


7

The verb you are looking for is “dit”. As per the Dictionnaire de l'Académie, 9 ★II. Par ext. Faire connaître, exprimer, avec des nuances particulières. ☆1. Affirmer, prétendre Here, its arguments are “les Français” and “portés sur la gaudriole et obnubilés par la "chose"”, the latter being an adjectival syntagme, where the past participles porté and ...


7

Savoir pour is a colloquialism. Note that this isn't from a newspaper article but from an interview. This construction isn't formal enough for a newspaper article. Savoir pour translates into English as “know about”: “Congress knew about Prism but didn't tell”. A more formal way to express this in French would be “Le Congrès savait que Prism existait” or ...


6

Reported speech can be split into two main categories in French: Direct speech Indirect speech Your example translations are incorrect in the sense that you translated "I told" as "Je dis". This is incorrect. Your translation means "I tell". "I told" is better translated as "J'ai dit" ("Je t'ai dit" for "I told you"). Reported speech is not obsolete ...


6

Ceci est une réponse à la question originale, de portée plus générale: J'aimerais bien savoir après quelles phrases on doit utiliser subjonctif? Le subjonctif présente seulement quatre formes « temporelles », deux d'entre elles — l'imparfait et le plus-que-parfait — sont aujourd'hui d'un usage très rare. Par contre, le présent et le passé s'opposent ...


6

Dans la citation du Dictionnaire universel des arts et des sciences, le mot cherche est un nom et non une forme verbale. Le nom cherche a disparu en français moderne : c'est la forme recherche qui s'est imposée. Ici, cherche est employé dans un sens technique qui n'a à priori rien à voir avec recherche (défini dans la citation, et seul mentionné par la ...


6

Besoin is a noun. The verb is as (from the verb avoir). Avoir besoin is a phrasal verb (literally “to have need”), which determines its meaning, but does not change the grammar. Even if besoin was a verb form, the second negation word would still be after the auxiliary: Tu ne manges pas tes carottes. Tu n'a pas mangé tes carottes.


6

La distinction est entre « se passer » (happen/take place) et la locution verbale « se passer de » qui peut s'employer à la place de « faire sans » (do without). Se passer signifie « avoir lieu », « se dérouler » : Il s'est passé quelque chose d'étrange. La cérémonie s'est passée sans encombres. Se passer de signifie « se priver », « s'abstenir ...


5

En général, il n'y a qu'une différence de niveau de langage, se rendre est pour moi plus recherché qu'aller. Je perçois aussi une légère nuance, se rendre est plus actif, et demande une participation au moins dans la décision. Je ne dirais pas qu'un prisonnier se rend au tribunal quand on l'y emmène en fourgon cellulaire.


5

Les deux auxiliaires s'emploient, avec des nuances de sens. Ces nuances sont parfois assez subtiles. Je cite l'OQLF: Lorsqu’il est question d’une publication, paraître peut recevoir les deux auxiliaires, mais avec une nuance de sens propre à chacun d’eux. La conjugaison avec avoir insiste sur la publication même, l’action de publier, tandis que la ...


5

Quelquefois il a aperçu les gens qui lui font du mal. Cette phrase signifie qu'il a vu les gens qui, habituellement, font du mal, mais pas nécessairement à cet instant où il les aperçoit. Quelquefois il a aperçu les gens lui faire du mal. Cette phrase signifie qu'il a vu les gens en train de lui faire du mal [au moment même où il les voit]


5

Ce sont différentes formes du verbes penser, qui n'expriment pas exactement la même chose. C'est ce à quoi je pense tout le temps : dans ce cas, on parle d'une chose que l'on a en tête sans interruption, tirant presque à l'obsession. C'est ce que je pense tout le temps : je ne vois pas vraiment de contexte dans lequel cela pourrait être dit, on utiliserait ...


5

The second translation (hated me/us) is correct. The 'me' and 'nous' are reflexive, which means me and us rather than I and we. As was said before, me isn't used to say 'I'. Also, you can know this translation is correct because of the ending (aient) on the verb détester. The subject is third person plural (celles), which means that it couldn't be either I ...


5

Il s'appelle françois is the most used form, and is perfectly correct. This kind of verb is called a “verbe pronominal” because it is always used with a pronoun referring to the subject. Il est appelé François is also correct, but it's not a common way to speak. The passive voice makes it more suitable for classical literature or poetry than for everyday ...


5

Il me semble qu'une nuance existe en effet entre ôter de et ôter à : « ôter [objet 1] de [objet 2] » a plus souvent un sens spatial et concret : on sort un objet d'un ensemble localisé dans l'espace. ôter un fruit du panier « ôter [objet 1] à [objet 2] », a habituellement un sens abstrait, exprimant plutôt le fait de retirer une qualité ou ...


5

En, y and the reflexive pronouns are often used in a way which is not analyzable to modify the meaning of verbs (phrasal verbs in English are doing the same thing with prepositions). If the meaning of a sentence using these pronoun isn't clear it can be such use. It is the case with être. There are several meanings associated with en être, in some of them ...


4

Envoler does not mean to fly into something, it means to go into a state of flying. This is a common meaning of the prefix en- (§A.2, B, C): s'endormir (to enter a state of sleeping, i.e. to fall asleep), s'endeuiller (to enter a state of mourning), s'enrichir (to enter a state of being rich(er), i.e. to become rich(er)), … Without the reflexive pronoun, the ...


4

A quick primer: As you note yourself portés sur la chose and obnubilés par la "chose" are regular adjectival phrases that are connected to Les Français. However, they do not use the common épithète or attribut du sujet constructions. What we have here is termed an attribut du complément (by opposition to attribut du sujet). It is analogous to saying J'ai ...


4

First, you need to break down the sentence correctly. …, (comme pour (mieux nous cacher que ((le logos, langage et raison,) nous trahit))). Le logos, language et raison: langage et raison is in apposition to logos. Semantically, this could be written “le logos (qui est langage et raison)”. Thus this sentence fragment is a nuance on “comme pour mieux ...


4

In these cases, where the matter is to describe something (or someone), you can chose between être and avoir by the same mean as in English Être assigns properties and avoir assigns possession. and there is an easy way to know which one you want: Properties are expressed by adjectives and possessions by nouns. E.g. To assign “un grand sourire” to il, ...


4

No, the sentence Il est les cheveux clairs. is wrong, you should use avoir : Il a les cheveux clairs. But I admit I fail to see where an english speaker could not grasp the difference between être and avoir while understanding the one between to have and to be.


4

Se rendre à pour première signification : "Se soumettre, céder" par exemple : "se rendre à l'évidence", ou "le forcené s'est rendu (s'est livré à la police)". Pas tout à fait dans le contexte de la question, il y a tout de même une notion de mouvement, un parcours abstrait de l'erreur vers la réalité, de la clandestinité vers la justice. Le deuxième ...


4

S'il y a une nuance de sens, elle est quasi imperceptible pour la plupart des francophones, me semble-t-il. En revanche, il y a une différence de registre de langage, la variante se rendre (à) étant nettement plus formelle ou vieillissante. On la rencontre principalement à l'écrit, et elle est de plus en plus souvent remplacée par le plus générique aller ...


4

En gros, ni signifie et dans une négation. On peut l'utiliser avec des groupes nominaux, des verbes non conjugués (infinitif, participe), des adjectifs, des adverbes, mais pas avec des propositions complètes. Je ne l'ai pas vu arriver ni repartir. = Je ne l'ai pas vu arriver, et je ne l'ai pas vu repartir non plus. Je n'ai pas de chat ni de chien. = Je ...


4

"S'y connaître" est une tournure familière qui s'est substituée à la tournure originale qui est "se connaître à/en quelque chose". Le y dans "s'y connaître" a donc remplacé le "à/en quelque chose" de la tournure originale, que pour ainsi dire plus personne n'emploie aujourd'hui. Normalement, ajouter "en quelque chose" après "s'y connaître" est donc un ...


4

The final -s in the first person appeared around the XIV century. Before this, in old French, you would say "je/jou/jo sui". I'd say that the final -s came for euphony (phonetic link with vowels) and appearance reasons by analogy to the Imparfait final -s, that was popularized by Ronsard after the huges changes that it as undergone. I would add that you ...



Only top voted, non community-wiki answers of a minimum length are eligible