Tag Info

New answers tagged

1

Valable dans le Nord : Salut biloute !


2

Being French I can tell you that everyone understands this word. Also note that "Occase" can be written "Occaz" (it has more hits on Google)


0

"Chasser" veut dire pratiquer la chasse ou expulser quelque chose ou quelqu'un. Exemple: Chasser le chevreuil, chasser ses idées noires, chasser un intrus de chez soi. "Pourchasser" veut aussi dire persécuter. Exemple: "Ce régime totalitaire pourchasse sans répit ses opposants"


3

Susmentionné est plutôt un terme du langage légal. À première vue, elle, cette dernière et autres formules avec des pronoms seraient suffisantes. Si tu tiens à dire la maison, alors la maison en question est une formulation beaucoup plus proche du langage courant.


3

Le plus naturel dans cette phrase c'est d'utiliser un substantif, autrement il y a un doute sur le sujet de l’action qui n'est pas mentionné dans la proposition principale. Le croissance économique en 1970 a mené à la baisse du taux de chômage. Lorsqu'un sujet apparaît, il n'y a pas de tel problème. La phrase suivante est tout à fait naturelle : ...


1

Chasser quelqu'un : Le faire fuir, l'obliger à partir. C'est un peu agressif mais cela sert généralement pour "défendre son territoire", on chasse un intrus, quelqu'un qu'on ne veut plus voir. Pourchasser quelqu'un : C'est d'après moi beaucoup plus agressif. Cela veut dire traquer quelqu'un, lui coller au baskets, ne pas le lâcher et souvent c'est utilisé ...


6

Le verbe « to purchase » ne contient pas l'idée de pourchasser, mais le nom la contenait (voir OED1, purchase, subst.) en anglais; tous ces sens sont maintenant éteints. Chasser et ce qui est relatif à la chasse comme telle, c'est début 12ème en français avec l'idée de capter/poursuivre/poursuite des animaux pour les tuer - chacier (aussi porchacier), ou ...


7

En effet, "pourchasser" indique une intensité supérieure à "chasser". chasser décrit un acte plutôt passif mais néanmoins méthodique chasser le gibier dans la pratique: chasser n'importe quel animal qui croiserait la route du chasseur Tandis que pourchasser indique un but précis, une détermination certaine et une pratique systématique : le ...


2

mené à faire baisser est plus naturel. Ceci dit, ça n'est pas du français très actuel (peut être une traduction trop littérale de l'anglais to lead ou to conduct). La même phrase avec conduit à ou entraîné serait plus naturelle. Quant aux usages communs du verbe mener, ce seraient plutôt aujourd'hui des utilisations au sens propre du verbe : il nous a ...


3

Mon vieux ! Pour renforcer une autre interjection (autres réponses), ou de manière autonome, avec des nuances : Adj. I, A, 4.[Souvent en incise, dans des phrases interj.; la notion d'âge disparaît; l'adj. sert d'intensif dans des cont. souvent dépréc.] a) Fam. ou pop. [Sans valeur dépréc., renforce une interj. amicale] Vieux fou; (ma) vieille ...


7

Il y a de nombreuses variantes existantes bien entendu. Parmi les plus employées : (Je n'ai pas inclus le "ça va" dans les exemples, et j'ai conservé un "Salut" neutre. Ca n'était pas le coeur de la question, et il y a en effet des quantités de variantes de "salut" et de "ça va".) Salut mon pote / Salut les [p'tits] potes Salut [mon] gars (article ...


2

En français on parle de pote ou mec. Entre amis on peut dire : Salut ! ça va mon pote ? Salut ! ça va mec ?


2

Je programme en Grande Bretagne et Boilerplate introduit également un aspect ennuyeux et sans grand intérêt intrinsèque. Je propose donc du code bateau ... c'est a dire banal, sans intérêt autre que sa nécessité au fonctionnement du programme. Notez que je ne sais pas si cela s'utilise dans le monde info en France.


1

Media (english) / média (french) comes from the (latin) plural form of medium, and french and english languages have initially retained these forms. With the francisation totale in 1983, média has become the regular singular form in french.


5

Le pluriel de média est médias . Le verbe doit suivre le nom, donc c'est créent. En français il n'y a pas un narratif d'événements mais un récit d'événements. Donc c'est : Les médias créent un récit d'événements.


9

No, bizarre would not really fit here. The example you proposed would be translated as "I have an odd question" or literally, "I have a bizarre question". Also to avoid here : "une question aléatoire" (= randomly chosen from a given set of questions) or "une question hasardeuse" (= dangerous in some way, sometimes figuratively, i.e. hard to solve ...


1

In this context, we are talking about a hairdresser, more than a barber. I would translate as "The hairdresser designs hairstyles".


4

« Mal aux cheveux » est utilisé par métonymie pour désigner les maux de têtes qui suivent un abus d'alcool. « Avoir la gueule de bois » s'emploie dans les mêmes circonstances mais avec une petite nuance puisqu'à l'origine, l'expression décrivait les sensations de la bouche qui suivent l’absorption d'une grande quantité d'alcool (cf. tlfi: « Avoir la ...


5

Susmentionné est rarement utilisé dans le langage courant, techniquement c'est correct mais on dirait plus simplement : La maison (de Tom) a aussi une piscine. De plus il faudrait écrire la maison susmentionnée (accord de l'adjectif).


0

Je dirai que c'est plus ou moins la même chose, ces expressions sont utilisées pour qualifier un état après un lendemain de fête (cuite). Mal de crâne, fatigue, desydratation


5

Je vois au moins trois problèmes de grammaire avec la traduction proposée : on impose quelque chose à quelqu'un, pas sur quelqu'un; les étudiants intériorisent les opinions => pluriel; "puis" ne s'utilise pas de cette manière. Il faut tourner la phrase différemment. En gardant "intérioriser", cela donne par exemple : Les enseignants imposent leurs ...


2

Cette phrase est bien correcte pour l'utilisation du verbe. (Attention cela dit, il faut dire les idées de de Gaulle.) Il est aussi possible d'utiliser la tournure pronominale du verbe, se baser, ce qui donnerait : Le gaullisme est un paquet de mesures politiques qui se base sur les idées de De Gaulle. Des synonymes utilisables : fonder/se fonder, ...


1

Je n'ai pas hâte à Pâques. Indeed avoir hâte à + (nom, infinitif) is simply more usual in Québec (see "hâte" in Dictionnaire historique de la langue française, sous la dir. d'A. Rey, ed. Le Robert), but correct nevertheless.


5

In addition to your near miss in your question and the good accepted answer, the following constructions could also capture the general sentiment of "not looking forward to something": Je ne suis pas pressé(e) de voir Pâques [arriver]. ('I’m not in a hurry to see Easter come.') or Je n’ai pas vraiment envie de voir Pâques arriver. ('I really ...


2

You were close. Something like this would do Je n'ai pas hâte d'être à Pâques.


1

In English, one can ignore or be ignored because of genuine indifference, as mentioned in the good accepted answer, but also out of total disregard (the noun). To the extent that the same is true in French, perhaps “un mépris [total] de” (but not with "pour") would have a substantive connection to the verb “ignorer” as used in its “ne mériter aucune ...


5

Dans cette acception du verbe « ignorer », ignorance ne va pas du tout. L'ignorance est généralement définie comme l'absence de connaissance. Dans ce cas-ci, on parlera plutôt d'indifférence. INDIFFÉRENCE État de celui/ce qui est indifférent, fait d'être indifférent. INDIFFÉRENT Qui n'est pas concerné; qui n'est pas plus concerné par ...


2

En terminologie, on parle de méronyme pour désigner un concept qui est une partie d'un concept plus large: pétiole est un méronyme de feuille. Le préfixe méro- a le sens de "partie, portion". Ce suffixe est toutefois généralement opposé à holo-.


2

Le préfixe proto-, déjà mentionné dans la citation de la réponse d'Amphiteóth, a le sens de « premier » et vient aussi du grec ancien, par opposition à ce qui vient « après ». C'est probablement la réponse canonique à cette question, bien que le nombre de mots référencés dans les dictionnaires qui utilisent ces deux préfixes soient peu nombreux et ne ...


5

En français, méta- assume plusieurs sens dans la formation de noms savants (en biologie, médecine, physique, chimie, philosophie et sciences humaines): il exprime la postérité temporelle, la succession, ce qui est à la fin (par opposition aux mots préfixés en pro-, proto-, méso-), un stade quelconque dans une suite, une transcendance (en ...


2

Bien que le Robert ne donne pas de contraire pour meta-, infra- vient à l'esprit (alors que son contraire est supra-) comme réponse dans le contexte défini dans la question. Le sens premier d'infra- est en-dessous (et non pas en deçà de), mais souvent on entend meta- comme au-dessus de, infra- devient, dans cet environnement le contraire acceptable de meta- ...



Top 50 recent answers are included