7,841 reputation
1824
bio website
location Paris, France
age
visits member for 2 years, 5 months
seen 13 mins ago

Oct
25
comment Aucun accord du participe passé lorque l'objet est un pronom ?
@Édouard Peut-être dans un contexte où l' ne peut faire référence qu'à la démolition elle-même, dans un dialogue familier ; sinon 1°) une maison ne se démolie pas toute seule (rappelé dans l'énoncée), elle s'effondre, 2°) elle peut démolir une autre bâtisse en s'effondrant ou en étant elle-même démolie : "nous l'avons vu démolir la cabane du jardinier quand le mur s'est effondré".
Oct
25
answered Aucun accord du participe passé lorque l'objet est un pronom ?
Oct
25
comment “J'habite Lille” or “j'habite à Lille”?
@LePressentiment cliver : Fendre (un corps minéral, un diamant) dans le sens naturel de ses couches lamellaires -- clivage (acception 2, depuis 1932) Séparation par plan, par niveau : "un nouveau clivage social prenait vie sous son regard." [Gracq] (extrait du petit Robert) -- J'aurais du écrire le clivage devient moins perceptible, mais, comme le lien l'indique, clivant entre dans les habitudes.
Oct
22
revised Pourquoi le français, très largement issu du latin, est-il toujours allé, au fil des siècles, dans le sens d'une complication de la grammaire ?
deleted 2 characters in body
Oct
21
answered Comment exprimer « je ne présente ici que les points de plus grand intérêt » dans le titre d'une section d'un CV ?
Oct
18
revised Pourquoi le français, très largement issu du latin, est-il toujours allé, au fil des siècles, dans le sens d'une complication de la grammaire ?
ajout du patois en campagne
Oct
18
answered Pourquoi le français, très largement issu du latin, est-il toujours allé, au fil des siècles, dans le sens d'une complication de la grammaire ?
Oct
18
answered Le titre de l'hymne européen n'est-il pas mal traduit en français ?
Oct
16
comment La provenance/L'intuition de « y » dans les expressions idiomatiques
@LePressentiment Il y va de sa réputation : sa réputation est engagée si la situation actuelle prouve une malversation, un faux témoignage, ou autres crimes ou délits. Il n'y a pas de notion d'espace, mais de conséquence conditionnelle
Oct
16
comment La provenance/L'intuition de « y » dans les expressions idiomatiques
@LePressentiment Il y va de X = Il va à partir de X, ou, il y va de X [pour aller] vers Y
Oct
16
comment Comment “esprit cartésien” en est-il venu à être synonyme de “esprit logique” ?
Pour Descartes, "l'intuition est la connaissance immédiate et certaine de la vérité d'une idée par sa nécessité intrinsèque, comme on le saisit dans les mathématiques et plus encore dans l'intuition que la conscience a d'elle-même d'être une « chose pensante » à travers l'expérience du cogito." (fr.wikipedia.org/wiki/Intuition) voila ce qui fait la différence entre la pure logique et Descartes : la raison ne peut que contrôler, mettre en mots ce qui est perçu, dé-couvert par l'intuition.
Oct
16
comment Pourquoi le “ph” se prononce-t-il “f” ?
Une augmentation unaire pour la description des problèmes de la langue. Mais ce n'est pas du fétichisme. Je suis de ceux qui n'ont pas été capables d'expliquer la nouvelle grammaire à sa descendance, qui ont un sourire narquois quand ils voient comment on y dénomme un complément, ils ont aussi essayé de remonter aux sources, aux origines du mot (parfois jusqu'au sanskrit), et ce travail s'est gravé définitivement sous forme d'image de caractères (liées à des émotions) dans l'organisation des neurones, source de la phonation (qui laisse souvent un lourd travail au correcteur du PC)
Oct
15
revised Pourquoi le rebattu et lancinant “ … et autres … ” ?
edited body
Oct
15
comment « A voté » ou « à voter » ?
@Zistoloen Au moins un badge "peer pressure"
Oct
15
comment « A voté » ou « à voter » ?
@Tom92 Tu peux effacer ta réponse et récupérer des points
Oct
14
revised Pourquoi le rebattu et lancinant “ … et autres … ” ?
added 9 characters in body
Oct
14
comment Pourquoi le rebattu et lancinant “ … et autres … ” ?
@Gilles ... et autres Vandales sonne comme et autres légumes, car vandale est devenu un nom commun, c'est pourquoi je n'ai pas 'trébuché' sur ce mot.
Oct
14
revised Pourquoi le rebattu et lancinant “ … et autres … ” ?
added 587 characters in body
Oct
14
answered Pourquoi le rebattu et lancinant “ … et autres … ” ?
Oct
14
comment Pourquoi le rebattu et lancinant “ … et autres … ” ?
plus-soyons (être positif, quelle gageure !) pour l'esprit de la question, et pour donner une lecture différente de 'et autres'.