2,828 reputation
1024
bio website unknowngenius.com/blog
location Kyoto
age 94
visits member for 3 years, 4 months
seen Feb 26 at 8:38

Bilingual with a long-standing French (and occasionally English) spelling problem (damn consonant gemination rules), made only worse by my current daily use of a third, wholly unrelated, language (far, far away on the language family tree).

Do not be fooled by frequent pedant digressions: I have no professional or academic background in linguistics, only a lifelong passion for languages (and intertwined historical facts).


Sep
9
revised “L’on y danse”: why the article “l’ ”?
added 1 characters in body
Sep
9
revised “L’on y danse”: why the article “l’ ”?
deleted 127 characters in body
Sep
8
awarded  Enlightened
Sep
8
awarded  Nice Answer
Sep
8
comment Quatre-vingt, octante, huitante… ans ou années ?
+1 pour la référence lyrique du plat pays!
Sep
8
comment Quatre-vingt, octante, huitante… ans ou années ?
Comme le fait remarquer @unFrancophone ci-dessous: pas plus étrange que "soixantans"...
Sep
8
answered Quatre-vingt, octante, huitante… ans ou années ?
Sep
8
comment “L’on y danse”: why the article “l’ ”?
@Cerberus: added a wikipedia citation that gives the origin of both "l" and "t".
Sep
8
revised “L’on y danse”: why the article “l’ ”?
added 886 characters in body
Sep
8
revised “L’on y danse”: why the article “l’ ”?
deleted 12 characters in body
Sep
8
answered “L’on y danse”: why the article “l’ ”?
Sep
7
comment About “unusual” word order?
French language or not, I take issue with the oxymoronic idea of a "subject in the dative case". "Tu" is the subject in the above sentence. Your confusion might stem from a misguided attempt at equating "manquer" with "miss": they do not mean the same thing (although they result in similar meanings).
Sep
7
comment Comment dit-on poliment le contraire de « tu peux me tutoyer » ?
"Ne me tutoie pas, s'il te plaît" serait non seulement assez impoli, mais complètement illogique (ou volontairement méprisant) avec de rares exceptions (par ex. un professeur s'adressant à un élève). "Ne me tutoyez pas, s'il vous plaît" serait déjà plus adapté (mais pas plus indiqué).
Sep
7
revised Quelles parties du monde francophone continuent à utiliser les nombres réformés pour dénombrer au-delà de 69?
pluriel des mots composés ;-)
Sep
6
comment Best French equivalent to “two peas in a pod”? — Équivalent français de l'expression « like two peas in a pod »
@F'x: Agreed that "cul et chemise" could also be translated "peanut butter and jelly" (though that expression is very US-centric and won't really make much sense in most other English-speaking countries), but I still think it's one of the closest equivalent to "peas in a pod" (despite its very familiar overtone). "Deux gouttes d'eau" is too focussed on physical similarity, imho.
Sep
5
comment Quelle est la prononciation standard du « h » aspiré ?
Je pense qu'à de très rares exceptions près (qu'il serait intéressant de trouver), tout francophone apprend dés les premières années que le 'h' ne se prononce jamais et est ignoré complètement (hors règles d'élision/liaison).
Sep
5
comment How to translate “lame duck”? Comment traduire « lame duck »?
Mérite d'être noté... mais probablement beaucoup trop fort pour la plupart des cas.
Sep
5
answered How to translate “lame duck”? Comment traduire « lame duck »?
Sep
5
comment Quelle est la prononciation correcte de « pape » ?
@Axioplase: je ne suis pas tout à fait sûr de à qui tu fais référence (je parle de journaliste de télévision, voire de radio), mais je pense que, toute appréciation personnelle mise-à-part, leur statut de professionnel de la langue parlée et leur influence sur la pratique du "Fançais moyen", en font des points de référence importants, du point de vue de la linguistique descriptiviste.
Sep
4
comment La figure de style qui consiste à personnaliser « il » a-t-elle un nom?
Je suis sûr qu'un certains nombres d'auteurs francophones ont utilisé des tournures de style similaires. Le premier me venant à l'esprit est Desproges, qui aimait bien ce genre de badineries linguistiques (de tête: "à l'heure où Phoebus darde encore ses rayons dans sa poche"), sans parler de Boris Vian, bien sûr, qui en a presque fait sa spécialité (aussi de tête, encore moins certain): "La moutarde ne faisait pas long feu aux pieds d'Amadis" etc.