2 added 466 characters in body
source | link

En France, s’asseoir à l'indienne fait penser à se mettre en posture du lotus (padmāsana).
En général, le mot indien renvoie à hindou et non pas à amérindien, sauf évidemment dans les western.

En Inde, beaucoup de personnes s'assoient à l'indienne... ce que les dernières générations qui ont connues les chaises ne peuvent plus faire, l'articulation du genou ne s'étant plus adaptée au cours de la croissance : le plateau supérieur du tibia est horizontal, alors que la position sur les talons l'incline vers l'arrière.

Cette position est aussi connue en Afrique et en Amazonie par exemples, alors on dira s'asseoir "à la manière des peuplades locales"

En France, s’asseoir à l'indienne fait penser à se mettre en posture du lotus (padmāsana).
En général, le mot indien renvoie à hindou et non pas à amérindien, sauf évidemment dans les western.

En France, s’asseoir à l'indienne fait penser à se mettre en posture du lotus (padmāsana).
En général, le mot indien renvoie à hindou et non pas à amérindien, sauf évidemment dans les western.

En Inde, beaucoup de personnes s'assoient à l'indienne... ce que les dernières générations qui ont connues les chaises ne peuvent plus faire, l'articulation du genou ne s'étant plus adaptée au cours de la croissance : le plateau supérieur du tibia est horizontal, alors que la position sur les talons l'incline vers l'arrière.

Cette position est aussi connue en Afrique et en Amazonie par exemples, alors on dira s'asseoir "à la manière des peuplades locales"

1
source | link

En France, s’asseoir à l'indienne fait penser à se mettre en posture du lotus (padmāsana).
En général, le mot indien renvoie à hindou et non pas à amérindien, sauf évidemment dans les western.