7

Même si son sens est assez clair, j'ai souvent du mal à rendre en français l'équivalent de cette expression anglaise, qu'on ne rencontre qu'à l'oral ou dans des échanges écrits très informels, sur le web notamment.

Avez-vous des propositions meilleures que les variantes (comme ci-dessous) que j'utilise parfois ?

When shit hits the fan, you'll see them all run for cover.

Quand ça va merder, tu les verras tous courir aux abris.


Edit suite à la remarque (pertinente) de Papa Poule à propos de la forme autour de l'expression en elle-même : la partie qui m'intéresse est le coeur de l'expression, shit hits the fan, n'hésitez pas à la placer dans un autre contexte si ça vous semble plus clair.

  • Et sa version pré-électricité : “When shit hits the Archimedes screw”. – Evpok Feb 6 '15 at 17:24
  • 1
    "Partir en couille" peut-être? – Bart Feb 6 '15 at 18:59
  • Peut-on avoir plus de contexte ? – kiwixz Feb 6 '15 at 21:06
  • 1
    @iKiWiXz Plus de contexte ? En plus d'une recherche google sur 'shit hits the fan' qui reste très informative, tu peux trouver l'expression dans tous les différents dictionnaires urban/slang (un exemple ici) qui pullulent sur le web, des paroles de chanson et mêmes certaines intéressantes questions. – RomainValeri Feb 6 '15 at 22:11
  • The verb is "courir", not "courrir". – Olorin Feb 7 '15 at 1:03
2

En français, on dit parfois "ça va chier dans le ventilo". Une référence culturelle de haut niveau le confirme: https://www.youtube.com/watch?v=sf-4ie6jj7g

Je n'ai jamais entendu les expressions proposées par Bazin et Bernard Massé, et elles ne me paraissent pas naturelles. La traduction proposée dans la question me paraît correcte, même si la raison pour laquelle ils courent s'abriter devient moins évidente.

Pour une traduction littérale, je proposerais: "Quand ça chiera dans le ventilo, ils se mettront tous à couvert". Mais l'expression "chier dans le ventilo" s'emploie surtout sous la forme "ça va chier dans le ventilo". Donc cette traduction littérale sonne encore un peu artificielle.

6

Putting "when" in front of "the shit hits the fan" makes it tougher. For example, "The shit will surely hit the fan WHEN my wife gets home" would be fairly easy: "Ca va vraiment chier [des bulles] QUAND ma femme rentre."

I'm not sure, however, if "ça va chier..." works as well AFTER "quand" or if it would even capture the desired meaning.

Therefore, AFTER the "quand," I'd propose:

Quand ça va leur péter dans la figure/gueule, tu les verras tous courir aux abris.

  • +1 pour Ca va chier des bulles auquel je n'avais pas pensé. – RomainValeri Feb 7 '15 at 0:48
3

« The shit hit the fan » c'est au moins très informel sinon vulgaire vu l'emploi de shit.1 Le Collins rend par:

ça a chié (v. inf)

Une réponse s'appuie déjà sur ce verbe, mais seul c'est plus fort à mon avis, et plus naturel que « merder ». Simplement utiliser « quand ça chie » au présent de l'indicatif avec une construction en complément, dans le sens de quand les choses se gâtent ou tournent mal/au vinaigre/pas rond - c'est selon. Mais il s'agit du summum dramatique, d'un moment cathartique en soi: il y a précipitation d'un scénario désastreux, ça saute, parfois un monde s'écroule autour. Ça se produit quand par exemple une information, qu'on ne veut divulguer, s'évente, est révélée, et qu'il y a une réaction, haute en couleur et souvent négative qui suit, ou généralement quand la situation est dramatique et qu'il y a des conséquences navrantes qui changent la donne; on est salement « éclaboussé », ce que d'aucuns tentent d'éviter. The shit hit the fan, tout comme le ça a chié, c'est très elliptique1.5.


On peut aussi s'intéresser au deuxième segment en utilisant l'analogie maritime: les rats quittent le navire; quand il coule, que l'eau monte, quand il s'enflamme etc. mais c'est davantage un instinct qu'une fuite.2 Similaire, au futur:

Tu verras: dès que/lorsque/quand ça va chier, ils vont déguerpir/se sauver/foutre le camp/décamper/aller se cacher/se défiler.

Bien justement c'est que normalement c'est davantage take cover(Q&A), run for it ou try to cover one's ass qui sont les idiomes de choix, me semble-t-il, plutôt que run for cover. Il semble que la source en anglais ait tenté d'exprimer les trois??


1. Voir TFD(rude/taboo vs. slang pour hits the fan), AHD (vulgar slang vs. slang), Dictionary.com. Une discussion intéressante sur l'origine, dans le sens de la Q&A sur ELU présentée en commentaire, possiblement shit hit de fan avant hit the fan, mais pas dans la littérature(le corpus de Google Books), où c'est l'inverse. On voit aussi que hit the fan est peut-être aussi possible dans le sens d'explosion.

1.5 Une parodie d'article(ici) sur le sujet.

2. "Lors d'une catastrophe, c'est le sauve-qui-peut!"(la débandade), "Lors d'une tempête, on voit les gens rechercher un abri/tenter de s'abriter."(la conséquence logique). Ça illustre à mon avis comment la deuxième partie vient s'appuyer sur la première, sur cet évènement, et autoriser plein de rendus différents et plus élaborés que si on a seulement la première partie, plus générique.

  • 1
    +1 for the entire analysis, but especially for discussing the different choices of verb tenses to use. Although I used the "futur proche" in my answer, I now suspect that the present would have been a better (and perhaps the only) choice. – Papa Poule Feb 7 '15 at 20:38
1

«Partir en vrille»

I have heard that expression and used it myself at times. @Bart' comment is also quite frequent, in even less formal settings!

  • 1
    Oui, c'est vrai que ça correspond bien, mais alors quand c'est [quelque chose/la situation] qui part en vrille/en couille/en sucette plutôt que quand le sujet est [quelqu'un]. – RomainValeri Feb 7 '15 at 0:47
0

Je proposerais: "Quand l'autocuiseur va exploser...". Un autocuiseur est un "pressure cooker" en anglais. Je crois qu'on pourrait même dire: "Quand la marmite va exploser...". Évidemment, ce qu'il y a dans la marmite n'est pas nécessairement la même chose que ce qui frappe le ventilateur, mais on comprend qu'il va y en avoir partout.

0

When shit hits the fan, you'll see them all run for cover:

Quand le presse-purée atteindra la merde, tu les verras tous se planquer.

It seems to me that the translation should capture the strong image of flying shit.

0

When the shit hits the fan : quand ça va se mettre à merder... 'Partir en couilles', 'chier dans le ventilo' sont pas mal non plus.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.