9

Dans le domaine du film, on traite ailleurs de l'expression « vendre la mèche » en référant au substantif anglais « spoiler »; on peut noter que le verbe vendre y est pour beaucoup en terme de sens; sens que n'ont pas directement par ailleurs le verbe anglais « to spoil » et le verbe français « gâcher ». De plus, on peut révéler autre chose que la fin ou le punch, et néanmoins entamer l'expérience de l’œuvre. Voici un nouvel exemple :

— Dans le dernier film de Liam Neeson, celui-ci tient le rôle d'un...
Chuut, pas de divulgâcheur !! On n'a pas encore vu ce nouveau métrage : « La nuit d'un... » ...


divulgâcheur
Domaines
informatique > jeu vidéo
informatique > Internet
cinéma
télévision
art > littérature

Auteur
Office québécois de la langue française, 2014


Définition
Information divulguant une partie importante de l'intrigue d’une œuvre de fiction, qui gâche l'effet de surprise ou le plaisir de la découverte.

Notes
L'œuvre de fiction peut être, par exemple, un film, une télésérie, un roman ou un jeu vidéo.
Dans le cas d'un jeu vidéo, la révélation d'éléments importants sur le déroulement du jeu (ex. : rebondissements, solutions des énigmes, dénouement de l'histoire) est considérée comme un divulgâcheur.
Sur Internet, les divulgâcheurs sont généralement signalés au lecteur, qui peut choisir de les lire ou non. Le divulgâcheur est notamment une fonction présente sur les forums, qui permet de cacher une partie du message afin que les autres ne la voient que s'ils le désirent.

Termes privilégiés
divulgâcheur n. m.
dévoileur n. m.

Le terme divulgâcheur a été formé à partir des mots divulgateur et gâcheur.

Terme déconseillé
spoiler
L'emprunt intégral spoiler est déconseillé pour ne pas nuire à l'implantation des termes français en usage.

[ Grand dictionnaire terminologique (GDT) - à « divulgâcheur » ]

Au Termium, on a d'autres idées, dont « émécheur » de 2010.


Dans chaque cas en s'appuyant sur au moins une entrée parmi les sources suivantes : TLFi, Larousse, (Petit) Robert, GDT, Termium ou dictionnaire papier, en sus de toute autre;

  • Comment, d'après sa propre expérience avec la langue, envisage-t-on, au-delà de la simple opinion ou du commentaire, l'existence, l'utilité, ou la pertinence du néologisme « divulgâcheur, n.m. » dans ces domaines/en général, et pourquoi ?

  • Et a-t-on d'autres solutions pour l'exemple avec « pas de + (substantif./groupe/locution pour « spoiler ») » ? Il s'agirait de quelque chose de plus compact que « pas d'information divulguant une partie importante de l'intrigue qui gâcherait l'effet de surprise ou le plaisir de la découverte » et de plus intéressant/usuel que « pas de vente de mèche ».

  • 1
    Note que "spoliare" est latin (je me rappelle l'avoir vu dans mes cours il y a longtemps. Maintenant, WikiPedia (pas toujours une source sûre, c'est sûr), estime que le terme pourrait avoir fait: Latin (spoliare) -> Français (espoiller) -> Anglais (spoiler) -> Français (spoiler). fr.wikipedia.org/wiki/Spoiler – Larme Jun 14 '15 at 10:50
7

C'est la première fois que je vois ce mot divulgâcheur. Je comprends bien sûr avec le contexte, mais à l'oral et sans contexte il risque de ne pas être compris en France. Je ne sais pas s'il est répandu au Québec.

Je trouve étrange que divulgâcheur désigne l'information, et non la personne qui la révèle (ce qui aussi serait un mot utile). Un gâcheur est une personne qui gâche, il y a donc là une incohérence. Pour l'information, je préfèrerais divulgâchage.

Je n'ai jamais vu « émécheur » et je ne comprendrais pas sauf si ça se devine de manière très évidente dans le contexte.

Dans l'exemple que tu donnes, pour dire « don't reveal any spoilers », on utiliserait d'autres manières de tourner la phrase. Du plus au moins idiomatique à mon oreille :

— Chut, ne gâche pas le suspense.
— Chut, ne révèle pas la fin.
— Chut, ne révèle/gâche pas la surprise.
— Chut, ne vends pas la mêche.

Je ne sais pas si suspense est accepté au Québec, mais en France, c'est un mot parfaitement courant ; il a un parfum d'empreint anglais mais qui s'estompe. La prononciation est encore majoritairement [syspεns] (prononciation à l'anglaise) mais [syspɑ ̃:s] (lecture phonétique en français) s'entend aussi.

Je ne vois pas de bonne manière de traduire spoiler en lui-même, par exemple dans des expressions comme « spoiler-free ». L'utilisation du mot anglais (« sans spoiler », prononcé [sɑ̃ spɔjlœʁ] ou [sɑ̃ spɔjlɛʁ]) sera peut-être comprise, mais elle sera vécue comme un anglicisme et pas forcément comprise par des gens qui ne pratiquent pas l'anglais au moins sur Internet.

  • 1
    @Amphiteóth Je n'ai pas proposé de forme averbale parce qu'il n'y a pas vraiment de mot qui traduit le nom spoiler, alors qu'il y a des manières de traduire l'action spoil. – Gilles 'SO nous est hostile' Jun 15 '15 at 8:05
  • 1
    "L'utilisation du mot anglais (« sans spoiler », prononcé [sɑ̃ spɔjlœʁ] ou [sɑ̃ spɔjlɛʁ]) sera peut-être comprise, mais elle sera vécue comme un anglicisme et pas forcément comprise par des gens qui ne pratiquent pas l'anglais au moins sur Internet." > Cela dit, divulgacheur a très peu de chance d'être compris par qui que soit, tout comme beaucoup de néologismes techniques (ou pas, d'ailleurs) francais – Laurent S. Jun 17 '15 at 11:54
3

Si l'on accepte d'utiliser une périphrase plutôt qu'un mot :

Quel gâcheur de suspense ce type !

Sinon on peut essayer les transpositions :

  • Untel, critique cinématographique, a été le naufrageur du film en divulguant le dénouement avant la première projection publique.

  • La révélation ou la divulgation de cette intrigue seront considérées comme des tentatives de corruption, de dégradation et même d'attentat à l’œuvre, un outrage à son auteur (... si l'on utilise l'outrance de certains plumitifs).

Pour un cuisinier un gâte-sauce est celui qui, par incompétence, ignorance, maladresse, stupidité, vient gâter par un geste inapproprié la sauce réussie du maître queux :

  • "Ne viens pas jouer les gâte-sauce en révélant l'intrigue du livre !"

Pour une œuvre on peut dire aussi dévastateur, vandale, dans le sens où il y a destruction de l'intrigue, du suspense, du mystère onirique :

  • "Cela a eu un effet dévastateur sur le public qui n'a pas toléré de connaître la fin de l'histoire".

Il y a sûrement d'autres transpositions possibles, il faudrait des phrases complètes à traduire ; certains choix de mots dépendent du contexte.

Divulgâcheur est un mot inusité dans l’hexagone (peu enclin à créer des mots valises dans le domaine culturel) qui ne connaît que le divulgateur pour les informations autorisées :

Spoiler seul :

  • Traître ! ou Ah le traître [il a révélé la fin] !
  • Bandit !

No spoilers seul :

  • Pas de divulgateurs.

... seul endroit où la négation sous entend que divulguer serait gâcher le travail ; mais cela sera plutôt compris comme une invite à ne pas parler du film ou du roman en entier, et non de sa fin.

  • Ne pas révéler la fin.
  • Silence ! Gardez le dénouement pour vous !
  • Ne révélez rien du suspense ! ou Ne rien révéler du suspense.

Sous réserve du contexte, avec pas de :

Pas de divulgateur, propagateur, vulgarisateur de l'intrigue, de la fin, du mystère, du suspense ...

Divulgateur, propagateur, vulgarisateur sont des mots qui cernent chacun dans leur contexte une action précise dans le domaine de l'information, mais ils ne sont pas sur-employés dans les conversations courantes. S'ils ont besoins de précision on leur adjoint adjectifs et compléments à volonté. Pour créer un mot nouveau il faudrait que la périphrase soit unique (ce n'est pas le cas ici) et fatigante à répéter, on chercherait alors une racine gréco-latine plutôt qu'un mot-valise.

  • 1
    @Amphiteóth J'ai complété ma réponse – cl-r Jun 15 '15 at 5:26
  • @Amphiteóth l'anglais sera toujours (ou quasiment) plus compact que le français, c'est un fait, on ne va pas changer la langue pour qu'elle ressemble à une autre ;) – Yohann V. Jun 15 '15 at 7:26
  • 1
    @YohannV. C'est davantage dans le sens de la forme sans verbe "pas de qqc." puisque c'est de cette forme dont je parlais en question. Mais en effet. Merci! – user3177 Jun 15 '15 at 7:40
  • @Amphiteóth dernier ajout : avec pas de. – cl-r Jun 15 '15 at 8:24
3

Personne n'a parlé du verbe spolier (je n'en trouve plus trace), et je ne sais plus si je l'avais proposé à l'époque.

De par la proximité étymologique, et au final, l'orthographe actuelle, si proche, il m'apparaît comme une évidence.

Dans CNRTL :

  • A. − Spolier qqn (de qqc.).Synon. déposséder.
  • B. − Spolier qqc.Synon. soustraire, voler.Sans respect pour le droit sacré des propriétés[...]

Ne pourrait-on pas imaginer un

-Chuut, ne me spolie pas de l'intrigue !!

ou un

-Chuut, ne me spolie pas du suspense !!

Et, de par le contexte, directement :

-Chuut, ne me spolie pas !

  • 1
    @Faʁdɔʃɔtɔmatabaʁwɛt Je note à chaque fois la présence de la notion de vol/dépouillement, pas de destruction/saccage mais de violence. – Yohann V. Oct 18 '16 at 10:10
  • Voici les liens que j'ai consultés comme complément (pour l'éty. anglaise et l'ancien français espillier) : etymonline, DmF. Merci ! – user3177 Oct 18 '16 at 10:59
  • 1
    @Faʁdɔʃɔtɔmatabaʁwɛt Effectivement sur etymonline, il semble qu'à partir de 1560 apparaisse un sens de "destroy, ruin, damage so as to render useless" mais est-ce qu'il remplace le sens précédent ou s'ajoute en dépendant du contexte? Je ne lis pas assez de dicos pour le dire, qu'en pensez-vous? – Yohann V. Oct 18 '16 at 11:20
  • Je ne pense pas qu'il le remplace mais je n'ai aucune expertise et je suis francophone, en plus je n'ai pas accès au merveilleux OED. Mais vous pouvez parfois trouver d'autres indices avec disons un truc qui ressemble à une vieille version du Oxford, soit le Century : lien. (mais noter que ce n'est pas à jour, c'est un peu comme le Littré...). – user3177 Oct 18 '16 at 12:25
  • @Faʁdɔʃɔtɔmatabaʁwɛt J'adore la loupe en mouseover ! :) – Yohann V. Oct 18 '16 at 13:05

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy