4

Ne … que (valeur exceptive ou restrictive) [=] Ne ... rien d'autre que, seulement.

  1. Voyez la question intitulée SVP.
  2. Ici, que signifient ne et que ?

  3. Étymologiquement, qu'explique le positionnement variable de que dans « ne… que » ?

  • ne et que ne se sont pas combinés pour signifier seulement ce sont simplement des mots ayant un sens équivalent. De quel variabilité parles-tu pour que? Personnellement, je ne vois pas d'autre positionnement possible. – Yohann V. Jun 23 '15 at 12:49
  • @YohannV. Sur la variabilité, je réfère à : Je ne veux qu'obtenir X vs Je ne veux obtenir que X. Mieux ? Comment appelle-t-on cette variabilité? – Greek - Area 51 Proposal Jun 23 '15 at 20:22
  • Tu modifies ton complément, ce sur quoi porte l'action. Dans le premier, tu mets l'accent sur l'obtention, dans le second sur ce que tu veux obtenir. Je ne connais pas le terme. – Yohann V. Jun 24 '15 at 6:18
3

En tant que francophone mal lettré, je n'y vois qu'une évolution logique liée aux tournures : ne ... pas, ne ... point, ne ... plus, ne ... jamais, ne ... que :

ne = interdire ... (l'action)

  • pas (au présent, dans l'instant),
  • point (= pas, soutenu),
  • plus (jamais dans l'avenir),
  • jamais (absolu),
  • que (dans telle limite).

Le que passe les interdictions ‘absolues’ des quatre premiers à une limitation de l'action ; on passe d'un tout à une subdivision de ce tout désignée par ce que.

C'est le que « Qui désigne une personne ou une chose ».

Pour reprendre l'exemple cité :

« Ce ne sont que des mots » → « Ils sont seulement des mots » → « Ils sont dans la limite des mots ».


Références extraites du petit Robert

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.