7

J'ai pris cet exemple mais il y a d'autres usages très idiomatiques construits sur le même principe (« Oh mais arrêtez de le taquiner, vous allez me le vexer ! »).

Que fait ici ce possessif ?

Est-ce une structure calquée sur une autre langue ?

Je comprends intuitivement le sens par pratique de la langue mais je ne serais pas capable d'en donner l'origine ou l'explication à qui que ce soit...

  • Qu'est ce qui vous fait dire qu'il s'agit d'un possessif ? – GAM PUB Jun 27 '15 at 20:41
  • @GAMPUB Si c'est plus clair, j'entends par là Quel est ici le rôle du mot "moi" si ce n'est pas d'indiquer la possession ? – RomainValeri Jun 28 '15 at 2:36
  • Comme l'indique la réponse choisie, le nom classique est datif éthique. Datif au sens de bénéficiaire (différent de possesseur). Une sorte d'extension des constructions comme : je te fais la vaisselle (je fais la vaisselle à ta place ou pour toi, pas forcément ta vaisselle). – GAM PUB Jun 28 '15 at 6:36
  • @GAMPUB En effet, j'ai approuvé cette excellente réponse d'ailleurs, mais la formulation initiale de la question pouvait difficilement prendre en compte les éléments fournis ultérieurement en réponse... qu'en pensez Who, docteur ? ;-) – RomainValeri Jun 28 '15 at 12:19
8

Il s'agit du pronom d'intérêt/explétif (ou datif éthique/dativus ethicus). Avec la langue familière, il s'agit du pronom de 1ère ou 2ème personne employé de manière explétive pour marquer l'intérêt du locuteur ou attirer l'attention de l'interlocuteur sur l'action, respectivement :

Regardez-moi cette misère (Thérive, Sans âme)
Tu vous lâches ça, le temps d'éternuer (Zola, L'Assommoir)
Avez-vous vu comme je te vous lui ai craché à la figure ? (Hugo, Les Misérables)

[ Le bon usage, Grevisse et Goosse, ed. Boeck, exemples tirés de §672e, sur les formes conjointes objets indirects. ]

On élabore sur la fonction grammaticale à la BDL :

La fonction grammaticale du pronom d'intérêt pose problème. Certains grammairiens le considèrent comme un complément indirect puisque la forme du pronom est celle des pronoms objets (me, moi, te, vous). D'autres affirment qu'il n'a aucune fonction grammaticale définie; en effet, on ne peut mettre le pronom en relation logique avec le verbe. Enfin, d'autres grammairiens s'en tirent en disant qu'il s'agit d'un complément d'intérêt.

En fait, le rôle de ces pronoms est davantage énonciatif que grammatical. Ils n'apportent rien au sens de la phrase, à ce qui est dit dans la phrase, ce que font les mots ayant une fonction syntaxique. Mais ils marquent bien l'implication personnelle du locuteur par rapport à ce qu'il dit, à ce qui est énoncé dans la phrase.

[ Banque de dépannage linguistique, BDL/OQLF - pronom d'intérêt ]

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.