3

Un ami anglophone me demandais pourquoi est-ce que certains verbes ont besoin de « se » devant le verbe? C'est alors que je me suis demandé s'il existait un terme pour les désigner?

J'en convient que selon les cas, il possible de remplacer ce « se » par « s'être »... mais comment peut-on expliquer que « s'être » est remplacé par « se » lors de la conjugaison ou vise-versa? Nous pouvons aussi faire l'observation avec la première personne mais avec cette fois « me » devient « m'être ». Et, contrairement à la première personne du pluriel, lui, se double : « nous nous » et divergence, nous ajoutons en plus le verbe d'état être « Nous nous sommes balancés ».

Comme par exemple :

  • « Elle est partie se balancer [...] » selon le temps du verbe peut devenir;
    • « Elle dit s'être balancée [...] »
    • « Nous nous sommes balancés »
  • « Elle ne se sent pas bien »
    • « Elle dit s'être mal sentie [...] »
  • 1
    L'ajout de être dans ces exemples sert à former l'infinitif « passé », ou plus exactement l'infinitif d'aspect accompli. C'est l'équivalent de avoir (avoir marché, avoir réfléchi) pour les verbes « normaux ». Et comme tu le remarques, c'est aussi l'auxiliaire utilisé pour le passé composé : « Nous nous sommes balancés ». – Stéphane Gimenez Jul 1 '15 at 14:41
  • C'est quand même étrange comment nous l'utilisons sans se soucier réellement de ce qu'il en est réellement... Lorsqu'il vient le moment de l'expliquer alors là, ça se complique :P Merci @StéphaneGimenez – Simon Dugré Jul 1 '15 at 14:53
  • 1
    En plus de la réponse d'Archa, ceci peut aider ! – Yohann V. Jul 1 '15 at 15:05
3

Ces verbes sont des verbes pronominaux (en anglais reflexive verb). Voici pourquoi on les utilise (source : Wiktionnaire) :

En grammaire française, un verbe pronominal est un verbe qui est toujours conjugué avec un pronom complément renvoyant au sujet. Cette construction peut correspondre à différents sens :

Sens réfléchi : « Elle se regarde dans le miroir » : l'action est regarder, l'agent est Elle, identique à l'objet.

Sens réciproque : « Elles se combattent » : l'action est de combattre, l'agent est à a fois L'une et l'autre, l'objet est l'une l'autre - l'agent et l'objet recouvrent les mêmes personnes.

Sens passif : « Ces voitures se vendent bien » : l'action est vendre, l'objet (de la vente) est évidemment la voiture, l'agent de la vente n'est évidemment pas la voiture, sujet apparent. La forme pronominale à sens passif a précisément pour but de ne pas évoquer l'agent.

Sens successif : « Les jours se suivent » : le sens est que un jour suit un autre jour, donc l'action est suivre, l'agent est les jours, et l'objet est un autre jour - dans ce cas l'objet est différent de l'agent.

Les verbes « essentiellement pronominaux » ne peuvent prendre qu'une forme pronominale :

« Elles s'évanouissent » : l'action est de s'évanouir, l'agent est Elles, par nature identique à l'objet.

La différence entre se sentir et s'être senti est qu'on ajoute être. C'est ce que je crois.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.