6

Quand est-ce que la forme « je vais » a remplacé « je vas », (1) dans le bon usage; (2) dans l'usage populaire en Europe?

Pour quelle raison écrit-on vais alors qu'on prononce le mot avec un e fermé?

9

Comme on l'explique dans Le bon usage (Grevisse et Goosse, ed. de Boeck/Duculot) au §833 (note H2), « je vas » relevait du français distingué jusqu'au 19e : « je ne sais où je vas » (Prince De Ligne, 1735-1814, ds. Mémoires). On trouve aussi un exemple au GodefroyJe m'en vas disner à Mante et reviendrai coucher icy, puis demain j'y iray du tout. », Recueil des lettres missives de Henri IV, 1593). Toujours selon la même note au LBU, George Sand (Mme Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant) serait restée fidèle à « je vas » jusqu'à la fin de sa vie. En effet :

enter image description here

« J'ai trouvé hier un délicieux cocher qui revient me prendre aujourd'hui. Je vas chez Juliette qui est logée bien haut, mais en belle vue et un charmant petit nid. [...] » (George Sand, Papiers de George Sand. III-XXVIII Journal intime. Année 1867, extrait de l'entrée du 22 septembre - voir retranscription)

On peut jeter un coup d'oeil au corpus écrit de Google; selon ces données, ce n'est plus en usage à l'écrit depuis longtemps. Mais on le trouve dans les dictionnaires de l'Académie 5e (1798) et 6e (1835, on mentionne rarement). C'est devenu un français populaire que Marcel Proust, par exemple, mettra dans la bouche d'un personnage comme celui de Françoise, inspiré de sa servante (« Je vas seulement voir si mon feu ne s’éteint pas. », Proust, Du côté de chez Swann, 1913). Toujours au LBU, on note d'autres exemples de ce genre d'emploi chez Genevoix (Raboliot, 1925) et Bernanos (Ouine, 1946).1

Voir notes en fin d'entrée au TLFi à aller pour des indices sur la phonétique.


1. Au Québec c'est du registre familier, à l'oral; on l'entendra.

  • 1
    Et puis suivant le taux d’ivresse (ou peut-être plutôt le mot qu’il fallait rimer avec), les poètes (Belges, au moins) se servaient des deux, même jusqu'au XXe ! – Papa Poule Jul 9 '15 at 16:03
  • Très bonne réponse concernant je vas. Je ne savais pas que c'était resté courant en France jusque dans le 20e siècle. – Keith Jul 9 '15 at 16:29
2

Je vas, c'est du patois, cela est d'usage tant que la population garde vivantes les formes qui font la richesse de la langue _ cela s'applique aussi à l'argot et à toutes les langues dont les langues à usage officiel:poetiques (iran/chine par exemple). La date exacte d'extinction est donné lors d'une interdiction. je vais ne se prononce pas e fermé car j'y va, j'y vais. vais prononcé e fermé voudrais dire je vois. "Le bon usage" est une des meilleures référence qu'y soit mais parle de l'écrit non de l'oral et du francais non du patois.

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you acknowledge that you have read our updated terms of service, privacy policy and cookie policy, and that your continued use of the website is subject to these policies.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.