3

En 1989, Mireille Mathieu interprète, de manière particulièrement émouvante, La Marseillaise1 au Champ-de-Mars (noir et blanc « légendaire», ou audio uniquement); on chante, hormis le premier couplet et le refrain, les couplets 5 et 6. J'ai aussi consulté quelques enregistrements plus traditionnels; souvent 6, parfois 3 ou 4. Dans toutes les interprétations écoutées, incluant celle de 1989, les /r/ des mots du refrain et des couplets me semblent roulés (mon oreille).

enter image description here

Fédération générale des Français au Champ de Mars, le 14 juillet 1790; [estampe]. (Dessiné par C. Monet, Peintre du Roi ; gravé par Helman, de l'Académie des Arts de Lille en Flandre ; [eau-forte de A.J. Duclos], détails sur bnF-Gallica)


  1. Dans l'interprétation de Madame Mathieu, comment le phonème /r/ est-il réalisé ? Est-ce une prononciation habituelle ou un emploi particulier quand on interprète l'hymne national ?
  2. Usuellement, quand on chante La Marseillaise aujourd'hui, quel(s) couplets chante-t-on ? Y a-t-il une convention à ce sujet ? (couplets)

1. J'ai lu des extraits des débats au sénat en 1880 sur l'instauration du 14 juillet comme fête nationale de la France. Puis, sur Wikipédia, que La Marseillaise, composée en 1792 par Claude Joseph Rouget dit de Lisle pour les forces françaises dans le contexte de la guerre avec l'Autriche, est « un chant patriotique de la Révolution française adopté par la France comme hymne national » en 26 messidor an III (14 juillet 1795), et de nouveau sous la Troisième République en 1879 (aujourd'hui dans l'art. 2 de la Constitution de la Cinquième République). On mentionne que l’œuvre comporte jusqu'à 15 couplets.

2

1/ Le r de Mireille Mathieu est un /R/ r roulé uvulaire voisé qui a quasiment disparu du français contemporain. Cette prononciation n'est en rien liée à l'interprétation de l'hymne national. Outre Edith Piaf déjà citée, on la retrouve chez des chanteurs comme Jacques Brel et Georges Brassens et dans les enregistrements de beaucoup d'hommes politiques plutôt nés à la fin du XIXème siècle, le plus notoire étant Charles de Gaulle.

Il ne faut pas confondre ce /R/ avec le /r/ r roulé alvéolaire voisé typique de l'espagnol, présent au Québec et en voie de disparition en Bourgogne et dans le sud-ouest de la France.

2/ Comme l'a déjà dit Steven BENET, premier couplet + refrain.

  • Pour info, quand on parle de Mireille Mathieu, on a plus tendance à dire MiReille (en insistant sur le R comme elle a tendance à le faire) que Mathieu (qui donne l'impression que c'est un homme) – Steven Jul 15 '15 at 0:42
  • @Divulgâchâmes Ce n'est pas vraiment une question de "familliarité". Cela fait vraiment bizarre de parler de la sorte d'une personnalité publique - le fait d'être célèbre affranchit de certaines barrières et donc désigner une personnalité publique, notament un chanteur; par son prénom est plus naturel. Beaucoup de chanteur n'ont qu'un prénom pour nom de scène. Le mieux étant, si vous voulez garder une certaine distance, d'utiliser son nom complet (qui est aussi son nom de scène). – Steven Jul 16 '15 at 0:12
  • 1
    @Divulgâchâmes d'où le fait que j'ai mis ca dans les commentaires. Mais après, oui, vous pouvez bien vous exprimez comme vous voulez, il n'y a pas de soucis la-dessus. C'était un simple remarque sur ce qui a plutôt tendance à se faire et se dire, aucunement une règle. L'intérêt étant juste ici de différencier le francais courrament parlé dans la rue, du francais chatié parlé en société - où même dans ces cercles, je doute qu'ils parlent de "Mathieu"... Quand à l'administration, ils auront tendance à parler de Mme Mathieu. – Steven Jul 16 '15 at 1:45
2

On a tendance à ne chanter que le refrain ou 1er couplet + refrain. La plupart des français ne connaissent pas la suite je pense. Et si on devait tout chanter avant un match, on serait pas prêt de le commencer.

La Marseillaise est souvent chantée par des "vieux" chanteurs, qui ont cette tendance à rouler les r un peu comme le faisait Edith Piaf, ou Jacques Brel. C'est parfaitement propre au style qu'ils veulent donner, mais absolument pas une obligation dans la façon de la chanter.

  • Je note "le style qu'ils veulent donné", que je n'arriverait même pas à décrire... De mon ressenti, cela donne un effet plus soutenu, distingué, voir de la haute société... Je ne vois pas un "paysan" marquer les "r" de cette façon... mais encore une fois, je me trompe peut-être. Ce qui est sûr c'est que très peu de personnes aujourd'hui prononcent de la sorte... – Random Jul 15 '15 at 14:50

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy