3

Dans "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage", quel est le rôle de "ni"? La conjonction ni n'est-elle pas employé seulement dans des phrase négatives ou avec sans? Qu'est-ce que ça changerait si je la remplaçais par "et" comme dans "Patience et longueur de temps font plus que force et que rage"?

1

Dans la première phrase le ni est entendu comme ou : c'est soit la force soit la rage (ce n'est ni la force ni la rage) qui est concernée et elle est plus faible que la patience et le temps qui passe.

Dans la seconde, même additionnées, la force et la rage restent 'perdantes'.

Patience et longueur de temps [ ne peuvent être vaincues ni par la | font plus que ] force ni [ par la | que ] rage.

  • Semblerait-il naturel d'utiliser ni comme ça dans les conversation quotidiennes? – user1840 Jul 24 '15 at 17:23
  • @MohammadSanei Non, il s'agit d'un proverbe qui doit donc être concis, utiliser les méthodes de contraction de texte et suivre une prosodie pour être mémorisé facilement, le ni insiste en 'réveillant' l'oreille. En revanche je l'ai souvent entendu remplacé par et comme comme dans votre seconde proposition. – cl-r Rendez confiance à FL Jul 24 '15 at 17:34
6

L'emploi de ni dans une phrase affirmative est actuellement considéré comme un archaïsme, mais il est employé dans la littérature classique.

Le Larousse écrit :

Ni ne s'emploie plus dans une proposition affirmative, contrairement à l'usage de l'époque classique :

« Patience et longueur de temps / Font plus que force ni que rage » (La Fontaine).

On dirait aujourd'hui : Font plus que force et que rage (ou bien : Font plus que force ou que rage).

ou encore

L'emploi de ni sans négation ou autre ni qui le précède est archaïque :

« Je serais bien fâché que ce fût à refaire, Ni qu'elle m'envoyât assigner la première » (Racine).

Le Littré (qui rappelons-le date du XIXème siècle) concède un usage pour les phrases implicitement négatives :

Ni se dit quelquefois pour et en des phrases qui ont un sens négatif implicite.

« J'ai grande peine à croire ce que vous me dites de madame, ni qu'elle ait pris votre parti contre moi. » [Voiture, Lettres]

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy