2

Instinctivement, je mettrais « lesquels » dans cette phrase parce que dans l'ensemble les comparaisons se basent souvent sur plusieurs « caractères comparables » (du moins dans cet exemple). Donc la phrase serait :

Ils n’ont aucun caractère comparable sur lesquels baser leur comparaison.

Mais j'hésite parce qu'il me semble que le pronom doit s'accorder en nombre avec "caractère comparable" qui doit s'accorder avec "aucun". Donc la phrase serait :

Ils n’ont aucun caractère comparable sur lequel baser leur comparaison.

Merci pour vos conseils !

6

Le pronom ici s'accorde avec "caractère" donc vous devez utiliser lequel. Mais votre phrase reste incorrecte, je pense que dire: "Ils n'ont aucun caractère comparable." est suffisant pour comprendre le sens de la phrase.

  • Le fait qu'une phrase soit rendondante peut la rendre éventuellement maladroite, mais pas obligatoirement incorrecte. – biozic Jul 29 '15 at 16:16
  • This has nothing to do with the question, but aren’t “comparaisons” used to determine (& can’t they be based on) both similarities and differences between things being compared? If so, wouldn’t the total lack of “caractères comparables” itself provide enough information on which a comparison could be based? (or at least wouldn’t a comparison first be required to determine that no comparable traits exist & not the other way around?) If so, maybe the problem, if any, with the example sentence is not one of redundancy (which I agree, @biozic , does not render it incorrect), but one of logic. – Papa Poule Jul 30 '15 at 20:02
  • Your right Papa Poule. In the original text, this sentence is used to show a fallacy. Nonetheless, my gramatical question remains. – MagTun Jul 31 '15 at 3:48
  • Indeed, out of context, the original sentence is just a statement, so there is no logic, so no fallacy in it. Anyway, an error in the logic it describes doesn't make a sentence incorrect, does it? – biozic Jul 31 '15 at 7:41
1

Tout dépend du sens visé. Si il s'agit de dire qu'il n'existe pas un caractère comparable qui puisse servir de base alors la deuxième formule correspond à ce cas :

Ils n’ont aucun caractère comparable sur lequel baser leur comparaison.

Mais plus probablement, l'intention est de dire qu'il n'y a pas de caractères comparables qui puissent servir de base, auquel cas, le pluriel correspondrait mieux au sens :

Ils n'ont aucuns caractères comparables sur lesquels baser leur comparaison.

Pour mettre le nombre en évidence, on peut comparer les formulations suivantes :

Jean n'a aucun caractère comparable qui pourra lui servir de base.

Jean n'a aucuns caractères comparables qui pourront lui servir de base

  • Bien que grammaticalement juste, la version plurielle me choque. En règle générale, je suis d'accord avec ce qui a été dit dans la réponse acceptée à la question citée ailleurs par Stéphane, et je trouve qu'elle s'applique à ce cas : parmi un ensemble de caractères, pas un seul ne peut servir de comparaison. En-dessous d'un, on utilise le singulier en français. – Chop Jul 29 '15 at 11:13
  • Du coup j'hésiste. Une réponse en faveur de "Ça dépend", une autre (et un commentaire) en faveur du singulier. Le deuxième exemple de Gam Pub est celui qui correspondrait le plus mais est-il bon ? – MagTun Jul 31 '15 at 3:51

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.