7

Dans une énigme, peut-on faire dire à un personnage:

Hier je ne savais pas quand est l’anniversaire de Julia.

ou faut-il:

Hier je ne savais pas quand était l’anniversaire de Julia.


Oscar et Paul sont devenus amis avec Julia et ils veulent connaître le jour de son anniversaire. Julia leur a donné une liste de 10 dates possibles:
  3 mars, 4 mars, 5 mars,
  5 avril, 6 avril,
  4 mai, 6 mai, 8 mai,
  7 juin, 8 juin.

Julia dit le mois de son anniversaire à l'oreille d'Oscar, et dit le jour à l'oreille de Paul.

Oscar : Je ne sais pas quand est l’anniversaire de Julia, mais je sais que Paul ne sait pas non plus.
Paul : Au début je ne savais pas quand est l’anniversaire de Julia, mais maintenant je sais.
Oscar : Maintenant je sais aussi quand est l’anniversaire de Julia.

Quand est l'anniversaire de Julia ?

  • 1
    il faut clairement utiliser "était". – Random Aug 11 '15 at 10:05
  • @Random Est-ce si clair ? Un présent de vérité générale peut rompre une concordance des temps, n'est-ce pas ? Et l'anniversaire de Julia n'a pas changé de date entre les deux. Je pense que nous avons besoin de justifier un peu mieux nos positions pour cette question. ;) – Chop Aug 11 '15 at 10:46
  • Ce lien dit que le présent de l'indicatif peut s'employer en subordonnée d'une phrase au passé, notamment dans le cas de la vérité générale. Slate.fr présente ce problème avec la subordonnée au présent. Il faut déterminer quelle solution est correcte. – Chop Aug 11 '15 at 10:51
  • @Chop L'utilisation du présent "est" sonne tellement faux à mon oreille, que je suis surpris que ce soit une option... je dois avoir un mauvais feeling :) – Random Aug 11 '15 at 11:38
  • @Random En l'occurrence, je suis assez d'accord avec la réponse de Puzzled. La concordance des temps est toujours un sujet délicat. Et encore, ici, nous avons la chance de rester cantonnés à l'indicatif. ;) – Chop Aug 11 '15 at 11:39
4

Vérité générale et concordance des temps

La concordance des temps peut être rompue par un présent de vérité générale lorsque la proposition principale est au passé1 :

Mes parents disaient que tout travail mérite son dû.

Imaginez la phrase si la concordance est respectée :

Mes parents disaient que tout travail méritait son dû.

Cette phrase semble choquante. Parce que nous disons aussi de nos jours que « tout travail mérite son dû » ? Mais nous relatons ici un discours passé, alors pourquoi le relater au présent ? Parce que celui-ci est toujours vrai.

L'exemple de la question

Plus généralement, la source citée plus haut indique :

Remarque : il se peut que le présent de l'indicatif soit employé dans une subordonnée dépendant d'un verbe principal au passé. C'est le cas s'il s'agit d'exprimer une vérité générale, valable quelle que soit l'époque considérée.

La date d'anniversaire de Julia n'est probablement pas une vérité aussi générale que le dicton utilisé ici en exemple, mais c'est une vérité qui n'a pas changé entre le moment passé et le moment présent et qui ne changera jamais.

Le présent de vérité générale est donc de mise ici :

Hier, je ne savais pas quand est l’anniversaire de Julia.

Cette phrase semble choquante à l'oreille, mais ceci est plus dû aux choix des mots que du temps :

L'anniversaire de Julia est après-demain.

Cette tournure n'est pas ce qu'il y a de plus agréable à l'oreille. On peut imaginer d'autres tournures n'utilisant pas le verbe « être » :

Hier, je ne savais pas quand Julia est née.
Hier, je ne savais pas à quelle date a lieu l'anniversaire de Julia.

À noter que le site Slate.fr (qui bénéficie déjà d'une certaine renommée, ce qui n'est certes pas toujours gage de qualité mais est toujours un signe encourageant) présente ce problème en utilisant le présent pour la subordonnée :

Au début je ne savais pas quand est l’anniversaire de Cheryl, mais maintenant je sais.

Lever le doute sur le verbe

Si la conjugaison du verbe est un trop grand problème, Puzzled propose très intelligemment de reformuler la phrase :

Hier, je ne connaissais pas la date d'anniversaire de Julia.


1 Source: http://www.cap-concours.fr/sanitaire-et-social/concours-paramedicaux/reviser/maitriser-la-concordance-des-temps-cc_fra_20

  • 1
    Si on veut que les répondants s'améliorent, il faut expliquer pourquoi on downvote. Merci. – Chop Aug 12 '15 at 3:35
  • 1
    Aucun des exemples fournis ne semble convaincant pour l'usage du présent dans le cas de l'anniversaire, d'un point de vue intuitif. Du point de vue de la structure de l'argument lui-même, les exemples comme mes parents disaient que toute peine mérite salaire sont des complétives simples tandis que la phrase proposée a l'air d'être une question indirecte. Il n'y a pas de raison a priori que ces deux types utilisent les mêmes concordances. Je n'ai pas voté -1. – GAM PUB Aug 13 '15 at 12:46
  • @GAMPUB Je suis d'accord sur la nature discutable des exemples, mais ce n'est pas le point principal selon moi. Pour faire court, on m'a toujours enseigné (mais on m'a parfois enseigné des fautes) que la vérité générale s'exprime au présent de l'indicatif y compris dans un récit passé. Une date d'anniversaire est une vérité générale : je suis né le 3 brumaire et chaque année, mon anniversaire est le 3 brumaire. Il semble ridicule (et peu naturel) de me demander quand était mon anniversaire passé (à moins de parler de la date à laquelle je l'ai célébré avec mes amis). – Chop Aug 13 '15 at 12:58
  • 1
    D'accord mais une question directe ou indirecte n'est pas une vérité générale... – GAM PUB Aug 13 '15 at 13:02
  • 1
    Une question par nature n'est ni vraie ni fausse – GAM PUB Aug 13 '15 at 16:08
5

As a french native, I'd tend to say that both are fine, and would not feel strange. However, in this case, I would use the present "est", because it is a general statement.

If Julia's birthday were yesterday and I missed it because I did not know it, then I'd use the past "était", because I would refer to this year's birthday, which is past.

To remove any ambiguity, you might want to rephrase :

Au début, je ne connaissais pas la date d'anniversaire de Julia, mais maintenant je la connais.

5

Honnêtement j'utiliserais :

Hier je ne savais pas quand était l’anniversaire de Julia.

L'autre phrase se dit mal. En fait je n'ai jamais vraiment entendu la première phrase.

  • 1
    Vous ne pouvez dire cela que lorsque vous avez raté de vous rendre à l'anniversaire de quelqu'un : "Hier, je ne savais pas quand était l'anniversaire (quand est-ce que l'on fêtait l'anniversaire) de Julia, et donc je n'ai pu m'y rendre ; aujourd'hui je sais quand est son anniversaire". – cl-r Aug 11 '15 at 17:03
1

Illustration par l'exemple

  • Hier je ne savais pas quand est l'anniversaire de Julia.
  • Aujourd'hui je ne sais pas quand est l'anniversaire de Julia.
  • Un jour, peut-être, je saurai quand est l'anniversaire de Julia.
  • Vous me disiez que l'anniversaire de Julia est le 30 février ? Étrange !

  • Je savais, je sais et donc je saurai aussi demain quand est l'anniversaire de J.-S. Bach, c'est le 31 mars ; celui de sa mort est le 28 juillet.

  • Avant que la commune change la date de célébration de la Fête annuelle du coin, je savais quand était l'anniversaire de cette fête, le troisième dimanche de juin, puisque je m'y rendais. Aujourd'hui c'est le second équinoxe.

  • Madame, lorsque votre enfant sera né, vous saurez quand est (puisqu'à ce moment il aura poussé son premier cri) son anniversaire ; vous saurez quelle sera sa date (remplace quand : une date change chaque jour, c'est anniversaire qui la qualifie) anniversaire (qui est invariable : c'est le énième jour du nième1 mois ).

  • Le 18 brumaire était l'anniversaire du coup d'état napoléonien pour le calendrier de l'époque ; aujourd'hui, le 9 novembre est l'anniversaire de cet événement.

  • Si l'anniversaire de Julia est le 29 février, il sera donc fêté la prochaine année bissextile.

  • L'anniversaire de Julia est le 30 février, je n'y étais pas, je ne savais pas quand il était célébré (Ce n'était l'anniversaire de Julia, mais un anniversaire de Julia).

  • Je ne sais pas quand on fêtera (futur : il s'agit d'un anniversaire à fêter parmi d'autres) le prochain anniversaire de Julia (soit je ne connais pas la date, soit Julia ne fête pas le jour-même son anniversaire, mais le fait le week-end suivant).

  • Je ne sais pas quand sera [fêté] le prochain (on parle toujours d'un seul anniversaire) anniversaire de Julia.

  • Son dernier anniversaire aurait été (conditionnel passé) complètement raté (c'est ce que j'ai entendu dire, mais je n'y étais pas).

  • Son dernier anniversaire avait été (plus-que-parfait) parfait (on ne peut pas mettre le présent sur une situation terminée et passée).

  • Je ne pouvais pas savoir que son prochain anniversaire a été réussi.


Il y a sûrement d'autres cas de figure ; cette réponse peut être complétée.

1 - énième ou nième : d'ordre puissance nnième

  • Pour l’usage de “quel/le + future” (en place de “quand”) quand une date change/peut changer, serait-il possible de dire « quand + future » si l’on parle spécifiquement de « son prochain anniversaire » (Hier, je ne savais pas quand sera[-t-il] son prochain anniversaire), vu que l’année (et donc la date complète) change (et donc, par extension, l’imparfait [était] en parlant spécifiquement de son dernier anniversaire, [?soit raté ou pas?]) (et re-donc, le présent [est] si l’on en parle en général, sans spécification, sans risque de changer, comme dans l’exemple de l’OP) ? – Papa Poule Aug 11 '15 at 18:32
  • 1
    @PapaPoule J'ai ajouté quelques exemples pour tenir compte de votre commentaire, dites-moi s'il manque encore quelque chose – cl-r Aug 11 '15 at 20:02
  • Non, c’est clair, merci! L’importance de la distinction entre L’anniversaire (qui est fixe, comme la date de naissance … une vérité générale, quoi, comme disait Chop) et UN anniversaire (soit le premier, dernier, prochain, etc) m’échappait au début, mais je la pige maintenant. (mais pour jouer l’avocat du diable, est-ce que L’anniversaire de quelqu’un qui est né le 29 février EST le 29 février pour appliquer cette distinction entre son anniversaire & UN [de ses] anniversaire[s] dans les années non-bissextiles même s’il le fête sur le 1ere mars [= le 28 février +1]?) – Papa Poule Aug 11 '15 at 21:44
  • @PapaPoule - L'anniversaire est le 29, les parents charitables offrent des cadeaux le 28 puisqu'ils considèrent le mois de naissance, d'autres le 1er mars, anniversaire réel si on décompte le nombre de jours depuis le premier de l'an, les radins le font tous les quatre ans, sauf les années d'exceptions (divisibles par 100 ou 400) - L'administration décompte à l'année, vous vieillissez tout pareil ; la vie se moque de nos complications cérébrales pour dire comment la terne tourne. D'autres ont des calendriers lunaires ! – cl-r Aug 12 '15 at 6:40
  • Quel est le justificatif du vote négatif ? – cl-r Aug 12 '15 at 6:44

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.