2

J'ai trouvé cette phrase quand j'ai cherché des informations sur le ne expletif, mais je ne comprends pas pourquoi on utilise les deux articles: le et la.

Il renforce le la valeur du verbe "redoute".

J'ai pensé qu'il était une faute de frappe mais j'ai trouvé une autre phrase avec le la valeur dans le Capital:

D'abord Aristote exprime clairement que la forme argent de la marchandise n'est que l'aspect développé de la forme valeur simple, c’est-à-dire de l'expression le la valeur d'une marchandise dans une autre marchandise quelconque, car il dit…

Je pense que c'est archaïque, mais je ne sais pas pourquoi l'auteur de l'article sur le ne expletif a utilisé cette construction.

5

Dans la première phrase, je pense que c'est un mot en trop. La phrase naturelle est

Il renforce la valeur du verbe "redoute".

Il faudrait voir plus de contexte pour être sûr.

Dans la deuxième phrase, le est clairement une faute de frappe ou une erreur de numérisation, le mot devrait être de.

… l'expression de la valeur d'une marchandise dans une autre marchandise quelconque

La succession de deux articles définis n'est pas possible. Pour avoir la succession de mots « le la », il faut que la soit la note de musique (donc un nom commun).

0

Il s'agit de coquilles, Marx a écrit:

..., c'est à dire l'expression de la valeur d'une marchandise ...

En dehors de l'exemple de Gilles (la = note de musique), on peut trouver le suivi de la quand le deuxième mot fait partie d'un nom propre, par exemple, Le La Fontaine russe, ou Le La Fontaine en action ou quand la n'est pas utilisé comme un article : Le la qui précède le le est erroné ;-).

  • Et dans le premier exemple? – Nicholas J. Aug 13 '15 at 21:20
  • Un « le » en trop. – jlliagre Aug 13 '15 at 21:22

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.