4

Est-ce que cette expression est un pléonasme ?

Est-ce que important et crucial sont de parfaits synonymes ou ont-ils chacun une nuance particulière ?

Est-ce que « crucial » veut dire « plus important que important » ?

3

Au départ crucial (du latin crux, crusis --> croix) veut dire : fait en croix : incision cruciale.

En philosophie une expérience cruciale (au moment où on se trouve à la croisée des chemins) permet de confirmer ou de rejeter une hypothèse, elle sert de critère (avec le sens de décisif).

Le sens évoqué dans la question date de 1911, c'est une reprise de l'anglais avec le sens de fondamental, très important, synonyme de capital, critique, déterminant.

Il y a un autre nuance : « Année, question cruciale. Point crucial » qui ont pour synonyme délicat (parce que très difficile à maîtriser).

Alors que important est 'seulement' grand, considérable, grave, principal, sérieux.
Seul extrêmement important se rapproche de crucial.

Conclusion :

  • « Extrêmement important voire crucial » est un pléonasme.
  • « Important voire crucial », maximise l'attention que l'on donne à important et le porte donc un cran au-dessus ; il n'y a donc pas de pléonasme.

Références extraites du Robert.

  • 3
    Je perçois une nuance entre tout « <insérer un renforcement quelconque> important » et « crucial » : le second qualifie pour moi une condition sine qua none, tandis que le premier dit seulement que c'est important. Ensuite, j'imagine qu'il y a toujours une question de perception. – Chop Aug 24 '15 at 17:18
  • @Chop - Votre remarque me semble valable si l'on dit seulement « c'est crucial de.. » ou « passer cette étape est crucial » ou encore « c'est important ET crucial (qui ne sont pas forcément redondants : un travail important dont le résultat est crucial) », il y a en effet une notion de sine qua none, dans le sens moderne dérivé de l’anglais (capital, critique, déterminant). Mais la question posée inclus le bémol voire (par rapport à crucial) : en mettant un dièse sur important, on s'arrête au demi-ton, et donc on n'atteint pas "l'absolu" de crucial, l'expression du 'ton au-dessus'. – cl-r Rendez confiance à FL Aug 24 '15 at 18:19
  • C'est justement le « voire » qui me conduit à adopter cette définition : « c'est important voire indispensable » serait une substitution qui me semblerait tout aussi valable en l'absence de davantage de contexte. – Chop Aug 24 '15 at 20:04
  • @Chop « c'est important voire indispensable » est différent de « c'est important et indispensable », voire induit une incertitude, une réserve, quelque chose de possible, de probable mais qui ne sera pas forcément avéré, d'où l'idée du demi-ton ; quelque chose comme « voire plus si affinité » qui laisse une place à l'échec, ou au moins à l'imperfection, il y a un si induit ou une condition (ou éventuellement une contrainte) sous-entendu qui empêche le sine qua non de s'imposer comme seul condition. « C'est ça ou rien » devient avec voire « c'est ça et on risque gros ». – cl-r Rendez confiance à FL Aug 24 '15 at 20:16
  • Rien à redire sur la définition de « voire ». Je voulais seulement dire que je comprenais « important voire crucial » comme « important voire indispensable ». Le deuxième qualificatif est probable mais pas certain, et il ne cause indubitablement pas de pléonasme avec le premier... – Chop Aug 24 '15 at 20:45
5

Les médias et la langue courante abusent du mot « crucial » qui en a perdu son sens de base. Comme à un croisement (la croix d'origine), est crucial ce qui oblige à un choix de chemin, à une orientation parfois irréversible. Le synonyme le plus proche est « décisif ».

Il s'agit donc d'un sens différent de « important » ou de ses synonymes, et il n'y a pas de hiérarchie entre eux. Un évènement peut être important sans être décisif, et vice versa...

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.