6

En lisant une réponse de Stéphane Gimenez, une énigme me saute au yeux :
Pourquoi y a-t-il une différence d'ordre dans les phrases suivantes ?
Qu'est-ce que la troisième personne a de si particulier ?

Elle me fait payer le resto. / Elle me le fait payer.
Elle te fait payer le resto. / Elle te le fait payer.
Elle lui fait payer le resto. / Elle le lui fait payer.
Elle leur fait faire le ménage. / Elle le leur fait faire.

4

Pour les pronoms placés avant le verbe et la négation, la situation est très simple aujourd'hui :

  • ils apparaissent dans un ordre fixe
  • un seul élément peut apparaître par position
  • on ne peut pas combiner un élément de la 3ème et de la 5ème colonne

Le tableau ci-dessous représente les positions de l'analyse classique de Miller & Sag (1997, p22)

+------------+-----+---------+-----------+----------+-----+----+ | SUJET | NEG | COD/COI | COD | COI | LOC | DE | +------------+-----+---------+-----------+----------+-----+----+ | je | ne | me | le/la/les | lui/leur | y | en | | tu | | te | | | | | | il/elle/on | | se | | | | | | nous | | nous | | | | | | vous | | vous | | | | | | ils/elles | | | | | | | +------------+-----+---------+-----------+----------+-----+----+

2

Parce que ce sont peut-être les seuls pronoms personnels qui ne sont pas identiques quand ils sont COD ou COI :
Pour la première personne, on utilise me comme pronom transitif comme intransitif, te pour la deuxième personne, mais pour la troisième personne, le pronom transitif est se alors que le pronom intransitif est lui.

De même pour le pluriel, nous et vous pour les premières et deuxièmes personnes respectivement, mais pour la troisième personne, se est le pronom transitif et leur le pronom intransitif.
L'ordre syntaxique correct Elle me le fait payer et Elle le lui fait payer vient peut-être de là.

Après tout, on parle de la langue française, où chaque règle grammaticale admet des exceptions à n'en plus finir.

  • pour la troisième personne du singulier, il y a 3 pronoms possibles pour le COD (se/le/la) et ils n'occupent pas la même position et n'entrent pas dans les mêmes combinaisons... – GAM PUB Dec 30 '15 at 16:46
1

En fait, c'est la troisième personne du singulier et du pluriel qui ont quelque chose de particulier, parce me/te/nous/vous sont toujours les premiers, c'est seulement la troisième personne qui fait l'exception.

  • Elle me le fait payer
  • Elle te le fait payer
  • Elle nous le fait payer
  • Elle vous le fait payer

Mais

  • Elle le lui fait payer
  • Elle le leur fait payer
  • En effet, je corrige donc la question. Mais pourquoi cette particularité ? – Random Oct 1 '15 at 14:01
  • Il y doit y avoir une confusion éventuelle quelque part quand le/la/les suivent lui/leur, et pour l'éviter, l'ordre a changé pour ces pronoms. – lkl Oct 1 '15 at 14:14
1

Explication simplifiée, pour la forme affirmative :

  • Un pronom (COD/COI) se place entre le sujet et le verbe (ou l'auxiliaire conjugué) : Je le vois, Je l'ai vu.

  • Quand il y a plusieurs pronoms, l'ordre est COI COD. Par exemple : Je te le donne.

  • Avec impossibilité d'avoir certaines associations: pronom personnel + COI devient alors pronom personnel + verbe + COI. Par exemple : Je me confie à toi.

  • Avec 2 exceptions spéciales sur l'ordre :

    • lui/leur (COI) précèdent juste le verbe (avec l'exception du point suivant). Donc Je le lui donne.

    • y et en sont encore plus prioritaires et précèdent toujours le verbe: Je lui parle mais Je lui en parle.

    • Il y a également quelques cas y + en : Il y en a.

Les inversions (négations, et phrases interrogatives) compliquent encore les schémas.

Sur Études littéraires, il y a un très grand nombre d'explications.

  • Qu'est-ce que vous voulez dire par précéder le verbe ? Tous les pronoms que vous décrivez précèdent le verbe. la n'est jamais COI. lui et leur viennent après le/la/les... – GAM PUB Dec 29 '15 at 14:07
  • @GAMPUB - merci - erreur (pas de la), et précision: précède juste. – guillaume girod-vitouchkina Dec 29 '15 at 14:21
0

Essai pour une réponse de situation :

  • Première et deuxième personne (du singulier ou du pluriel) : il s'agit d'une situation de dialogue (même si je discute avec moi-même, deux acteurs seulement sont en jeu).

  • Troisième personne : La 'conversation' (l'échange ou la réflexion que j'ai avec moi-même ou avec un autre) ne concerne plus ceux qui parlent mais porte sur un tiers (secondaire par nature [question d'ego, ou plus élégamment de prérogatives, du locuteur]), cela modifie l'ordre des priorités, la façon de raisonner.

Elle me le : c'est moi (ou toi) qui est le plus important, puisque je suis (tu es) acteur, c'est à moi (ou à toi) que cela arrive, et qu'est-ce qui arrive ? Le (l'objet de l'attention).

Elle le lui : le, l'objet de l'attention, de la discussion, ce qui est arrivé concerne qui ? Le (qui est secondaire par rapport au sujet de l'échange, qui n'est pas acteur 'parlant').


Intéressé par la naissance des idées, des mots et leur architecture avant qu'ils soient prononcés, autrement dit, comment le cerveau fonctionne, comment l'inconscient se découvre au travers des filtres qu'il utilise, j'essaie de rechercher comment les phonèmes vivent dans l'oralité, et pourquoi ils ne peuvent s'articuler que de certaines façons quand ils reflètent des situations qui n'apparaissent pas en première lecture ; parfois l'intuition devient évidence... d'autres fois non... peut-être que d'autres points de vue compléteront cette essai.

  • On ne saura jamais pourquoi ces juges parfaits 'moinssoient' allègrement contre les usages du site, sans justifier leur décision ; alors que l'énoncé des attendus est une nécessité partout ailleurs. – cl-r Oct 8 '15 at 22:32

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.