3

On dit

tu es la fille la plus jolie que je connaisse

mais aussi

c'est par accident que je te connais

Quelle est la règle pour savoir quel temps utiliser ?

  • 2
    Quelle est la question ? par rapport au temps utilisé ? connais / connaisse ? – Random Nov 20 '15 at 11:55
  • Au fait ce n'est pas trop une réponse à une question. C'est juste une déclaration que je voudrais former dans un texte. Je suis dans l'embarras. Je ne sais si je dois dire ...par un accident que je te connais ou connaisse. Puisque j'ai déjà entendu ..la fille la plus jolie que je connaisse. – hermann koumondji Nov 20 '15 at 13:35
  • J'ai édité la question. Est-ce qu'elle reflète la même idée que voulue ? – Random Nov 20 '15 at 14:11
  • 1
    this could help grammaire.cordial-enligne.fr/manuels/QUE_INDSUB.htm – radouxju Nov 20 '15 at 15:16
3

La question qui se pose ici est le mode à utiliser, avec un choix entre l'indicatif présent (je connais) et le subjonctif présent (je connaisse)

La règle générale pour l'emploi du subjonctif est que le verbe est mis en doute (action incertaine). Lorsque la chose est sûre, on emploiera de préférence l'indicatif. Cette règle n'est toutefois pas une règle absolue et certaines constructions imposent le mode à utiliser, comme après certains verbes (aimer que, demander que, ordonner que, permettre que, faire attention que...) ou certaines locutions conjonctives (bien que, pour que, avant que, jusqu'à ce que, à moins que, non que...)

Grammaticalement, les deux phrases sont donc correctes car il faut les regarder dans leur ensemble.

Pour la première phrase, le superlatif "le plus ... que" est généralement suivi du subjonctif. Rarement, on peut utiliser l'indicatif, par exemple je dirais "tu es la plus belle fille que je connais dans cette école"(entendu que je connais toutes les filles). Dans la plupart des cas, on est plus honnête en admettant que l'on ne connait pas toutes les filles du monde. Je pencherais donc plutôt pour le subjonctif (rem : le doute n'est pas sur "la plus belle" mais sur "connaître").

Dans le second exemple, il n'y a aucun doute sur le fait de connaître la personne: il faut utiliser l'indicatif.

C'est par accident que je te connais.
  • l'affirmation comme quoi "le plus ... que " est généralement suivi du subjonctif est excessive. Ce qui différencie est bien la certitude ou le doute. Toutes les constructions avec des affirmations au passé prendront l'indicatif. C'est d'ailleurs aussi l'explication de l'autre phrase. Le type de verbe est aussi un facteur: que je connaisse (doute). que je vois (certitude), dont je me souvienne, que je puisse (doutes) – guillaume girod-vitouchkina Dec 26 '15 at 10:42
2

Ce n'est pas que qui indique le mode(1) qui doit suivre, mais ce qui précède que.

C'est le superlatif la fille la plus jolie qui demande le subjonctif, et le manque d'une construction particulière dans l'autre phrase qui permet l'indicatif.

(1) Je connais = présent de l'indicatif, je connaisse = présent du subjonctif. Ce sont des modes plutôt que des temps.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.