4

Au Québec, nous utilisons souvent le terme Par exemple pour signifier une contradiction (?).

D'où cela vient-il? Puisque la définition d'Exemple est loin de vouloir dire cela.

Exemple:

J'ai réussi le niveau dix, mais par exemple je n'ai jamais réussi le vingtième.
J'ai réussir à m'endormir, mais je dois dire que j'ai eu de la misère par exemple.

Tiré du dictionnaire québécois :

Par exemple : Au Québec on utilise l'expression "par exemple" dans les situations suivantes : [1] pour signaler l'étonnement : "comme c'est cher par exemple ! ; [2] à titre d'adverbe, dans le même sens que : ainsi ; de cette façon ; [3] pour illustrer une pensée (ex : par exemple, si je te donne un dollar…).

  • 1
    Ça par exemple ! est par exemple souvent présent dans les bandes dessinées. Je ne dirais pas que cet emploi est spécifique au québecois, mais il sonne en tout cas un peu vieillot en français de France. – Fatalize Dec 14 '15 at 8:37
4

Dans les deux exemples cités, la contradiction apparente est introduite par la conjonction mais plutôt que par la locution par exemple.
Si on supprime par exemple de ces phrases, le sens n'est pas modifié :

J'ai réussi le niveau dix, mais je n'ai jamais réussi le vingtième.
J'ai réussi à m'endormir, mais je dois dire que j'ai eu de la misère.

  • Bien vu, alors "Par exemple" n'est qu'un adverbe. Que représente-t-il? Quels locutions adverbiales pourraient le remplacer? – Sifu Dec 14 '15 at 12:57
  • @Sifu: On pourrait remplacer par « évidemment », « comme on peut s'en douter », « pour donner un exemple » ... – Toto Dec 14 '15 at 13:36

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.