4

Connaît-on d'autres expressions composées avec le nom de famille (par opposition au prénom) d'un personnage (historique) d'expression française (pour faire changement de nos amis de la Grèce antique) que le « violon d'Ingres »1 et le « mot de Cambronne »2 ?


1 Violon d'Ingres. On doit l'expression « violon d'Ingres » pour le talent cultivé en dehors de l'activité principale (TLFi, aussi Larousse) au nom de Jean-Auguste-Dominique Ingres, peintre néo-classique français (1780-1867 ; connu pour ses oeuvres comme La Grande Odalisque, et ses poses de vénus, par exemple La Source ou Vénus anadyomène). Il se passionnait aussi sérieusement pour le violon. On en atteste l'emploi en 1907 chez C. Farrère (Ac. fr., élu au F28 de 1935 jusqu'à sa mort en 1957) dans son polar en Turquie, L'homme qui assassina (1906). On note que P. Picasso reprend La Grande Odalisque en 1907. Enfin j'ai trouvé le propos de Réjean Ducharme dans La fille de Christophe-Colomb, 1969, fort à propos : « Vive la différence ! Le violon d'Ingres d'Ingres était le violon. » ...


2 Mot de Cambronne. L'expression le « mot de Cambronne » est un euphémisme pour merde! (TLFi, Larousse), que Pierre Cambronne (1770-1842 ; général de division) aurait interjeté (ce qu'il a toujours nié, selon Wikipédia) à la bataille de Waterloo pour marquer davantage son refus après une déclaration précédente. On réfère aux propos du journaliste Michel Balisson de Rougemon dès le 24 juin 1815, ou à l'histoire du général Michel, et au fait que Victor Hugo lui aussi fasse cette attribution à Cambronne, en particulier par une allusion dans Les Misérables etc.. Au-delà du refus catégorique d'obtempérer que le général interjeta, on a une référence particulière dans l'univers du théâtre, et la périphrase y est d'usage (comparer dire merde à quelqu'un, par antiphrase) pour souhaiter bonne chance à quelqu'un.

  • Existe-t-il un nom pour ce procédé ? Est-ce une figure de style ? – Kii Dec 21 '15 at 12:52
  • 1
    Une pagnolade ? – jlliagre Dec 21 '15 at 18:59
  • 1
    @Legomononc'bléd'Ingres -- Il y en a moinssoient, notre ego en est pantois. La raison en commentaire, il faut demander. Sinon se taire, ne pas s'abaisser pour être à nouveau blessé. – cl-r Dec 22 '15 at 16:29
5

Un coup de Jarnac est un coup violent, habile et imprévu. Il a pris une connotation de coup déloyal ou pernicieux, qui n'existait pas à l'origine. Dans son sens premier et d’escrime, il s’agit d’un coup à l’arrière du genou ou de la cuisse, rendu célèbre par Guy Chabot de Jarnac, qui le porte lors d'un duel en 1547.

Une vérité de La Palice (ou lapalissade) consiste à affirmer une évidence immédiatement perceptible, ce qui déclenche en général le rire de l'interlocuteur. Le seigneur de La Palice, Jacques de Chabannes, après s'être illustré dans les campagnes de François Ier en Italie, trouva la mort à Pavie en 1525. Une chanson fut composée en son honneur par ses soldats qui voulaient signifier par là qu'il s'était battu jusqu'au moment de sa mort, mais les paroles furent ensuite détournées par l'académicien Bernard de La Monnoye au XVIIIe siècle, qui en fit ressortir le côté simple, dont on ne retint plus que la naïveté.

 "Monsieur d'La Palice est mort 
 Est mort devant Pavie 
 Un quart d'heure avant sa mort
 Il faisait encore envie".

Plus rare, la cour du roi Pétaud (ou une pétaudière) est un lieu de désordre et de confusion. Le roi Pétaud était le chef de la corporation des mendiants, au Moyen-Age. Par dérision, car Pétaud vient du latin peto demander l'aumône ou bien pêter. Molière cite dans Tartuffe la cour du roi Pétaud "On n'y respecte rien ; chacun y parle haut".

  • « Il est mort d'un arrêt de cœur » est un peu moins evidente peut-etre comme vérité de ce genre, mais elle n'est pas mal non plus je trouve! cc; @Legomononc'bléd'Ingres – Papa Poule Dec 22 '15 at 0:12
3

La Pêche Melba est un dessert créé en 1893 par Auguste Escoffier pour la soprano colorature australienne Nellie Melba.

Bien qu'il ne s'agisse pas de "La pêche de Melba", Melba est le seul nom connu (et qui n'a aucun lien avec l'arboriculture ou la pâtisserie) associé à ce fruit.


Complément : Pépinière d'expressions

  • L'âne de Buridan,
  • Soutenir un Fort Chabrol,
  • Ce chien de Jean de Nivelle, qui s'en va quand on l'appelle
  • Le grain de sable de Pascal

L'âne de Buridant
soutint un Fort Chabrol,
... mais
Le grain de sable de Pascal
... pris la forme du
Chien de Jean de Nivelle
... Et l'âne pleura, pleura... Hi han

  • 1
    La pêche Melba, c'est ma madeleine de Proust ! – Cyrille Dec 21 '15 at 21:37
  • @Legomononc'bléd'Ingres La madeleine de Proust n'est pas, mais alors pas du tout un prénom. Elle a même failli être une biscotte ... next.liberation.fr/livres/2015/10/21/… – jlliagre Dec 21 '15 at 23:20
  • 2
    Pas seulement, il s'agit bien d'une expression bien connue qui désigne un souvenir d'enfance à partir duquel beaucoup d'autres souvenirs de cette époque révolue remontent à la mémoire. – jlliagre Dec 22 '15 at 0:06
  • Merci pour les ajouts ! De Joyeuses Fêtes ! – user3177 Dec 23 '15 at 4:07
2

D’après la dernière paragraphe de cet article {trouvé à ‘Gala’} :

« Depuis trois siècles, «riche comme Roth­schild » est une expression devenue courante. » (exemple « à la une » sur ‘Les Echos’)

«L’article (Gala) parle de « trois siècles » car en 1815 (après Napoléon):

à Paris, James –qui a créé sa propre banque sous la Restauration– fait fortune dans les chemins de fer, la navigation, les charbonnages et la métallurgie.

(pour [essayer à] dire que le nom et la richesse « Rothschild » [et donc l’expression] sont [ou au moins, ont des connexions] françaises).

2

J'ai récemment lu une phrase contenant l'expression suivante : inventaire à la Prévert

Qui signifie selon le Wiktionnaire :

Liste, énumération hétéroclite, inventaire qui n'a apparemment ni queue ni tête.

Et fait référence au poète Jacques Prévert

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy