6

Quelqu'un a utilisé le mot décaner (ou peut-être décanner) dans le sens que le gardien a donné un coup de pied dur au ballon lors d'un match de football.

J'ai cherché une définition mais je ne suis pas arrivé à en trouver.

J'ai cherché dans les dictionnaires habituels (Trésor et aussi Le Robert Micro et le Multi-Dictionnaire de Marie-Éva Villiers) et je n'ai trouvé rien.

Sur l'internet j'ai seulement trouvé quelques sites web et liens :


Someone used the word in the sense of the goalie giving the ball a hard kick during a football match.

Although I've searched for a definition I failed to find one.

I searched in the usual dictionaries (Trésor and the Robert-Micro and Marie-Éva de Villier's Multi-Dictionnaire) and found nothing.

I have found only the above links from searching the internet.

  • 1
    Are you sure the word was really décaner? I've never heard that word (but if it's football slang, I wouldn't know). “Dégager le ballon” is a common phrasing and I think (again, not as a football expert) it works the scenario you describe. – Gilles Jan 14 '16 at 7:02
  • 1
    As Gilles, I've never heard "décaner". But I'm not found of football... :) – Random Jan 14 '16 at 8:19
  • 1
    +1, jamais entendu le mot "décaner". Mais je ne suis pas non plus un grand fan de football. – Eria Jan 14 '16 at 8:23
  • 1
    peut-être une extension d'argot + un transitif (tant qu'on y est !): caner : mourir => décaner : faire mourir, et pour un objet, s'en débarrasser, dégager un ballon donc. – guillaume girod-vitouchkina Jan 14 '16 at 11:18
  • 2
    Si la question avait été posée différemment (par exemple, « quel est le sens du mot décaner que j'ai rencontré dans [tel contexte] ») ça aurait fait une bonne question pour FL. – Laure Jan 15 '16 at 16:46
6

Quelqu'un a identifié une occurrence du verbe décanner (dans un journal étudiant à Sherbooke, au figuré : « J’vais la décanner comme du monde. ») :

Décanner : Régionalisme magogois. Frapper un objet (ballon, caillou, etc.) avec le pied.

Le gardien de but a donc décanné le ballon, ce que l'enfant qui joue au ballon rotatif en suivant les règles ne devrait pas faire...


Quelques pistes de réflexion, en partant de la prémisse que décanner1 est construit sur le verbe canner préfixé de dé- :

Glossaire du parler français au Canada, 1930 Glossaire du parler français au Canada, 1930

Avec canner, hormis la préparation de conserves (et le sens d'annuler au figuré), on note surtout donner des coups de canne et la référence aux jambes. On trouvait dans un français plus ancien : « L'autre feri et defoula — Et lui dona une kanee — Qui puis dust estre comparee » (Gilles de Chin, 11e). Quant à la référence aux jambes, elle existe encore en argot français (mettre les cannes, casser sa canne : s'évader ; décaniller). La canne pouvait aussi valoir anciennement pour une unité de mesure, un roseau (bâton), ou une cruche. Par ailleurs, on trouve au Canada un jeu pour enfants, kicker la can/canne/cacanne, une variante du jeu du loup qui implique littéralement de donner un coup de pied à une boîte de conserve...

En français québécois, canner une/des balle(s) de golf/de baseball m'apparaît usuel et familier dans la langue parlée ; ce sont deux sports qui se pratiquent avec une canne/un bâton. Je n'ai pas de difficulté à étendre l'idée à une rondelle ou même à un ballon, même sans canne dans ce dernier cas ; il s'agit d'envoyer au loin avec un coup puissant, à l'aide d'un bâton, avec les pieds. Le préfixe du verbe décanner des Cantons-de-l'Est, sert peut-être à marquer l'éloignement (frapper l'objet loin) ou l'intensité (frapper l'objet fort). C'est non sans rappeler aussi, quoique différemment, d'autres verbes comme décocher ou dégager, où on laisse aller ce qui était retenu (la flèche, le trait, le tir, le bien etc.). Ça m'a aussi fait penser à décamper quand on lève le camp. Incidemment, pour compléter sur cette lancée, voir garrocher (FEW), et garnotte(r) (2).


1 Je prononce décanner /dekane/, mais canner /'kaane/ (k explosif, et le a est long, comme si diphtongué ; similaire à l'anglais can, + é).

  • 2
    Nice! Regarding & similar to the “annuler” notion is the slang use of “can” in Eng to mean “to fire"=“virer”=“renvoyer,” which also has some formal Fr meanings involving sports/balls; but that’s probably too tenuous, as it requires first moving from slang Eng (can) to slang Fr (virer); then from Fr slang (virer) to formal Fr (renvoyer); & finally to a use in Fr that doesn’t even exist in Eng (not to mention that it doesn’t explain the addition of the “dé”)! Re “dé,” if “can” could mean “cover[ing]” then to “uncan” (décanner) a ball could mean to kick it so hard that you “kicked its cover off.” – Papa Poule Jan 17 '16 at 23:41
4

En argot, les cannes, ce sont les jambes.

Décaner (l'orthographe ne compte pas, seule la phonétique compte) est donc se servir des cannes (des jambes, très souvent du pied) pour dégager, éloigner un objet.

[gager un ballon avec une]cane(r) : shooter ou dégager un ballon au pied.

Pour certains jeux, on peut utiliser le genou, voire la cuisse.

Notons aussi que le paronyme déconner procède de la même logique, sortir des règles sociales et des bons usages en agissant comme un con.
(N.B. : les mots en italiques sont familiers, très courants, mais à réserver à l'oral entre amis).

1

En anglais, un dégagement est une clearance les options suivantes existent

Clear the ball.

Clear the box or goal.

Et du fait que le gardien a l'option d'utiliser ses pieds et ses mains, il est possible de preciser que le gardien dégage la balle au pied avec

He booted it

  • Existe-t-il le mot «décaner» dans ce sens? – Micromégas Jan 14 '16 at 23:40
  • Jamais entendu le mot "décaner" personnellement, j'ai juste proposé l'anglais pour la définition fournise: "dans le sens que le gardien a donné un coup de pied dur au ballon lors d'un match de football" – zeFrenchy Jan 15 '16 at 11:37
1

A community member who happens to be a native English speaker commented to can can be slang for "to fire s.o."; there might or might not be an idea of motion involved here. Nevertheless, the reason why the English language might be relevant here is because the Eastern Townships (see Estrie) where the events described in the question unfolded, have an influence/heritage from the original English-speaking settlers from New England (U.S.).

And this allows for the possibility that the source for the verb might be different from an extension of the stick/legs meaning. One can speculate because of the phonetics of the sentence kick the can, if there were an ellipsis of the verb, you'd be left with /dəkan/, which could then simply be adapted to French i.e. verbed (+r); the dé- prefix (i.e. using /e/ instead of /ə/ in context) is natural as de- doesn't even seem to be a prefix at all. If that were true, and considering the history this is certainly possible, then the verb décanner would not constitute an extension of the canner usage picked up in South Western Québec French as discussed elsewhere: it would be an independent adaptation to regional French from casual English where the verb was dropped:

(kick) the can = /dəkan/(n.) ⇒ /dekane/(v.)... to kick something/frapper, donner un coup de pied sur.


Vu l'influence de la langue anglaise dans la région de l'Estrie, vu son l'histoire, il est possible qu'il s'agisse d'une transformation appliquée à la prononciation anglaise de the can dans un truc comme to kick the can ; il y aurait eu ellipse du verbe et on parlerait à l'origine de donner un coup de pied, de frapper, une boîte de conserve comme tel. On peut spéculer que du nom on aurait fait un verbe (prononcé sur le modèle -er), puis on l'aurait adapté vu que le préfixe naturel est dé- et non pas de-. Si ça s'avérait1 être le cas, ce serait indépendant d'une extension du sens de canner tel qu'on l'entendrait dans le sud-ouest du Québec, et ce serait donc une adaptation française régionale d'un segment de phrase en langue anglaise.


1 Si quelqu'un fait de la recherche sur le sujet des régionalismes en français québécois ou si on a d'autres informations sur l'origine de ce verbe en Estrie, on pourra aisément modifier cette réponse.

  • 1
    Another very tenuous link might be with the (U.K.) use of the phrase "to cane it" which can mean either to be under the influence of some drug, or else to do something with great speed or power. collinsdictionary.com/dictionary/english/cane-it or for an example of use (in the game of cricket) espncricinfo.com/the-ashes-2013/content/story/663879.html "milepost on August 22, 2013, 7:31 GMT @Jared Hansen, he didn't 'not walk'. He caned it to slip, like chipping it back to the bowler." – Micromégas Jan 18 '16 at 14:18
  • @Micromégas Thanks! I don't think any of this is tenuous. I believe the scenario in the community wiki is actually the most likely one, but it need not be either or. I found all of this meshes. I just don't have the expertise to analyze how English would have impacted this differently in Sherbrooke than in Montreal, if at all. As we don't know when décanner was first attested and ngram of course doesn't have a corpus which would showcase any of this, it's hard to speculate on the influences etc. With time further research can increment this. Thanks again, that was an interesting Q. Cheers! – user3177 Jan 19 '16 at 2:25

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.