1

Je commence par clarifier que mon usage de « emprunter » réfère au débiteur, et « prêter » au créditeur.
1. Donc, au début, le créancier donne de l'argent au débiteur.
2. À la fin, le créancier devrait recevoir de l'argent du débiteur.

« prêter » n'a pas changé sémantiquement; son étymon latin praestō veut dire « Prêter, fournir ».

Par contre, « emprunt » s'est transformé de 1 en 2 (et 2 est décrit par son 'Relational Antonym'), en tant qu'une volte-face.
À savoir, son étymon latin promutuor ne se réfère à que 2 ci-dessus et veut dire 'to lend beforehand', mais actuellement « emprunt » inclut 2 aussi.

Voir p 157, An Introduction to Language (10 ed, 2014) by V Fromkin, R Rodman, N Hyams.
Le terme de Sémantique (une branche de la Linguistique) 'Relational Antonyms' ou 'Relational Opposite' applique à « emprunter » et « prêter ».

  • Dans le Robert, emprunt n'a que le 1er sens lorsqu'il concerne l'argent. Un créancier peut lui-même emprunter à une personne tierce, mais il n'a pas de relation d'emprunt avec son débiteur (il ne peut dire que "M.X m'a emprunté de l'argent, ma voiture..."[Il parle du prêt qu'il lui à accordé]) -- Est-il possible d'avoir le ou les paragraphes du 'Relational Opposite' concernant ces deux termes ? – cl-r Jan 15 '16 at 21:48
  • @cl-r Comme toujours, je vous remercie de votre commentaire. J'ai ajouté deux liens, duquels un est Google Books; informez-moi s'il a limité les pages. – Greek - Area 51 Proposal Jan 15 '16 at 22:43
  • Je n'ai pas trouvé les mots emprunter et prêter sur les pages publiées sur le second lien cité, mais sur la page française correspondant au premier lien, au § Conversif : "On appelle conversifs (ou réciproques) les couples comme 'acheter'|||_d 'vendre' , 'prêter' |||_d 'emprunter' ..." mais pas de trace du mot emprunt lié à un vendeur. – cl-r Jan 15 '16 at 22:59
  • @cl-r Je suis désolé de vous embrouiller. C'était moi, et non pas les livres, qui a appliqué ce terme linguistique à 'emprunter' et 'prêter', car je voudrais faire attention à la relation entre ces deux substantifs. – Greek - Area 51 Proposal Jan 15 '16 at 23:02
  • emprunt ne signifie pas prêt, et n'a pas évolué dans ce sens. Les 2 mots sont d'origines différentes (indiquées), ont un sens réciproque. La question n'est simplement pas fondée. – guillaume girod-vitouchkina Jan 16 '16 at 14:47
1

La façon qu'ont les linguistes d'aborder les langues par l'abstraction, par la modélisation et les jargons associés est étrangère à la très grande majorité des francophones.

Dans le langage courant acheter/vendre est considéré comme une interaction, comme deux extrémités du même 'lien'.

De même pour l'amour et la haine qui sont en opposition, en positions inconciliables.

Dans les deux cas on ne peut-être acheteur et vendeur du même objet, on ne peut aimer et haïr la même chose (ou personne) dans le même temps... mais le temps peut faire évoluer les choses et renverser les situations.

Pour les objets qui concernent l'avoir les situations sont plus simples que pour les sentiments qui concernent l'être : ils peuvent être mélangés lorsque le sentiment évoqué n'est pas 'entier'.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.