2

Dans le texte Le monolinguisme de l'autre par Derrida, j'ai trouvé cette phrase:

Que cette scène soit vieille comme le monde, en tout cas comme la philosophie, voilà qui ne gêne pas les procureurs

Je ne comprends pas la dernière proposition. C'est quoi la signification du mot « voilà » ? Et c'est quoi la connotation du mot « procureur » dans la contexte d'une discussion de philosophie ?

3

REM1. Voilà classé parmi les prépositions a en effet une valeur de verbe (on peut la remplacer par "c'est là, ce sont là").
Présente un personne ou une chose, plus particulièrement lorsqu'elle est relativement éloignée.

Dans le texte original, page 18, l'auteur expose les affrontements entre philosophes et s'intéresse aux arguments présentés.
Voilà renvoie à ce qui a été précédemment exposé.

Certains endossent le rôle de procureur (d'une thèse philosophique), pour porter l'accusation sur l'adversaire (un philosophe, accusé de ne rien comprendre, qu'il faut dénigrer, dont les arguments sont ineptes ou dangereux...),
... comme un procureur de la République peut le faire sur un accusé durant un procès au palais de justice !


1 Référence extraite du petit Robert

  • Merci pour votre réponse, mais je ne comprends toujours pas ce que voilà ajoute à la phrase. Est-ce que le sens de la phrase serait la même si on le remplace par ce, ou si on le sublime complètement? – Jacob Ritchie Mar 11 '16 at 22:15
  • @JacobRitchie -- Elle aurait un sens affaibli et cela lui retirerait la puissance du plaidoyer, de la mise en valeur du point important qui emporte la démonstration. – cl-r Rendez confiance à FL Mar 12 '16 at 7:46

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.