2

Il s'agit d'une famille qui « cling tightly to one another ». Ils vivent sous le même toit, enfants, ados et adultes, mais ont une vie assez ballottée.

Le sens est très clair, mais le français résiste.

Sont-ils : "très attachés les uns aux autres" "étroitement liés les uns aux autres" "accrochés les uns aux autres" "étroitement liés" "très soudés" ou quelle autre solution encore ?

  • 1
    @kantx le contexte et les phrases environnantes s-il te plait – FlipFloop Mar 12 '16 at 17:29
  • 1
    @kantx context please, it is necessary for the answer – FlipFloop Mar 13 '16 at 19:52
  • 1
    to cling tightly veut dire (bien) s'accrocher dans le sens de désespération. Un enfant s'accroche à une mère lorsqu'il a peur. C'est pareil ici. Aucun doute. – Lambie Mar 14 '16 at 15:13
  • Une famille dont les membres s'accrochent les uns aux autres. Just like: he clung tightly to his mother> He s'est accroché à sa maman. – Lambie Mar 15 '16 at 22:00
1

Au Québec, on parlerait d'une famille tissée «serrée» ( = «tightly woven»). Je n'ai aucune idée si cette expression est utilisée ailleurs.

  • 1
    Plutôt tricotée serrée que tissée... – user3177 Mar 15 '16 at 0:12
  • 2
    Je devine le sens mais ça ne se dirait pas en France. – Gilles Mar 15 '16 at 0:17
  • La traduction est: les membres de la famille s'accrochent les uns aux autres. Voilà. – Lambie Mar 15 '16 at 21:54
  • J'avais mis une réponse et on me l'a enlevé. En disant que je n'avais pas expliqué... J'ai même donné un exemple en français. Alors, please....remettez ma réponse et je verrais si je pourrais l'améliorer. – Lambie Mar 17 '16 at 21:27
  • @comet hapax d'ajax OK, j'ai bien compris. Et je vois qu'encore une fois la traduction que j'ai proposé a été enlevé. You know what? I'm done here. On me cite Reverso/Collins pour la traduction. On peut traduire cling tightly par BIEN s'accrocher ou bien par s'accrocher BIEN FORT. Encore une fois, ma réponse était la seule qui s'approcher du sens. Par ailleurs, on pourrait très bien dire que s'accrocher BIEN FORT c'est: to cling VERY tightly to. Le bien me suffit, à moi. Donc, ici on ne peut pas s'en sortir. Et ce n'est pas du tout se serrer les coudes. Link that. :) – Lambie Mar 18 '16 at 14:24
1

Pour reformuler vos propositions :

  • Une famille soudée dont les membres sont très proches les uns des autres.
  • Une famille soudée dont chaque membre est très lié aux autres.

Dans une famille nombreuse, ou plusieurs familles réunis par une parenté proche :

  • Une tribu très solide.

S'il ne s'agit que des enfants,

  • Une fratrie inséparable, si les liens familiaux prédominent;
  • Une fratrie fusionnelle, si les contacts émotionnels sont très puissants.

Mais il faudrait avoir le contexte réel, "l'ambiance" du texte pour proposer des transpositions plus ciblée ou plus pittoresque.


EDIT

On peut traduire « We clung tightly to one another. » par :

Nous nous serrons très fort les coudes.

Nous sommes inséparables.

Chacun de nous défend les autres (si le contexte est difficile).

Un pour tous, tous pour un (devise de la Suisse et des mousquetaires).

  • Le contexte est celui d'une famille nombreuse qui n'arrête pas de changer de domicile. Malgré cela, les cinq enfants "cling tightly to one another". Les formules que vous proposez sont intéressantes mais sont trop construites pour être insérées dans un texte écrit très au fil de l'eau. C'est toute la difficulté : il faut de l'immédiateté, quelque chose de très verbal, sans être non plus du tout familier ou relâché. – kantx Mar 13 '16 at 10:05
  • @kantx -- S'il s'agit des cinq enfants : "La fratrie [ou la famille] est devenue inséparable en résistant à moult déménagements", "Les cinq enfants furent de plus en plus soudés par le nombre ahurissant de déménagements" permet de montrer la progression dans le renforcement de liens affectifs face au aléas de la vie. – cl-r Mar 13 '16 at 20:07
-2

Se serrer les coudes semble être une expression appropriée pour cet usage :

  • « rester ensemble, rester solidaire, s'entraider » selon le site sensagent

  • « unis, former un bloc » selon langue française.

On pourrait donc formuler la phrase suivante :

Il s'agit d'une famille qui se serre les coude. Ils vivent sous le même toit, enfants, ados et adultes, mais ont une vie assez ballottée.

Cela rejoint le sens d'une famille soudée face aux épreuves de la vie courante.

Pour prendre en compte la remarque de Gilles, on retrouve bien un lien émotionnel dans cette Une du journal Le Monde : « Se serrer les coudes face à l'angoisse ».

  • 1
    Se serrer les coudes, c'est s'entraider, ça n'implique pas de lien émotionnel contrairement à l'expression à traduire. – Gilles Mar 15 '16 at 0:17
  • 1
    @Gilles Je conteste absolument votre remarque. Selon moi l'expression se serrer les coudes implique évidemment un lien émotionnel qui n'existe pas dans "s'entraider". – Kii Mar 15 '16 at 6:55
  • @Gilles : est-ce que les sens proposés par l'OP : "très attachés les uns aux autres" "étroitement liés les uns aux autres" "accrochés les uns aux autres" "étroitement liés" "très soudés" comportent des "liens émotionnels" ? Absolument pas. Des détenus peuvent être attachés les uns aux autres par des menottes. Etroitement liés par le profil de leurs victimes. Très soudés peut se dire de fils électriques. – Kii Mar 15 '16 at 19:04
  • 1
    @Kii : vous mêlez et cumulez volontairement les sens littéraux et figurés de ces expressions, c'est habile, péremptoire et peu éclairant. "est-ce que les sens proposés par l'OP : "très attachés les uns aux autres" "étroitement liés les uns aux autres" "accrochés les uns aux autres" "étroitement liés" "très soudés" comportent des "liens émotionnels" ?" Réponse : c'est l'évidence. ;-) – kantx Mar 16 '16 at 17:17
  • 1
    @Gilles : I'm with you… – kantx Mar 16 '16 at 17:18

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.