3

Il y a le papier tue-mouches (Larousse, TLFi), et le ruban anti-mouches, et que de subtilité entre l'adhésion involontaire à l'un ou l'autre. J'ai vérifié que c'était en effet le flypaper en langue anglaise (Termium, GDT). Ce qui saute aux yeux en comparant brièvement c'est qu'en français on a la référence directe à l'action sur l'insecte (tue(r), contre les) ; on n'a pas à première vue papier/ruban à mouches ou papier/ruban pour mouches même si ce n'est pas incompréhensible. Par ailleurs on a le tue-insectes électrique, différent...


  • Qu'est-ce qui détermine qu'on forme le nom composé avec explicitement l'action (tuer) ou un élément comme anti- ici et non avec des prépositions (à, pour, contre, etc.) ou sans verbe ni préposition apparente, avec deux noms (flypaper), pour rendre l'idée de la fonction ou de la destination ; on a bien fer à friser etc. ?
    • Est-ce qu'on a un phénomène similaire avec sèche-cheveux par opposition à séchoir à cheveux ? De quel phénomène s'agit-il ?
    • L'emploi du verbe conjugué dans l'adjectif tue-mouches, est-ce bien la 3e personne du singulier ; peut-on rappeler pourquoi ? Est-ce généralement une indication que c'est plus contemporain/récent qu'un nom composé avec une préposition (comme fer à repasser) ?
  • 1
    Ça se retrouve aussi dans les noms simples: insecticide. – mouviciel May 20 '16 at 7:38
  • @mouviciel En effet, mais pourquoi alors n'a-t-on pas papier insecticide, par exemple. J'ai besoin de quelques jalons pour aller plus loin dans ma réflexion (vu 0 expertise). Merci ! – user3177 May 20 '16 at 19:38
1

Les mots composés en tue- sont rares, guère plus d'une dizaine, et il sont peu utilisés en dehors de tue-mouche (papier et amanite) et au sens figuré de tue-tête et tue-l'amour. au sens propre, ils désignent surtout les plantes et parfois les dispositifs susceptibles de tuer un animal ou quelqu'un/quelque chose.

Au contraire, les mots en anti- sont très nombreux, une ou deux centaines. Il désignent tout ce qui est susceptible de repousser/combattre quoi que ce soit, sans forcément le tuer. Papier anti-mouche est peu usité mais compréhensible.

L'utilisation des prépositions à ou pour fait perdre la notion d'hostilité, papier à mouche et papier pour mouche ne permettent pas de deviner quel est l'usage du papier.

La préposition contre inclus elle bien cette notion de résistance, mais elle est plus faible qu'avec anti- ou tue-, d'autant plus que contre- peut aussi simplement indiquer la proximité ou un assemblage (contre-plaqué, contre-amiral, ...). Contre-mouche n'existe pas et serait difficilement compréhensible.

  • Merci, et donc tue- serait un simple cas particulier, ou un petit sous-ensemble. Vous avez une idée de l'époque à laquelle les mots avec anti- apparaissent en majorité, le cas échéant ? – user3177 Jun 22 '16 at 4:10
1

"tue-mouches" est le concept général et englobe plusieurs types de tue-mouches, pas uniquement le ruban anti-mouches.

De plus, en anglais, le "flypaper" est référé comme un "fly-killing devices". Donc semblable au concept francophone.

  • Merci. Le fly-killing device c'est un dispositif servant à tuer les mouches ; dites-vous qu'en français on peut se passer du terme dispositif et en faire un générique ? – user3177 Jun 22 '16 at 4:16
  • 1
    Le mot tue implique que c'est un dispositif. Par exemple, si on avait un fly-raising device (ou fly-elevating device), en français le verbe pour elevate/raise est: lever. Alors le dispositif serait un: lève-mouche. – Phil Jun 22 '16 at 14:20

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy