3

Pendant une conversation avec un ami français, je lui ai dit:

«Je ne suis pas encore en retraite mais seulement en préretraite» ...

... auquel il m’a répondu que même si mon usage de «en préretraite» était bien correct, en revanche, on dit plutôt « à la retraite » dans ce contexte (d’arrêter définitivement de bosser).
(Please note that the conversation occurred during a meeting of local francophones/philes designed to help us non-natives to improve our French, so my friend’s seemingly pedantic reply was welcome and not at all out of place [unless perhaps it turns out that he was wrong].)

Pour l’usage de «à la retraite» dans mon contexte, il ne m’offrait comme explication que:

«En retraite» s’emploie plutôt dans les contextes militaires (ou dans l’expression figurative «[se] battre en retraite» ...

... et pour l'emploie de «en préretraite», il n’en offrait que «C’est comme ça».

Bien que ce «Ngram» pour «retraite» et celui-là pour «préretraite» aient l’air de confirmer tous les propos de mon ami, je ne les trouvais pas très satisfaisants pour expliquer le pourquoi.

Donc je vous demande (en France et/ou n'importe où dans la Francophonie):

1) Est-ce vrai que l’on dit plutôt «à la» (que «en») quand on parle de la retraite dans le contexte d’arrêter de travailler, et si c’est le cas, pourquoi «à la» et pas «en» dans ce contexte?

et

2) Est-ce vrai que l’on dit plutôt «en» (que «à la») en parlant de la préretraite dans ce même contexte, et si c’est le cas, pourquoi «en» et pas «à la» dans ce contexte?

The «why» parts of my two questions were intended to be asking (and should have been asked as the following question #3):

3) Are there any reasons that would or could explain why these two closely related states of employment would use two different prepositions to introduce them (arguably) most idiomatically?

  • 1
    Sur le site de Notre Temps (magazine pour les retraités) Dit-on "à la " ou "en " retraite ?. La conclusion de l'enquête de la journaliste : « Où l'on découvre que les deux expressions sont correctes ! » Article intéressant. Je viens de consulter le Dictionnaire historique de la langue française (sld Alain Rey) qui dit la même chose que le linguiste interrogé par la journaliste. – Laure SO - Écoute-nous Jun 2 '16 at 17:24
  • 1
    être correctes ne veut pas dire que les gens le disent. En France, on entend être à la retraite. – Lambie Jun 2 '16 at 21:38
  • 1
    En France, ça dépend où. Vers chez moi (Bourgogne), « il/elle est en retraite » est assez commun, surtout chez les moins jeunes. – biozic Jun 2 '16 at 22:08
  • 1
    @Lambie Dire « être correctes ne veut pas dire que les gens le disent » est faux. En France où je vis j'entends dire et je dis « en retraite »... La seule affirmation honnête basée sur l'expérience serait de dire que « être à la retraite » est plus fréquent que « être en retraite ». – Laure SO - Écoute-nous Jun 3 '16 at 5:45
  • 1
    @Lambie cela dépend totalement des régions. En Bretagne, on dit plus souvent "à la retraite", alors que là où je suis actuellement (Sud-Ouest), ils disent plus "en retraite". – Gautier C Jun 3 '16 at 6:24
3

En complément, c'est un cas de concurrence (d'aucuns préfèrent complémentarité) entre les prépositions à et en. Il y a des associations plus naturelles ou affinités entre certaines prépositions et certains sens d'un mot, même s'il n'y a pas d'autre part toujours une explication à un usage...

Mais pour la personne qui se retire d'un emploi et reçoit pension, Ac.8 disait à la retraite dans sa définition de l'adjectif retraité ; aussi au TLFi, avec la référence au synonyme pensionné, qui fait l'objet d'un emploi peut-être plus soutenu en Belgique (être à la pension) ou au Québec (être à sa pension ; contra BDL). L'usage varie, ajoute le LBU14 (Le bon usage, Grevisse et Goosse, ed. Duculot, 14e, §1051 d 5°) attestant aussi à la retraite/en retraite, et notant qu'au Robert on avait eu fonctionnaire à la retraite, en retraite. Au DHLF/Rey on note 1870 dans le sens en question, qu'on qualifie de métonymique, « [...] notamment dans en retraite et à la retraite (mettre, être mis à la retraite, partir en retraite). ». Il s'agit d'un exemple où l'on a remarqué la concurrence entre ces prépositions, tel qu'avec lieu, place, proportion, confesse, et Bourse (LBU14). Le TLFi discute de cette concurrence (rechercher « Concurrence à / en » dans le texte de l'entrée) : "La préposition en n'alterne avec à que devant certains substantif féminins et quelques substantifs masculins à initiale vocalique qui ne sont pas incompatibles avec l'idée d'intériorité. L'article livre en combinaison avec à une valeur de détermination, celle de généralité étant fournie par en qui exclut l'article ; on notera que la préposition en figure essentiellement dans des syntagmes plus ou moins figés." (TLFi) On nous renvoie à la section histoire de l'entrée etymologique où l'on explique certaines causes de cette concurrence. C'est qu'en latin classique on pouvait avoir in avec l'accusatif (mouvement et pénétration) ou l'ablatif (situation sans mouvement), et une construction avec ad et l'accusatif pour se diriger vers, ultimement atteindre mais sans dépasser. Dans une phase ultérieure de l'évolution du latin, on oppose plutôt selon le verbe aller ou être, l'un et l'autre avec la préposition in ou ad sans distinction : avec aller pour à la/en/vers la ville, sans considération de limite franchie, et être pour en/à la ville, sans considération de mouvement. La concurrence illustre au final la présence d'un nom déterminé par un article (à la) ou non (en) ; l'absence de l'article avec en pourrait illustrer un désir d'éviter la confusion avec au lors d'une contraction (el, eu, ou ; pas de nos jours évidemment) semble-t-il. Il y a d'innombrables nuances dans l'usage de la préposition selon le genre, l'initiale du mot (comme avec les fameux toponymes), le verbe utilisé etc.


La retraite pourrait être simplement plus déterminée que la préretraite, et l'usage s'enligne peut-être avec une opposition entre la retraite comme une étape précise mais pas directement compatible avec l'idée d'intériorité (le lieu), et la préretraite comme un état transitoire menant à la retraite ; c'est purement spéculatif, et en résumé on dit avec les deux prépositions à la/en retraite, sans doute plus avec l'une qu'avec l'autre, peut-être pour des raisons comme celles qu'on vient d'évoquer, et on est personnellement moins familier avec l'usage de la préposition avec préretraite, même s'il s'agit techniquement du même mot avec le préfixe pré-. Je note par ailleurs, dans un contexte différent, que dans mon usage je conçoive qu'une personne qui fait une retraite (à tel abbaye) spirituelle soit en retraite (à tel abbaye) et non à la retraite ; ceci est compatible avec ce qui précède et généralement avec ma compréhension de l'emploi de ces prépositions.

  • Le DHLF dans sa parenthèse articule les deux prépositions avec des verbes différents... aucun idée si c'est à dessein, mais c'est un sujet qui n'a pas fait l'objet de beaucoup d'attention dans ma réponse, le choix de verbe, sauf indirectement avec le latin aller vs. être. Les prépositions c'est un sujet vraiment difficile à mon avis. Merci ! – user3177 Jun 8 '16 at 7:28
  • Merci! Riche en logique et ressources pertinentes. +1 La phrase qui contient «…un désir d'éviter la confusion…» et puis celle après qui inclut «…selon…l'initiale [le préfixe aussi, peut-être?] du mot…» me font demander s’il y aurait peut-être une confusion phonétique à éviter avec «A la préretraite», i.e., «A l’après-retraite» (même si «l’après-retraite» n’est pas un mot)? – Papa Poule Jun 8 '16 at 15:24
  • @PapaPoule En fait le passage sur la confusion j'ai très peu d'expertise pour le comprendre et je reproduis le TLFi... Par ailleurs dans l'exemple que vous mentionnez, et je dois dire que je suis vraiment nul avec tout ce qui touche la phonétique etc., mais entre pré et après, la différence est très claire pour moi. Pré c'est très accentué et fort, avec une brève pause avant le reste (dans mon cas), alors qu'après c'est bien plus léger, à défaut de savoir comment dire exactement. Mais je crois qu'au TLFi on parle de confusion à un moment-clé de qqc. d'autre. Merci ! – user3177 Jun 9 '16 at 6:25
  • @PapaPoule About the coquille Saint-Jacques, yeah, I knew one day the joke would pop up... luckily the coquille was small, not unlike the scallops they put in there, which is my only real caveat (some other word, can't remember) with that dish really. Anyways, Merry Xmas, Happy Holidays and all! Cheers! – user3177 Dec 24 '18 at 6:41
  • 1
    Thank you! Imho it's quite worthy. I checked the Gr. Lar. Gastronomique. There is the coquille per se which might have been the ancestor of the dish I'm talking about. I do also acknowledge the meaning for the shell animal but yeah, I don't think I've ever had the thing inside that shell. Usually the dish would come within the shell of the Saint-Jacques, but there would be crab meat, lobster, shrimps and scallops in a béchamel basically, which is not what the coquille is in the Larousse. Most of the times I'd buy that today the shell is some microwaveble plastic. Maybe a reg. usage. Cheers! – user3177 Dec 26 '18 at 23:09
4

Quand je pars à la retraite, j'arrête de travailler à partir d'un certain age jusqu'à la fin de mes jours.

Quand je pars en retraite, je me retire du monde pendant un temps plus ou moins court généralement dans un but d'introspection.

  • Merci! Cette distinction entre ces 2 états (l’un qui parle «d’être à la fin [de travailler]» et l’autre «d’être en passage vers cette fin» est très logique et m’aide beaucoup. +1 – Papa Poule Jun 8 '16 at 15:25
2

1) yes, although "en retraite" would be understood as well, it does have that military meaning that would be avoided by using "à la retraite"

2) "à la préretraite" isn't idiomatic. In fact for taking time off, "en" is the word used in general, eg "je suis en vacances", "je suis en congé", "je suis en long week-end". So I'd revert the question and ask, why is it OK to say "à la retraite". I'm not sure why that usage developed.

  • Thanks for your helpful answers (+1) and for helping me see that the "why" part of my questions was not very clear. Although I haven't reworded it to ask your interesting question, I have just now edited it to try to make it a bit clearer. – Papa Poule Jun 2 '16 at 22:18
  • +1 for the "taking time off" bit. – MadWard Jun 3 '16 at 14:09
2

Pour la première partie de la question, je confirme (je suis français (de France)) que l'on dit « Je suis à la retraite », je n'ai que rarement entendu « Je suis en retraite ».

Par contre, j'ai toujours entendu dire « Je suis en préretraite » mais jamais « Je suis à la préretraite ».

Pour la deuxième partie, je n'ai aucune explication du pourquoi.

  • Thanks for your helpful answers (+1). Please note that I have just now edited the "pourquoi" parts of my two questions to try to make the whole question a bit clearer. – Papa Poule Jun 2 '16 at 22:22

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.