6

Ces derniers temps, dans la presse (belge), je lis souvent la locution « au jour d'aujourd'hui ». En appui à ce dont je me souviens de mon latin, je lis que « hui » vient de « hoc die » (hŏdĭē) qui signifie déjà « en ce jour ». Cela fait donc d' « aujourd'hui » un pléonasme...


  • « Au jour d'aujourd'hui » a-t-il un sens (ou autre chose) qui diffère d'aujourd'hui ?
    • est-ce un emploi fautif ?
    • est-il d'un usage récent ?
    • est-ce davantage un pléonasme qu'avec aujourd'hui ?
  • Que signifierait « au jour du jour d'aujourd'hui » ?
  • 1
    C'est une figure d'insistance, qui est effectivement un pléonasme, mais est utilisé pour insister sur le fait que l'on parle bien de ce jour précis, pas d'hier ni de demain. – Gautier C Jun 8 '16 at 9:10
  • 4
    L'académie française catégorise cette expression comme un emploi fautif. Le wikitionaire parle de "locution doublement redondante". – Thomas Francois Jun 8 '16 at 9:19
  • 2
    Expression pas spécialement belge et depuis longtemps dans la langue française. À trancher une bonne fois pour toutes : « au jour d’aujourd’hui » sur le Projet Voltaire. Après je dirais que c'est une question de goût personnel. – Laure Jun 8 '16 at 9:26
  • 1
    @StéphaneGimenez Ce n'est pas un doublon : ici, je demande explicitement si c'est une faute, ce qui n'est pas décrit dans l'autre réponse. – Olivier Grégoire Jun 8 '16 at 12:52
  • 2
    @SurvenantLazurite Je suis un béotien sur ce site. Ce que vous me demandez me semble un chouia trop compliqué pour un intérêt minime. Peut-être pourriez-vous expliciter la démarche que vous recherchez plutôt que de m'inviter à suivre une liste d'actions incompréhensibles. Vous pouvez toujours améliorer vous-même la question si vous le pensez nécessaire : je suis un fervent partisan de la collaboration. – Olivier Grégoire Jun 8 '16 at 19:14
5

« Au jour d'aujourd'hui », peut remplacer le « hic et nunc » des latinistes, « l'ici et maintenant » des philosophes.

Le 'Pléonasme tautologique redondant' est un style 'café du commerce' ou 'débat télévisuel' où chacun s'exprime en toute liberté avec les moyens dont il dispose.

Comme il fait grincer les dents académiques, il est à manier avec ironie à l'écrit, et avec connivence dans les dialogues, sinon il signe une faiblesse dans la connaissance du français, il faut alors le considérer comme une faute.

P.S. : Si l'expression ne comporte que des références au temps, à maintenant, vous remarquerez que très souvent le locuteur pointe le sol à ses pieds à l'aide d'un ou deux de ses index pour manifester l'ici pendant qu'il prononce sa phrase... tout en voulant insister sur l'instant présent.

  • 1
    Pertinent : french.stackexchange.com/questions/727/… – Nikana Reklawyks Jun 10 '16 at 17:41
  • Encore un vote négatif sans commentaire... et encore un rappel de la charte de ce site qui demande de les justifier pour permettre l'amélioration des réponses. – cl-r Jul 7 '16 at 20:57
  • Un lien vers cette charte ? S'il est vraiment demandé de justifier ses votes, c'est une incitation à moins voter. – Nikana Reklawyks Jul 17 '16 at 8:40
  • french.stackexchange.com/help/behavior : Be honest. Above all, be honest. If you see misinformation, vote it down. Add comments indicating what, specifically, is wrong. Provide better answers of your own. Last but not least, edit and improve the existing questions and answers! By doing these things, you are helping keep Stack Exchange a great place to share knowledge of our craft. – cl-r Jul 18 '16 at 11:29
  • Et ben ? Ça dit "participez !", pas "quand vous votez négativement, vous devez ajouter un commentaire". Sinon, il faudrait lire "quitte à participer, votez, mettez des commentaires, répondez vous-mêmes, et n'oubliez surtout pas de modifier les réponses existantes !", par la même logique. – Nikana Reklawyks Jul 18 '16 at 19:19
2

Le Larousse et le TLFi classent la locution comme familière, le second parlant d'une « expression pléonastique, employée souvent ironiquement » (« Je ne crois donc pas à la fin du monde après la destruction de ce qui est au jour d'aujourd'hui. » de Goncourt en 1873) mais renvoyant à une remarque au Littré qui qualifiait le tour de peu recommandable tout en saluant le vers de Lamartine « L'univers est à lui [Dieu], Et nous n'avons à nous Que le jour d'aujourd'hui » et le TLFi d'ajouter entre parenthèses « le jour d'aujourd'hui = le jour qu'est aujourd'hui c.-à-d. la date, le moment que constitue le jour où nous sommes ».

Larousse définit quant à lui : « Au jour d'aujourd'hui, par les temps qui courent, actuellement » et parle d'un double pléonasme, de l'opposition entre le moment présent et le passé.

Le bon usage (Grevisse et Goosse, ed. Duculot, 14e) note qu'au jour d'aujourd'hui exprime trois fois l'idée de jour et qu'on le trouve parfois dans la langue littéraire ; par exemple, Beauvoir, « Vous trouvez qu'au jour d'aujourd'hui, c'est vain ? ». Le contexte fait penser que ce serait l'emploi décrit au Larousse (de nos jours, par les temps qui courent ; aujourd'hui peut lui aussi avoir ce sens). On suggère de comparer avec l'emploi chez Lamartine. On s'autorise aussi diverses variations sur le thème d'aujourd'hui, par exemple Gide, « Peiné sur Corydon tout le jour d'hier et d'hui » etc. (LBU14, §1005 c, note H2). En regardant les plus anciens résultats d'un ngram on voit ça dans l’œuvre d'Amantine Aurore Lucile Dupin par exemple. Quant à l'Académie française, son site web classe la locution dans la catégorie des emplois fautifs, mais ce ne saurait être déterminant considérant l'introduction qu'on lui réserve, la timidité du verbe préférer et le fait qu'on restreigne la suggestion au cas où l'on veut parler d'une journée qu'on évoque :

Cette formule jouant sur la redondance a une résonance familière et plaisante. Pour parler de la journée présente ou de celle que l’on évoque, on préfèrera dire Aujourd’hui ou Ce jour. On peut aussi recourir à la tournure ancienne Ce jour d’hui.


Ce n'est ni fautif, ni récent, c'est plus pléonastique, et ça peut être employé de manière ironique. Quant à « au jour du jour d'aujourd'hui », c'est très rare et relève de la blague (Wiktionnaire) où l'on s'amuse aux dépens de ce fameux jour d'hui...

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.