2

J'ai croisé pour la première fois aujourd'hui le verbe « Astreindre » dans la phrase suivante :

C'est en vertu du Règlement sur le programme de prévention que les six (6) groupes sont astreints aux articles de la Loi sur la santé et sécurité du travail qui s'applique progressivement.

Wiktionnaire indique que c'est un synonyme des verbes contraindre, assujettir, obliger. D'autre part, j'ai l'impression qu'il peut parfois être remplacer par le verbe restreindre, comme dans ce cas :

Je suis restreint à partager mon déjeuner.

Je suis astreint à partager mon déjeuner.

Je suis contraint à partager mon déjeuner.

Ces verbes me semblent avoir un sens commun, une phonétique semblable, mais pourtant je ne peux m'empêcher de croire qu'il y a une différence entre ces verbes. Quel est-elle ?

2

Restreindre implique qu'une contrainte cause la diminution de quelque chose. On ne peut pas dire je suis restreint à partager mon déjeuner, parce que le partage n'est pas une diminution. Par contre on peut dire je suis restreint à un seul repas par jour, ce qui signifie que je voudrais en prendre plus d'un par jour mais ne peux pas.

Astreindre et contraindre sont plus similaires l'un à l'autre. Le préfixe "a-" dans astreindre indique que c'est le sujet du verbe qui impose volontairement la contrainte sur l'objet ; il implique la volonté du sujet, ou de quelqu'un en général à la forme passive.

On peut donc dire indifféremment :

Le policier m'a astreint à quitter ma voiture

Le policier m'a contraint à quitter ma voiture

J'ai été astreint [par le policier] à quitter la voiture.

J'ai été contraint [par le policier] de quitter la voiture

(Contraindre à ou contraindre de peuvent tous deux être utilisés indifféremment pour introduire un groupe verbal à l'infinitif ; pour astreindre, c'est toujours à qui s'emploie.)

On peut également dire:

La pluie m'a contraint à ouvrir mon parapluie.

Mais on ne peut pas dire:

La pluie m'a astreint à ouvrir mon parapluie. **

À cause de la pluie, j'ai été astreint à ouvrir mon parapluie. **

car ce serait attribuer une volonté à la pluie.

De plus, en tout cas personnellement, "astreindre" semble être associé avec une vague connotation de légitimité. Un bandit peut contraindre sa victime à faire quelque chose, mais on n'utilisera pas souvent d'astreindre dans ce cas-là ; par contre, et comme dans l'exemple, une loi, un réglement, un supérieur, etc. peuvent astreindre quelqu'un à faire quelque chose, étant sous-entendu que cela fait partie des prérogatives du sujet.

Enfin il y a des constructions particulières comme astreindre à domicile (forcer quelqu'un à rester chez soi) qui ne s'emploient qu'avec un seul des verbes.

  • Mais pourrait-on dire « J'ai restreint mon déjeuner pour le partager. » ? – Jouramie Jun 9 '16 at 18:17
  • On pourrait dire quelque chose comme je me suis restreint à ne manger qu'une partie de mon déjeuner afin de pouvoir le partager. – qoba Jun 9 '16 at 18:44
  • Et pour ce qui est de la différence entre contraindre et astreindre, pourrait-on dire « La pluie m'a contraint à ouvrir mon parapluie » ? Le verbe contraindre implique t'il aussi la volonté du sujet ? – Jouramie Jun 9 '16 at 19:30
  • Cette phrase est correcte, le verbe contraindre n'implique pas la volonté du sujet – qoba Jun 9 '16 at 19:42
  • (Ajouté à la réponse.) – qoba Jun 10 '16 at 0:10

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.