5

Y a-t-il une règle pour déterminer le féminin des mots en -eur ?

On trouve par exemple:

  • chanteur → chanteuse
  • pécheur → pécheresse
  • directeur → directrice
  • professeur → professeure
  • docteur → doctoresse
7

Le problème de ces mots est qu'ils désignent tous un métier.

Or les noms de métiers est une "pure propriété formelle"(1). En général, le genre grammatical est totalement distinct du sexe :

Une chenille mâle

Un colibri femelle

(Extrait de 1)

Normalement on devrait dire :

Une professeur

Une docteur

Une auteur

Cependant, à cause de la politique et de l'exacerbation des mouvement féministes, le masculin général des noms de métiers est perçu comme occultant le rôle des femmes. C'est un problème sociolinguistique.

Beaucoup de noms de métier, notamment ceux décrits comme subalternes, ont gardé leur forme féminine, alors que les métiers dit de prestige sont passé au masculin: genre réputé non marqué. Le féminin désignant alors, en général, l'épouse de l'homme occupant la fonction.

C'est en général l'État qui a choisi d'ajouter à toutes les fonctions des équivalents féminins. L'Académie française s'oppose à ce mouvement, considérant que cela aboutit à la création de barbarismes, ou encore d'une certaine ségrégation.

Un guide de féminisation des noms des métiers a été publié

Tout cela conduit à une certaine confusion dans le choix des féminisation, notamment en -eur. (qui est différent de -teur)

  • 1
    Très intéressant, merci. J'ai bien indiqué pécheur (avec un accent aigu) et non pêcheur qui, lui, donne effectivement pêcheuse – Toto Feb 5 '12 at 10:47
  • 1
    @M'vy Mea* culpa. :P – Alenanno Feb 6 '12 at 12:25
  • 3
    En quoi cela répond-il à la question ?! On dirait plus un rant sur le féminisme (oulala, les vilaines féministes qui veulent qu'on écrive les noms qui désignent des femmes au féminin !). – Najib Idrissi Jan 17 '18 at 8:50
  • 3
    @mouviciel "Question : quelle est la règle pour former le féminin des mots en -eur ?" "Réponse : les féministes sont à nos portes, et je prétends que l'académie française s'oppose à la féminisation des noms de métier." C'est une réponse ça ? Je cite l'académie française : L’Académie française ne s’oppose pas au principe de la féminisation en tant que tel. academie-francaise.fr/… – Najib Idrissi Jan 17 '18 at 9:10
  • 2
    [suite] en ce qui concerne les titres, les grades et les fonctions, au nom de la neutralité institutionnelle et juridique qui leur est attachée, l’Académie française recommande d’éviter, dans tous les cas non consacrés par l’usage, les termes du genre dit « féminin » Tout ce à quoi ils s'opposent, c'est de n'importe comment des noms de fonctions, mais admettent que ça peut être consacré par l'usage. Maquiller ça en C'est en général l'état qui a choisi d'ajouter à toutes les fonctions des équivalents féminins. L'académie Française s'oppose à ce mouvement est tout simplement malhonnête. – Najib Idrissi Jan 17 '18 at 9:13
0

In french language the word «doctoresse» is still in use by the doctoresses themselves. The word «professoresse» is much less used (except in Québec or Belgium). I personally prefer these words to the stupid words obtained by adding a final "e". I never saw any satisfying feminin version for «auteur». But if one needs a neologic form, i would suggest «autrice», which would be the most regular version.

  • 1
    Lots of unchecked “truths” in this answer... I grew up in Quebec and had at least a hundred different teachers and a couple thousand classmates, yet I never heard proferssoresse, or maybe once as a joke. Also, claiming some choices are stupid is perhaps also not exactly the way to go on this site. -1. – Montée de lait Jan 19 '18 at 23:45
  • 1
    @Feelew: professoresse existe pourtant bel et bien. – Toto Jan 20 '18 at 10:59
  • J'affirme que ce mot n'est pas utilisé au Québec. Il existe peut-être, mais n'est pas utilisé ici. Une autre vérité contestable? Autrice n'est pas un néologisme, mais une résurgence de la langue ancienne, dont certaines personnes font aujourd’hui la promotion active. – Montée de lait Jan 20 '18 at 12:33
  • Of course, someone claimed the official Quebec way is stupid, but sadly enough, this won't make official their recommendation of a more satisfying term (satisfying to whom anyway?), nor will it change anything to the fact this more satisfying term is utterly ignored in daily speech by the vast, vast majority of Quebecquers. – Montée de lait Jan 20 '18 at 12:41

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.