8

J'ai récemment découvert le concept de "malaphor", illustré par de nombreux exemples anglophones ici et défini ainsi sur en.Wiktionary.org :

(rare neologism) An idiom blend: an error in which two similar figures of speech are merged, producing a nonsensical result.

Examples include "We'll burn that bridge when we come to it" (from "We'll cross that bridge when we come to it" and "burn one's bridges") and "stir the apple cart" (from "upset the apple cart" and "stir the pot").

Outre la traduction littérale par un autre néologisme "malaphore", y aurait-il un mot plus conventionnel pour désigner une telle tournure ?

  • 2
    Les Québécois parlent de « perronismes », combinaisons de métaphores et / ou expressions existantes. « Atteindre la lumière au fond du baril », combinaison de « Voir la lumière au bout du tunnel » et « Atteindre le fond du baril ». Mais je ne connais pas de mot équivalent en France. – Laure Jul 9 '16 at 14:59
6

"Quand chacun voit midi a quatorze heure, il faut savoir remettre les pendules à leur place". J'ai longtemps entendu le terme d'expressions ou métaphores douteuses. Sur ce site d'exemples ("Elle était accumulée au pied du mur"), on trouve des déformades.

5

On peut parler en français de « mélange de métaphores », de même qu'en anglais on parle de « mixed metaphor ». Le français dispose également d'une pléthore de termes savants pour désigner des figures de style, qui ne sont pas forcément connus du grand public. Un mélange de métaphores est une forme de syllepse sur le sens. On peut également voir le premier exemple comme un zeugme sémantique (le mot bridge est pris dans deux contextes différents) voire une antanaclase.

4

Je vais peut être mettre un coup de pied dans le plat, mais je dirais un cafouillage métaphorique (metaphorical screw-up), car je penses que c'est ce qui a le plus de chance d'être compris.

Comme dit @Gilles, à moins d'avoir fait l'effort d'apprendre par cœur une liste de figures de rhétorique la très grande majorité des gens ne comprendrait pas le terme existant (si il existe).

4

En cherchant pataquès, j'ai trouvé :

Patafouillis, subst. masc.,rare, fam., synon. (supra A 2).

Il leur expliquait [à l'office] avec force gestes, dans un patafouillis de français et d'italien (...) que la donna était très gentille (L. Daudet, Bacchantes, 1931, p.74).

Le correcteur orthographique grimace, mais il s'agit bien ici de mélanger deux sources pour un résultat confus.

Ce mot aussi rare et aussi peu connu que ceux de la liste des syllepses, est cependant compréhensible par tout un chacun, étant lui-même, à l'oreille, une sorte de macédoine de patates !
... on quitte les conventions académiques pour les conventions culinaires plus connues du commun des mortels :

Laissons les néologismes académiques venus des anciens Grecs, amusons-nous de ce patafouillis de mots, de cette macédoine d'idées saugrenues !

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.