5

In English, the major accent varieties that people are familiar with would be Cockney (Michael Caine), Essex/estuary English (people on TOWIE), Geordie (Sarah Millican), Liverpudlian/Scouse (members of The Beatles, Alexei Sayle), Mancunian (Noel Gallagher), and so on.

Could anyone give a similar list for French accents with well known exponents, to make it easy to search Youtube for an interview or something similar?

  • In British English, that is. Let's not forget there's a few people living on the other side of the Atlantic, too. HAPPY FOURTH OF JULY! – temporary_user_name Jul 13 '16 at 19:47
  • These questions are easily googled. – Lambie Jul 13 '16 at 21:33
  • @Aerovistae My significant other also objected to my not listing any Irish accents! – criollo Jul 13 '16 at 23:58
  • @Lambie If you can find a list in one place in the format of qoba's answer, or jiliagre's with the names of famous speakers who are easily youtube'd with copious results, I'd be grateful if you could pass it on. – criollo Jul 14 '16 at 0:01
  • Lambie joined the site recently and has made it his hobby to make it a slightly less welcoming place. Please disregard. – temporary_user_name Jul 14 '16 at 0:11
8
  • accent marseillais : Fernandel, Éric Cantona
  • accent toulousain : Claude Nougaro (merci @Laure)
  • accent provençal : Charles Pasqua
  • accent du Nord : les Fatals Picards, les personnages de Bienvenue chez les Ch'tis
  • accent parisien : Jean Yanne
  • accent lyonnais : Alexandre Astier
  • accent "versaillais" (en fait, accent bourgeois de tout l'ouest parisien) : Valérie Lemercier jouant Béatrice de Montmirail dans les Visiteurs
  • accents basque, auvergnat, alsacien, lorrain, montbéliard, savoyard : pas d'idée mais ce sont des accents bien distincts, il y a des vidéos indexées par ces termes sur YouTube

Notes :

  • Certains locuteurs (c'est mon cas, et, dans mon expérience, plus souvent le cas pour les accents autres que ceux du Sud et de Paris) tendent à diminuer leur accent régional au profit d'un accent plus "neutre" dès qu'ils se trouvent dans un contexte professionnel. Cela peut rendre difficile l'observation de certains accents dans des entretiens. Les documentaires type "fly-on-the-wall" comme l'émission de télévision Striptease peuvent fournir des exemples plus authentiques.
  • Il y a un continuum d'accents, pas forcément des catégories très bien définies. Par exemple les habitants du midi peuvent percevoir fortement les distinctions entre différents accents dits "du sud", d'autres par exemple venant d'autres régions ne les perçoivent pas.
  • Merci, en cherchant vos termes sur YouTube j'ai trouvé ce video "Les journaux régionaux", avec les accents (satirique) de Marseille, Alsace, Corse, Bretagne, Savoie, Pays Basque, Nord Pas-De-Calais : youtube.com/watch?v=jtKT2ETxwcc – criollo Jul 13 '16 at 4:46
  • À rectifier accent du midi par accent Marseillais. Il y a beaucoup accents « du midi » aussi différents les uns des autres que, par exemple, l'accent Alsacien et l'accent du Nord. Les accents de Toulouse, Bordeaux, Marseille, de l'Auvergne sont autant d'accents différents caractéristiques. Et les gens du sud-ouest eux-mêmes distinguent sans hésiter accent toulousain, Ariégeois, etc... – Laure SO - Écoute-nous Jul 13 '16 at 5:24
  • C'est vrai, corrigé – qoba Jul 13 '16 at 5:25
  • @criollo Ces sketchs des Inconnus ont eu un certain succès dans les années 90, mais ce sont des caricatures simplifiées voire erronées, faites par des comédiens qui n'ont pas réellement l'accent. Je ne les recommande pas comme source de documentation authentique. J'ai amendé la réponse pour indiquer que des documentaires pourraient être plus intéressants. – qoba Jul 13 '16 at 5:54
  • 1
    Merci @qoba. En fait, en général j'ai du mal à différencier entre plusieurs sortes d'accents de la France metropolitaine. Peut-être les exagérations comiques peuvent au moins mettre en valeur les éléments les plus distinctives pour m'aider commencer à les différencier... – criollo Jul 13 '16 at 6:17
5

Regional and ethnic French accents are:

  • The standard French, which you'll heard in national TV and radio channels and massively adopted by most formerly Langue d'oil inhabitants who naively think is accentless.

  • The southern accent, spanning the former Langue d'oc area and often called, du midi or méridional which has very specific differences with the standard French accent that are shared by all variants (provençal, marseillais, languedocien, toulousain, gascon but not auvergnat or limousin). This accent is also found in non occitan areas like the Pays Basque and Roussillon (Catalonia).

  • The Alsacian accent, obviously in Alsace, which sounds similar to French ears to the German accent, not a surprise given the fact the vernacular language is germanic.

  • The Corsican accent which is quickly fading out. It is rarer now to find young people in Corsica with a "pure" corsican accent as it is often some mixture of méridional and corsican accents nowadays.

  • A large family of accents in the Franco-Provençal area, including the Dauphiné, Lyonnais, Savoyard, Suisse romande, Franche-Compté, Val d'Aoste (Italy), Forez where an accent can still be strong, especially in the rural places.

  • The mosellan accent, which slightly also sounds germanic, especially with the tonical accent placed differently than in standard French.

  • The Picard accent, commonly known as chti(mi), where la and le are not distinguished (ferme la porteferme eul'porte)

  • The Belgian accents, which like all accents have several variants, not to be confused with the accents Dutch speaking Belgians have when they speak French.

  • Various accents that only survive in rural areas in Brittany, Normandy, Burgundy, Champagne, Berri, ...

  • Antillais accents (Guadeloupe/Martinique/Haiti/Guyane in the Caribeean)

  • Polynesien and Melanesien accents (Tahiti, New Caledonia, ...)

  • Réunionnais in La Réunion island

  • Québecois, Acadien, Cajun and others, in Canada and some US states.

  • African accent(s), in former French and Belgian colonies in subtropical Africa.

  • Maghrebian or Arabic accent, in Marocco, Algeria and Tunisia.

  • Pied-Noir accent, fading out, from the European and other ascent people having left the Maghreb countries in the early sixties.

  • Banlieues accent, which is a mixture of various accents from immigrates ascent people but with its own specificities, especially in its rythm.

  • Asiatic accent(s), essentially from people with their roots in what used to be the French Indochina, especially Viet-Nam.


Note: There is no comparison between the high variation and the vitality of English accents and the French accents reality.

There is only one standard accent that every public person will use when talking to a public (radio, television, cinema, theater, meeting, stage.) If not the case, at best they will surprise the audience and at worst they will endure jeering and teasing.

Only the southern accent (i.e. du midi) manages to somewhat escape this pattern thanks to its friendly and jovial aspect, but even it its case, outside sportcasters where this accent is common, there was only Charles Pasqua, and Jean-Michel Apathie today as exemples of public people with a strong accent.

The slow but steady homogenization of French pronounciation results in a lost of specificities by all the regional accents used in everyday life by French inhabitants.

This fact is very noticeable when comparing random people interviewed in the street today to similar situations during the sixties from TV archives.

When most of the accent is lost to conform to the standard, some specificities might remain like the open o's inside words (e.g. rose → /ʁoz/ vs /ʁɔzə/) or the differentiation between in and un.


Note : Il n'y a pas de comparaison entre la grande variété et la vivacité des accents en anglais et la réalité des accents en France.

Il n'existe qu'un seul accent « standard » que tout personnage public va utiliser quand il s'exprime publiquement (radio, télévision, cinéma, théâtre, discours, scène). Si ce n'est pas le cas, il suscitera au mieux la surprise et au pire railleries et quolibets.

Il n'y a guère que l'accent « du midi » qui arrive, grâce à son côté « sympathique », à partiellement échapper à cet état de fait, et encore, en dehors des journalistes sportifs où cet accent est très présent, il n'y a guère eu que Charles Pasqua et aujourd'hui Jean-Michel Apathie comme exemples de personnes connues à l'accent prononcé.

L'uniformisation lente mais régulière de la prononciation du français fait que les accents régionaux utilisés dans la vie de tous les jours par les habitants des différentes régions perdent eux aussi peu à peu leurs spécificités.

Ce phénomène est très perceptible quand on compare les interviews d'inconnus effectués aujourd'hui à ceux provenant d'archives de la radio ou la télévision effectués dans les années 50 et 60.

Quand l'essentiel de l'accent a disparu pour se conformer au standard, quelques spécificités subsistent parfois comme l'ouverture des o à l'intérieur des mots (ex : rose → /ʁoz/ vs /ʁɔzə/) ou la distinction entre in et un.

  • Merci du complément. C'est intéressant qu'il se soit créé dans le même temps un accent dit de banlieue. – qoba Jul 13 '16 at 17:26
  • Oui, je vais bientôt éditer ma réponse pour en faire justement une vraie réponse, et en évoquant aussi l'accent des banlieues. – jlliagre Jul 13 '16 at 17:31
  • "African accent" est plutôt vague, non ? Je sais généralement repérer si quelqu'un est kinois, rwandais ou de la campagne congolaise à l'accent et je ne doute pas que des distinctions plus fines soient possibles pour qui est en contact plus fréquent avec d'autres variétés africaines. Un pluriel serait à tout le moyen approprié. Idem pour les accents d'Asie du Sud-est – Eau qui dort Jul 13 '16 at 18:05
  • 1
    @Eauquidort J'ai corrigé mais tous les accents sont à la fois singuliers et pluriels. Quand on est pas spécialiste, tous les accents de ces pays se ressemblent mais sont bien identifiés comme spécifiquement africains. Les accents vietnamiens, laotiens et cambodgiens, bien que différents, sont assimilés à un seul accent pour le néophyte alors qu'un corse pourra sans doute distinguer l'accent d'un bastiais de celui d'un ajaccien. Même l'accent marseillais est composé d'une mosaïque d'accents variés au contour flou, l'origine sociale, l'histoire personnelle de chaque locuteur influence son accent – jlliagre Jul 13 '16 at 19:21
  • Là du coup j'ai un peu honte de ma réponse... Peut-être ajouter l'accent suisse ? Aussi d'accord sur la perte de vitalité des accents régionaux mais seulement dans le cadre du "pays" France -- les québécois ne normalisent pas ou en tout cas pas sur le même accent, ni les belges, suisses, ouest-africains, etc. – qoba Jul 14 '16 at 1:44

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.