1

Il a de faux cheveux, rapport à ce qu'il est rouge. (Balzac)
D'abord essuie-toi les pieds, rapport au tapis. (Bernanos)

Il s'agit de locutions conjonctives en langue populaire exprimant la causalité dont on traite au LBU14 (§§1139, 1047, 1073 : omission de la préposition par avec par rapport à, l'idée de la comparaison, qui avait pris une nuance de cause, de manière populaire, à l'oral) ; au Larousse (rapport à, qu'on suggère de remplacer par à cause de entre autres) ; puis au TLFi où on relève de manière contemporaine deux emplois régionaux s'appliquant au Québec :

Par rapport que, loc. conj., pop. et région. (Québec, etc.). Parce que. Je ne suis pas venu par rapport qu'une affaire imprévue m'en a empêché (J.B.L., Gasc. corr., 1823).
Rapport à (pop.). À propos de. [...] Rapport (à ce) que, loc. conj., pop. et région. (Québec). Vu que, étant donné que, puisque. [Une grisette:] (...) je l'ai attendue dans la rue [votre dame], rapport à ce qu'un aimable homme (...) m'avait prévenue que j'avais une madame Jules pour rivale (Balzac, Ferragus, 1833, p. 87).

[ Trésor de la langue française informatisé, TLFi, rapport, avec mon soulignement ]

Troisièmement, on a aussi au Québec, encore de manière populaire, à cause que pour parce que, vieilli ailleurs depuis Bescherelle (1845), que l'on dit vivant à Paris, entre autres (LBU14, §1139 note H). Parfois on l'utilise à dessein : « Écrire, c'est un plus gros effort, à cause que la main est déjà lassée par toutes les polyphonies courantes. » (Barrès)


On peut comparer indirectement parce que et puisque, la cause objective répondant à la question pourquoi par opposition à la justification d'un propos qui précède (Larousse) ; puisque introduirait une « explication considérée comme évidente, déjà connue éventuellement des interlocuteurs » (BDL).


  • Au Québec, est-ce que la différence entre la cause objective (par rapport que, à cause que) et la cause plus subjective (rapport que) est sentie dans l'emploi de ces locutions à l'oral. Autrement dit, qu'est-ce qui motive l'emploi de l'une ou l'autre ; sont-elles exactement du même registre populaire ?
  • Généralement à l'oral en français (causalité objective/subjective) comment perçoit-on la différence entre parce que et puisque, et qu'est-ce qui motive leur emploi ?
  • À Paris, emploie-t-on toujours à cause que populairement à l'oral ?
  • 2
    Étant Parisien, je n'ai pratiquement jamais entendu à cause que – Toto Jul 16 '16 at 9:29
  • @Toto Merci pour l'info ! À l'entendre vous le percevez comme vieilli ou fautif ? Vous avez entendu une des deux locutions québécoises à Paris ? – user3177 Jul 16 '16 at 20:02
  • 2
    De façon subjective, je le perçois plus fautif que vieilli. Rapport à est utilisé couramment mais par rapport que m'est totalement inconnu. – Toto Jul 17 '16 at 10:25
1

Ne connaissant pas du tout le jargon québecois, je vais tâcher de répondre relatives à l'usage en France uniquement.

Généralement à l'oral en français (causalité objective/subjective) comment perçoit-on la différence entre parce que et puisque, et qu'est-ce qui motive leur emploi ?

Objectivement, je pense qu'en utilisant l'une ou l'autre, l'interlocuteur comprendra tout à fait le sens de la phrase sans trouver quelque chose bizarre.

Ceci étant, parce que s'utilise plutôt lorsque la raison donnée à l'interlocuteur lui est inconnue :

Je pars dans dix minutes, parce que j'ai rendez-vous avec ma sœur.

Ici, j'apprends à la personne à laquelle je parle que j'ai un rendez-vous.

Je pars dans dix minutes, puisque j'ai rendez-vous avec ma sœur.

Ici, la personne sait que j'ai rendez-vous, et j'aurais pu également dire "Comme tu le sais bien, je dois partir car j'ai rendez-vous avec ma soeur".


À Paris, emploie-t-on toujours à cause que populairement à l'oral ?

Je n'ai jamais entendu cette formulation. Bien que je ne la trouve pas choquante, elle ne me paraît pas très naturelle pour du langage oral.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy