1

La source primaire: Livre 4, Émile (1762) par Jean-Jacques Rousseau.

[1.] Mais, quel que soit le nombre des méchants sur la terre, il est peu de ces âmes cadavéreuses devenues insensibles, hors leur intérêt, à tout ce qui est juste et bon.

Rencontré la 1e fois p. 429 en bas à droite, Introducing Philosophy for Canadians: A Text with Integrated Readings (2011 1 ed). Traduction: (1921) by Barbara Foxley.

[2.] There are many bad men in this world, but there are few of these dead souls, alive only to self-interest, and insensible to all that is right and good.

La traduction, est-elle juste en écrivant alive ? L'original n'utilise et n'implique point cet adjectif ?

2

Rousseau emploie le mot « insensible » qu'on retrouve dans la traduction alive. Traduction dans laquelle l'auteur a fait le choix de traduire une double négation par deux expressions positives, et donc au final le sens de la phrase est le même.

insensible (qui signifie qui n' est pas sensible) → sensible = alive 1,

hors leur intérêt (qui signifie à ce qui n' est pas leur intérêt) → seulement à leur intérêt = only to self-interest.

Donc le sens de la phrase est bien le même. « Insensible » ayant été traduit par son contraire (sensible = alive to) et « hors leur intérêt » par une forme affirmative (dans leur intérêt = only to self-interest).

Pour répondre au commentaire de Stéphane Gimenez, pour moi l'auteur a décomposé l'expression de sensibilité différemment du texte de Rousseau : d'un côté il y a ce à quoi les « âmes cadavéreuses » sont sensibles (alive to) : leurs intérêts, et d'autre part ce à quoi elles sont insensibles : (insensible) : ce qui est juste et bon. Mais l'idée exprimée est bien la même.

1 Le sens de alive to est conscient de / sensible à une idée.

  • 2
    Insensible à simplement été traduit par insensible. Alive n'est utilisé que pour remplacer l'incise « hors leur intéret » s'applicant à l'adjectif, qui passe mal en anglais dans ce cas. Du coup en utilisant un autre adjectif, la subtilité accordant que ces âmes puissent y être sensibles si c'est dans leur propre intéret est perdue dans la traduction. Mais c'est là un moindre mal. – Stéphane Gimenez Jul 21 '16 at 8:49
  • @StéphaneGimenez: Oui, en effet mais ça ne revient-il pas au même ? Tout ce qu'on peut ajouter c'est que l'auteur n'a pas voulu répéter « insensible » deux fois, car alive to est bien aussi rendu par (in)sensible à. Le texte original pour moi implique bien l'emploi du mot (in)sensible. Comme l'expliquerais-tu autrement ? – Laure SO - Écoute-nous Jul 21 '16 at 8:59

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.