5

Un « pangramme phonémique » est une phrase qui contient chaque phonème de la langue; il est « parfait » si chacun n’apparaît qu'une fois comme, par exemple, en anglais, cette phrase prononcée avec certains accents d'Amérique du Nord :

Shaw, those twelve beige hooks are joined if I patch a young, gooey mouth.

/ʃɒ ðoʊz twɛlv beɪʒ hʊks ɑr ʤɔɪnd ɪf aɪ pæʧ ə jʌŋ, guːiː maʊθ/

Est-ce qu'on peut construire quelque chose de similaire en français ? J'ai commencé par éliminer des phonèmes moins communs :

peignons leurs huit âmes

pɛɲɔ̃ lœʁ ɥit ɑm

mais après avoir essayé deux heures, mon vocabulaire limité ne m'a pas permis de réussir. Est-ce qu'une telle phrase existe et si elle n'existe pas, un locuteur natif pourrait-il la créer ?

Pour les besoins de cette question, supposons que seuls soient retenus les phonèmes du français définis en Alphabet Phonétique International. Je sais que la différence entre certains d'entre eux disparait; n'en tenons pas compte.

Consonnes: m p b f v n t d s z l ʃ ʒ ɲ j ɥ k g w ʁ

Voyelles : a e i o u ɑ ɛ y ɔ ø œ ə ɑ̃ ɛ̃ ɔ̃ œ̃

  • Ah, @jlliagre. Je suis toujours gêné par les erreurs que vous devez corriger. – EMBLEM Aug 8 '16 at 0:52
  • Pas de problème. Quelle est votre/ta langue maternelle ? – jlliagre Aug 8 '16 at 1:05
  • 1
    @jlliagre C'est anglais. En fait, si je peux me vanter, j'ai créé le pangramme phonémique en anglais que vous voyez dans cette question. On peut ailleurs le trouver en ligne parce que je l'ai ajouté à Wikipedia. – EMBLEM Aug 8 '16 at 1:16
  • 1
    Le problème c'est qu'il soit parfait... « une fois » c'est dur. Je cale au bout de deux heures ! (Au fait en français on dirait plutôt « sans vouloir me vanter » (If I may boast). – Laure SO - Écoute-nous Aug 8 '16 at 7:40
  • 1
    @EMBLEM ne voyez pas les corrections faites par jlliagre comme quelque chose de négatif, au contraire. On vous corrige pour que vous soyez conscient(e) de vos erreurs, et que vous puissiez progresser :) – Random Aug 8 '16 at 9:13
3

Bonjour,

Je me suis inscrit sur cette communauté hier et tombe par hasard sur cette vieille question. Je suis abonné depuis des années à une mailing liste tournant autour de l'OuLiPo (OUvroir de LIttérature POtentielle - cf. https://en.wikipedia.org/wiki/Oulipo) et donc de la littérature à contraintes.

Cette contrainte de pangramme phonémique, comme vous l'appelez, a été adressée en 2002 et appelée hétéropanphonème. Vous trouverez ici dans les archives d'un des membres quelques essais: http://www.gef.free.fr/oulipo10.html#date080202

(j'en reprends un ici à titre d'exemple:

Un gosse puant, jeune, a deux gnons. Coutume ? Ouais, chose invérifiable !

)

Et du même membre, GeF, bien plus impressionnant, un sonnet octosyllabique entièrement constitué de telles pangrammes phonémiques. Détails: http://www.gef.free.fr/oulipo10.html#pansonneme

Lettre d'un vieux gourmand

    à une gente damoiselle,

      *suivie de sa réponse

J'étais un vigneron pas bien,

homme aux choix luxueux, doux gants neufs.

Présentons-nous chu comme un veuf,

agneau bleu : je suis gai doyen.

Chanceux, j'avais plus d'un moyen :

te cuire aux oignons gnou et boeuf.

Vois : du rhum luit. Je goûte un oeuf

-seize oeufs !- et champagne ô combien...

Viens chez moi, jeunesse, aux campagnes :

un loup on fut, gobeuse d'huîtres !

J'eus un vin chinois, ô compagne.

-- Mais ce gluant bouffeur est odieux !

Jeune, un cochon suant vos épîtres

fait bagne moins goulu. Adieu !

0

Un bon vin blanc! /œ̃bɔ̃vɛ̃blɑ̃/

Réduction de pangramme phonémique aux voyelles nasales. Servir frais!

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.