4

Je lisais le livre Méchante langue et l'auteure donne au phonène [λ] le nom de l mouillé, mais je croyais que ce nom correspondait au phonème [j], pourtant ce n'est pas le cas dans son ouvrage (il correspond non plus au phonème [l]). Le contexte c'est le changement de prononciation des mots finissant par il comme nombril, outil, coutil, baril, qui se prononcaient avec un l mouillé [λ] qui s'était amuï durant le XVII siècle.

4

Voici un lien très bien fourni sur le sujet : http://over-and-oversetter.blogspot.fr/2013/01/lhistoire-du-oui-tres-mouille-en.html.

Il semblerait que L mouillé [λ] n'existe plus en français mais qu'il a existé, notamment à la fin du mot oui. Il est très proche du yod [j] qu'on trouve aujourd'hui dans fille, rouille, œil, etc. Tellement proche que certains grammairiens ne distinguent pas les deux sons.

Il s'est en réalité transformé. De [ʎ], il est passé à un yod, au son [j]. En linguistique, c'est ce qu'on appelle, la yodisation de la consonne palatale. La consonne spirante latérale palatale voisée [ʎ] est devenue la consonne spirante palatale voisée [j].

Apparemment il est très difficile à prononcer pour un francophone d'aujourd'hui, mais c'est un son commun en italien, et voici comment il est censé être prononcé :

Elle se fait par un autre mouvement de la langue, tout contraire à celui qu'elle fait lorsqu'elle veut former le son de l'L sèche: car au lieu de se redresser par le bout vers le palais, elle se recourbe vers les dents d'en bas et s'élargit par le bout et vers le milieu, comme si elle voulait former un I, qui se trouve interrompu dans sa formation par le battement de la langue vers les dents d'en bas.

  • Si j'ai bien compris les instructions pour réaliser le son, il ressemble beaucoup au phonème du graphème y de l'espagnol masi un petit plus marqué; donc je suppose que le son de l'italien dont tu parles est celui du gli. – Quique Ruiz Aug 24 '16 at 17:27
  • @QuiqueRuiz Je ne connais ni l'espagnol ni l'italien, mais selon la source que j'ai donnée, oui c'est bien le son gli : "le mot aglio en italien, [aʎʎo] en écriture phonétique internationale, ail en français, [aj] en écriture phonétique". On voit bien qu'il y a un son [ʎ] et un son [j] différenciés. – Destal Aug 24 '16 at 18:46
  • Je viens d'écouter le son donné comme exemple sur le lien que tu m'as donné, et le son est exactement ça (je croyais que le son était un peu plus marqué, mais c'est exactement ça... Il y a des gens qui le font un peu plus marqué quand même). Le premier exemple est le son du ailla (un mot inventé) ou d'un ah, ja en allemand, le second est celui du allá (là-bas en espagnol; on prononce les graphèmes ll et y de la même façon, du moins au Mexique). Très bon le lien. – Quique Ruiz Aug 24 '16 at 22:34

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.