1

On a le portage (angl. porting) et le retroportage (angl. backporting) d'un logiciel (Franceterme a celui des devises) :

Adaptation d'un logiciel tournant dans un environnement informatique donné dans le but de le transférer sur un ordinateur dont l'environnement est différent.

GDT, portage


Le rétroportage, ou backporting en anglais, est l'action consistant à aller piocher une modification développée pour une nouvelle version d'un logiciel afin d'en faire bénéficier une version plus ancienne de ce logiciel (au moyen d'un logiciel patch [correctif]).

Wikipédia, rétroportage


  • Est-ce que ça signifie que le verbe (rétro)porter est adéquat pour exprimer l'action dont il est question ici ? Pourquoi (pas) ?
  • Quelle préposition introduit le complément désignant la (plateforme de) destination du logiciel ; y a-t-il préposition différente selon (la direction) qu'on dise porter ou rétroporter ?

    J'ai (rétro)porté ce logiciel [à, pour, sur, vers, dans... auprès de ?] AmigaOS.

  • Si on n'emploie pas le verbe porter pour portage/rétroportage, utilise-t-on le verbe faire en auxiliaire et utilise-t-on la même préposition ; qu'est-ce qui est le plus usuel ?

    J'ai fait le rétroportage de ce logiciel [à, pour, sur, vers, dans... auprès de ?] Gentoo Linux.

  • Dans l'usage au Canada, en ce qui a trait au portage d'une embarcation (canot, cayak), est-ce qu'on emploie portager avec les mêmes prépositions qu'avec ce qui précède (pour introduire la destination) ?

1

Oui, le verbe porter est utilisé avec cette acception. La préposition usuelle semble être sur, par exemple :

Porter un jeu PC sur Mac

On trouve aussi vers et pour.

Rétroporter est utilisé mais dans la plupart des usages que je trouve, la destination est implicitement dérivée du contexte, par exemple :

J'ai passé 4 heures à rétroporter les correctifs. [Sous-entendu : sur la vieille version.]

On rencontre tout de même des prépositions vers, sur et pour occasionnellement.

  • Merci ! Dans votre premier exemple, si on avait un environnement de développement, ou un ensemble de librairies (donc un truc moins vaste que le système d'exploitation etc.), comme destination, ou que l'action visait une caractéristique particulière pour un même logiciel avec versions différentes, préfère-t-on toujours sur ; en d'autres termes le sur est-il tributaire de ce qu'on dit de manière usuelle avec l'OS (tourner sur ?) ou avec le verbe porter pour l'action en question ? – user3177 Sep 22 '16 at 2:25
  • @Faʁdɔʃɔtɔmatabaʁwɛt Je ne vois pas de différence... – Random Sep 22 '16 at 8:55
  • @Random Donc vous diriez aussi sur Cocoa ou sur .Net ? N'hésitez pas à produire une réponse ! Merci. – user3177 Sep 22 '16 at 9:57
  • @Faʁdɔʃɔtɔmatabaʁwɛt C'est compliqué... ce n'est pas un vocabulaire qu'on utilise tous les jours... Personnellement je n'ai jamais utilisé ces termes... mais .Net étant un framework, je dirais "j'ai porté l'application vers .Net". Mais pour un langage (comme par exemple PHP), je dirais "j'ai porté l'application en PHP"... Le choix entre "en" / "sur" et "vers" n'est pas facile... – Random Sep 22 '16 at 13:38
  • 1
    @Faʁdɔʃɔtɔmatabaʁwɛt J'ai un peu réfléchi à cette question avant de répondre. L'hypothèse selon laquelle la préposition dépend du type de destination (OS, bibliothèque, version...) est intéressante mais je n'ai pas trouvé de validation empirique. Par contre dans mon usage personnel, une considération importante est la facilité de lecture, notamment l'évitement d'ambiguïtés dans les formulations comme "porter ce jeu pour Mac" -- s'agit-il d'un "jeu pour Mac" que l'on souhaite porter (vers un autre os) ou d'un jeu que l'on souhaite porter sur Mac ? – qoba Sep 23 '16 at 1:38

Your Answer

By clicking "Post Your Answer", you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy