0

Mais qu'est-ce qui lui a pris de choisir une tenue aussi quelconque ?

vs : Qu'est-ce qui lui a pris de choisir une tenue aussi quelconque ?

What does it add to the meaning of the sentence to start a conversation with « mais » like this?

2

Cet emploi de la conjonction mais correspond à celui décrit dans le TLFI II. B. a)

[L'énoncé introd. par mais est mis en relation avec la situation extra-linguistique et non avec un énoncé qui le précède]

Le locuteur exprime ici son étonnement et sa désapprobation (situation extra linguistique) vis à vis de la situation actuelle. La phrase de l'exemple est ponctuée par un point d'interrogation et donc peut aussi être perçue linguistiquement comme une demande d'explication à la personne à laquelle on s'adresse.
Mais la phrase pourrait se terminer simplement par un point d'exclamation et ne refléter donc que l'étonnement et la désapprobation, sans demande d'explication.

Dire uniquement :

Qu'est-ce qui lui a pris de choisir une tenue aussi quelconque ?

diminue le poids du jugement (désapprobation et étonnement) en réduisant l'énoncé à une simple question. Je dis « diminue » parce que ces valeurs restent présentes dans l'emploi du mot « quelconque » et de « prendre ».

  • L'expression « qu'est-ce qui lui a pris » elle-même exprime déjà son étonnement et sa désapprobation, alors « mais » ajoute aux sentiments, c’est bien ça ? :) Merci. – Con-gras-tue-les-chiens Dec 3 '16 at 11:36
  • Oui, qu'est-ce qui lui a pris aussi, tout à fait. – Laure Dec 3 '16 at 12:21
  • 1
    Mais c’est carrément ça ! – Stéphane Dec 3 '16 at 12:35
  • Perhaps in English, "Now, what's got into her? Choosing ..." – Con-gras-tue-les-chiens Dec 3 '16 at 13:26
  • 1
    For me the difference is like adding "why on Earth did she ...". When you're really surprised and invested, it's almost impossible not to say "mais". Same for "Mais qu'est-ce que j'ai fait ?" or "Mais où t'étais passé ?". And if you play online games, you'll hear that before almost every interjection... If someone dies and yells "Oh for god's sake !" or a French would say something like "Mais t'es sérieux ?" or "Mais nan" – Teleporting Goat Dec 4 '16 at 2:15
0

This should not be too surprising, since the English word "but" can be used in a similar way:

You use but to introduce a reply to someone when you want to indicate surprise, disbelief, refusal, or protest. [feelings] ⇒ 'I don't think I should stay in this house.'—'But why?' ⇒ 'Somebody wants you on the telephone'—'But no one knows I'm here!'

Collins Dictionary

  • 2
    Hi. Actually, that's not quite it. In this post, I'm talking specifically about the cases where "mais" is used at the start of a conversation, not just at the beginning of a sentence. In each of your two examples, on the other hand, "but" is used in a reply sentence. – Con-gras-tue-les-chiens Dec 3 '16 at 12:54
  • I get your point, but isn't it a moot question? In the sentence Mais qu'est-ce qui lui a pris de choisir une tenue aussi quelconque ? , it is obvious that you are referring to something that has just been mentioned, (especially since you are using a pronoun!). How far or close, is a merely a question of nuance? If you really started a conversation in that way, it is likely that you would be answering an unexpressed comment, such as: T'as-vu ce gars-là?. – fralau Dec 3 '16 at 17:05

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.