1

Je suis désolé pour mon français. J'apprends encore ! Si je veux dire «Je veux apporter ma chienne» avec un pronom objet, est-ce que je dirais «Je veux l'apporter» ou «Je veux lui apporter»? C'est elle que je veux apporter, je ne lui apporte pas quelque-chose.

2

Ton français est très bon, et surtout compréhensible, aucun problème.

Il y a une différence entre:

  • Je lui apporte.

Ici, le "lui" représente quelque chose que tu apportes à ta chienne. (C'est un complément d'objet indirect (COI), ou si tu préfères, c'est le datif en latin)

Par exemple:

J'apporte des croquettes à ma chienne: Je lui apporte. (à ma chienne)
Ou: Je lui apporte des croquettes.

Je dis à Gaston qu'il faut qu'il prenne son courrier: Je lui dis. (à Gaston)
Ou: Je lui dis qu'il faut prendre son courrier.

En classe, on nous avait appris à poser cette question pour reconnaître le COI/datif:

À qui (/À quoi) c'est apporté? (ou autre verbe). Ici: À qui les croquettes sont apportées?

  • Et:

Je l'apporte.

Ici, c'est la chienne qui est l'objet, c'est elle qui est apportée.

C'est un complément d'objet direct (COD), équivalent à l'accusatif du latin.
On remarque qu'il s'appelle direct, parce qu'il y a directement verbe+complément, et pas de préposition au milieu, comme le "à" de tout à l'heure (qui était donc indirect).

En classe, enfants, on nous a appris à poser cette question, pour savoir s'il s'agit d'un COD:

Qu'est-ce (/qui est-ce) qui est apporté? (ou autre verbe)

NB: J'ai édité ton titre, car il n'y a pas de pronoms indirects ou directs.

  • Pour Je veux lui apporter, il y a une autre façon de comprendre lui : je veux apporter ma chienne au vétérinaire. – Destal Dec 20 '16 at 8:50
  • Ici l'usage correct serait: Amener ma chienne au vétérinaire. Je lui amène ma chienne = "lui" étant vétérinaire. – Quidam Dec 20 '16 at 8:52
  • Tout comme dans ton exemple de je l'apporte qui devrait plutôt être je l'amène. Ce que je voulais dire c'est que dans je lui apporte, lui ne désigne pas forcément la chienne à laquelle on apporte quelque chose mais peut désigner une tierce personne à qui on apporte la chienne (auquel cas la chienne est l'objet). – Destal Dec 20 '16 at 9:01
  • ça dépend vraiment du contexte. on pourrait dire "J'apporte mon chien avec moi" (en voyage). Tu as raison, ça peut être une tierce personne, mais ici, dans l'exemple que j'ai pris, j'avais pris l'exemple des croquettes. Je lui apporte. (l'objet apporté est: croquette, et la destinataire ("lui"): la chienne, mais si l'objet apporté est la chienne, et la destinataire: ma tante("lui), ça revient au même. C'est pour ça que j'ai précisé la phrase entière que "Je lui apporte" est censé raccourcir, car tu peux trouver d'autres exemples. – Quidam Dec 20 '16 at 9:10
  • On peut aussi parachever la construction en combinant les deux pronoms : "J'ai acheté une balle pour la chienne, va la lui apporter" – Charly Dec 20 '16 at 10:24
2

Même si « apporter » et « amener » sont de plus en plus utilisés l'un pour l'autre, « apporter » est normalement utilisé pour des objets alors qu'« amener/emmener » est utilisé pour des choses animées (qu'on n'a en général pas besoin de porter). Il est donc mieux de dire :

J'amène ma chienne chez le vétérinaire.

Je l'amène chez le vétérinaire. (qui/quoi ? ma chienne: complément d'objet direct défini => le, la, les)

J'y amène ma chienne. (où ? chez le vétérinaire: complément de lieu => y)

Je l'y amène.

Pour contre, on dira bien :

J'apporte des croquettes à ma chienne.

Je lui apporte des croquettes. (À qui ? à ma chienne: complément d'objet indirect avec une personne/une chose animée => lui (singulier) ou leur (pluriel))

J'en apporte à ma chienne. (Quoi ? des croquettes: complément d'objet direct exprimant une quantité => en)

Je lui en apporte.

Le choix du pronom ne dépend pas directement du verbe utilisé mais du type de complément qu'il remplace.

Comme signalé par @GAM PUB, les verbes transitifs, directs ou indirects, impliquent l'usage d'un type de complément particulier. Apporter, par exemple, est transitif direct, ce qui fait que le complément d'objet n'a pas de préposition.

  • Pour la conclusion, on pourrait dire que le choix du pronom dépend indirectement du verbe puisque le type des compléments est lié aux propriétés de celui-ci (sous-catégorisation). – GAM PUB Dec 20 '16 at 9:53
0

Je veux l'apporter

Est la bonne réponse.

Correction :

Elle est le chose

Elle est la chose

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.